1522 lectures

1151

FINALISTE
Sélection Public

D’ordinaire, au réveil, il me faut un peu de temps pour émerger. Je sais bien que je ne suis pas la seule dans ce cas et qu’on a tous ses habitudes mais, ce matin-là, je m’en souviendrai longtemps. Il n’a pas seulement marqué mes souvenirs mais aussi une partie basse de mon anatomie qui s’est avérée passer par de multiples couleurs les jours suivants... heureusement sans cicatrice ni douleur récurrente.
Alors voilà, comme chaque matin, mon chat qui a roupillé toute la nuit au pied de mon lit s’étire, baille puis vient me faire ses amitiés avec quelques petits coups de pattes, de léchouilles et de câlins. Or, ce matin, pas l’ombre d’un chat. Je décide donc de faire comme lui et je m’étire puis baille puis me cambre pour sortir du lit et pose le premier pied par terre sur le parquet flottant. Une impression gluante se manifeste alors sous mon pied gauche. Je pose alors l’autre pied par terre pour avancer vers la porte dans l’obscurité, à tâtons. Or, lorsque mon second pied touche le sol, lui aussi se trouve soudainement en contact avec une chose un peu visqueuse, molle et humide. Mais trop tard ! Je n’ai pas le temps de m’apercevoir que c’est aussi glissant : mon pied se dirige alors immédiatement dans l’encadrement de la porte et mes orteils frappent directement le bois alors que mon corps dévie finalement de sa trajectoire, se dérobe, et que mes amortisseurs fessiers font le reste du travail en stoppant ma chute. Le choc est douloureux, mais pas d’ongle cassé ni de sang que ce soit sur le carrelage de l’entrée ou sur les plinthes. Mais quel était donc ce truc immonde qui m’a fait me vautrer si subitement comme un sac de grains à peine les pieds par terre ?! C’est alors que j’allume la lumière et commence à ronchonner pour m’apercevoir qu’encore collé sous mon pied, s’agite un truc long et mou comme un fil qui se tortille... Un truc marron brillant qui pendouille et que je fais chuter d’un seul mouvement de la cheville... Un ver de terre ! Long et encore vigoureux, l’animal se recroqueville puis rampe vers un second ver, son cousin sans doute. Pas de doute, c’est un cadeau de mon chat : deux beaux lombrics encore vivants... BEURK ! Déjà que le matin je ne parviens jamais à avaler un petit déjeuner ou même une biscotte moins de deux heures après m’être réveillée, là c’est l’écœurement total !
Après une pause technique et une fois le café en route, je retourne dans la chambre récupérer les compères et nettoyer le mini champ de bataille où s’est déroulée cette scène burlesque. Après les avoir envoyés dans le jardin retrouver leurs congénères et avoir lavé le sol et moi-même, je m’habille et démarre enfin ma journée. Après tout, ce petit cadeau m’aura fait rire sur la fin !
Je m’apprête à donner à manger au chat, le félicite et le remercie pour les magnifiques annélides fouisseuses qu’il m’a si gentiment offertes. Mais, en approchant le sac de croquettes près de sa gamelle, une funeste découverte m’interpelle : une misérable souris gît, immobile, dans l’écuelle. Je l’attrape par la queue – ne la montre à personne – et, sûre qu’il n’y a plus rien à faire pour elle – qu’il s’agisse de premiers soins ou de techniques de réanimation cardiorespiratoires – l’enveloppe dans plusieurs feuilles de prospectus et vais la déposer dans la poubelle extérieure. Avant, je préparais à toutes ces pauvres créatures victimes de sorties inconscientes en territoire félin, une discrète sépulture au fond du jardin. Mais avec le temps, ça finissait par devenir un petit cimetière alors j’ai arrêté, pris sur moi, et avec une grande respiration et quelques journaux ou magazines publicitaires, j’ai pris l’habitude d’empaqueter les petits cadavres comme la viande à la boucherie. Bon, si je résume, ce matin mon chat est parti faire les courses : lombric et musaraigne au menu. Comme c’est charmant, comme il m’aime !
Quand il arrive enfin pour dévorer ses croquettes, il est déçu de ne plus voir la souris, la cherche un instant puis miaule son mécontentement et sa frustration. Je le gratifie d’une multitude de caresses pour son présent mais il est vexé que j’aie fait disparaître son trophée de chasse, je le vois bien. Il file dans le jardin, la queue basse, en me tournant le dos.
Quelques ronrons et coups de fils plus tard, il est midi quarante-deux et je me décide à préparer mon déjeuner pour reprendre à quatorze heures. Je fonce dans la cuisine et après avoir sorti une assiette et des couverts, j’envisage un truc rapide et tends la main vers la boîte d’œufs posée sur le plan de travail. J’allume le gaz sous la poêle à frire que j’avais posée là la veille, machinalement, de la main gauche, sans même regarder, puis attrape un œuf de la main droite que je casse légèrement sur le bord de l’assiette. Mais voilà qu’au moment de l’entrouvrir d’un geste spontané pour le vider dans la poêle, une fantaisie culinaire originale et inattendue me fait sursauter. Je recule d’un pas vif en ajoutant un cri et en gesticulant, toujours mon œuf dans la main. Macabre réalité : il y a un oiseau mort dans la poêle à frire ! J’en ai la nausée. Un peu plus et je me faisais des œufs brouillés au merle ou au sansonnet – j’avoue ne pas vraiment avoir cherché à le savoir. BEURK AGAIN ! C’est répugnant !
Je vais chercher une nouvelle fois du papier journal que j’étale très largement sur la poêle à frire de la main gauche en le maintenant fermement et en détournant les yeux, puis renverse la poêle d’un coup sec de la main droite en libérant son contenu dans le papier, roule le pauvre animal dedans puis l’emballe en papillote avant d’aller le jeter rejoindre la petite souris dans la profonde poubelle extérieure.
En regagnant ma cuisine, je n’ai plus vraiment faim. Finalement, tant pis pour le déjeuner. Je me remets au boulot. Le chat qui m’aime m’accompagne.

