Faire l'amour

il y a
1 min
21
lectures
1

Les mots ne peuvent pas espérer aspirer la quintessence de l'existence mais ils ont au moins le mérite d'en cristalliser une partie  [+]

Je suis le plus chanceux des hommes.
Je me trouve là, dans mon lit, allongé à côté de ma femme. Nous venons de faire l’amour, et c’était beau. Faire l’amour, quelle expression merveilleuse qu’il m’a fallu du temps à comprendre et tout autant de temps à apprécier. Faire l’amour, si je m’étais vu dire ça il y a encore quelques années j’aurai ri. Non pas ri aux éclats, d’un rire franc qui ne laisse aucun doute sur la sincérité du sentiment mais ri timidement, presque nerveusement. Comme si j’utilisais un terme qui ne m’était pas destiné, que je ne pouvais simplement pas laisser entrer dans mon vocabulaire. Avant, qu’aurais-je dit ? Baiser ? Niquer ? Défourailler même ? Sûrement. On ne fait pas dans la dentelle quand on est un jeune fougueux comme moi il y a encore si peu de temps.
Faire l’amour c’est donner du sens à un acte animal. C’est laisser notre part d’humain, notre âme s’exprimer pleinement au travers de nos sentiments. Et faire l’amour c’est beau.
Me voilà donc chanceux d’être là. Face à un si beau soleil matinal et aux côtés de celle que j'aime.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,