PRIX

Image de Hiver 2019
1151

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Maïra Richards
Maïra Richards · il y a
Mon chat regarde les souris et les lézard passer... Nulle chasse et nuls cadeaux à l'horizon. Dommage que ce soit aussi dégoûtant... Mon vote!
·
Image de RAC
RAC · il y a
Hihihi, il compense par des câlins je suppose ! Merci d'être passée ! A bientôt...
·
Image de Lililala
Lililala · il y a
Que de cadeaux en une seule nuit ! ne vous plaignez pas, moi, mon chat (dont il m'a bien fallu que je me sépare) m'urinait dessus... amour ? quelconque vengeance ? qui sait... Merci pour ce récit !
·
Image de RAC
RAC · il y a
Merci de votre visite. (Mince alors, pauv'tit'bête... Vous avez consulté pour savoir ce qu'il avait ? Trouble du comportement ? Incompréhension ?)
·
Image de Lililala
Lililala · il y a
Le vétérinaire m'a dit que c'était par amour.. mouais... moi je pense qu'il se vengeait car mon mari ne supportait pas sa petite maison dans le couloir (où il urinait) et l'avait déplacée une semaine après, dans le garage (sans trappe évidemment..). De plus il lui griffait ses haut-parleurs de jeunesse ! le coup de grâce.. placé dans une autre famille d'accueil (un couple âgé)
·
Image de RAC
RAC · il y a
Mouaip, la psycho des chats n'est pa évidente > je vous réponds par messagerie...A+
·
Image de Ray dit Kourgarou
Ray dit Kourgarou · il y a
Vous devez le savoir je pense
Votre chat vous fait ces cadeaux
Pour prouver son amour immense
Et pour lui ce n'est jamais trop.

Eussiez-vous adopté un tigre
Qu'il vous porterait un agneau
Quelques gros serpents et bigre
Un volatile de cinq kilos !

Ce n'est plus un fond de jardin
Qu'il vous faudrait pour cimetière
Mais pour en enterrer plus d'un
Au moins le trou d'une carrière...

·
Image de RAC
RAC · il y a
EXCELLENT ! Vous pourriez l'ajouter à votre profil, elle est superbe cette fable ! MERCI beaucoup pour toute l'attention que vous nous portez à mon chat & moi... Il en ronronne de plaisir !
·
Image de Ray dit Kourgarou
Ray dit Kourgarou · il y a
Ok, je densifie le texte et je publie, merci de l'autorisation.
·
Image de Mod
Mod · il y a
Trop tard pour voter, mais vraiment vos histoires ont le don de faire sourire. Je ne ferai pas lire celle-ci à mon mari qui s'oppose à ce que j'aie un chat...
·
Image de RAC
RAC · il y a
Pas grave ; le principal est que ça vous plaise ! Quant à votre mari, il se laissera forcément attendrir par un chaton qui lui ressemble ?! Bon courage & bon WE !
·
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Splendide histoire, mes voix!
·
Image de RAC
RAC · il y a
Merci de votre visite. J'espère que mes autres textes vous plairont également. Soyez le bienvenu chez moi !
·
Image de Léonard Cajac
Léonard Cajac · il y a
Chat alors....
J’ai ben aimé

·
Image de RAC
RAC · il y a
Merci de votre visite Léonard. A bientôt...
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Tant de preuves d'amour données par le chat à une maîtresse qui n'en a cure ! Le félin mériterait d'aller voir ailleurs.
·
Image de RAC
RAC · il y a
Mais non, pas du tout ! Elle est ravie... LOL ! Merci de votre visite JOEL !
·
Image de Fabi_lemg
Fabi_lemg · il y a
Jolie histoire, bien racontée! Le chat qui m'aime arrive sur mes genoux, je dois abréger.. Bravo, RAC!
·
Image de RAC
RAC · il y a
Caresse au chat et merci de vous êtres arrêtée chez moi, c'est gentil ! Rhôoohhh !
·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
Et vrac.
·
Image de Vinvin
Vinvin · il y a
C'est vraiment un amour ce chat, pour offrir des présents aussi ragoûtants !!!.
·
Image de RAC
RAC · il y a
Faut dire que sa maîtresse est un amour oci !!! Merci d'être passée, très sympa ! A+++
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

De toute façon, ce matin je ne suis pas partie d’un bon pied. Je veux dire, aujourd’hui particulièrement, ça ne devait pas être un bon jour. Pour commencer, le blondinet rencontré la ...

Du même thème