3
min

Extrêmophile

Image de Stéphanie Aten

Stéphanie Aten

128 lectures

32

Il entra dans la grande salle et se mit à trembler. Le silence qui régnait ici était bien plus intimidant que celui du Pôle Sud. L’accueil y était plus glacial encore, et les colosses qui se dressaient devant lui constituaient sans nul doute les icebergs les plus abrupts qu’il ait jamais eus à franchir.
Marc atteignit son pupitre et déposa son rapport devant lui. Il frotta discrètement ses mains le long de son pantalon.
- Dossier de demande de subvention n°4836. Docteur Meyer, nous vous écoutons.
Il sentit la salive se retirer totalement de sa bouche et son cœur exploser. C’était le moment de vérité.
- Messieurs les Commissaires, Monsieur le Président, nous avons dû mettre un terme prématuré à notre expédition à cause de la fonte accélérée du socle P412, mais il est de la plus haute importance, pour toute l’Humanité, que nous y retournions avec les moyens nécessaires !
Ils n’y étaient allés au départ que pour effectuer des mesures. Marc et ses collègues avaient été chargés de confirmer les prévisions de vitesse de fonte de la calotte glaciaire, et avaient établi leur campement à environ trente kilomètres de la côte, où ils avaient commencé à effectuer des forages.
Mais quelque chose d’imprévu s’était produit.
- La couche était censée atteindre plus de 400 mètres d’épaisseur à cet endroit. Mais nous avons compris que nous étions tombés sur un toit.
- Un toit ? interrogea l’un des commissaires.
- Il existe de nombreuses cavités dans la glace, et nous venions de percer l’une d’entre elles. Nous avons pris la décision de faire descendre une cordée à environ 100 mètres de profondeur.
- Vous avez obtenu les autorisations nécessaires pour cela ? demanda le Président d’un air sévère.
-... Non.
Une houle générale se mit à faire tanguer les icebergs. Marc baissa les yeux et se concentra sur son rapport.
- Nous avons eu raison de le faire, car ce que nous avons découvert pourrait révolutionner le monde de la biologie. Nous avions une occasion unique de visiter une cavité complètement vierge, et nous l’avons saisie. Nous avons progressé dans un goulot et nous sommes tombés sur un lac de taille standard.
Le sous-sol glaciaire était constitué d’une multitude d’étendues d’eau, exemptes de vie, qui avaient déjà fait l’objet d’études approfondies. Mais celle-ci n’avait encore jamais été explorée.
Marc tendit une feuille à l’assistant de la Commission, qui s’empressa de la transmettre au jury.
- L’équipe de biologistes l’a baptisée Deinococcus radiodurans. Cette bactérie extrêmophile présente en grande quantité dans ce lac... sait ressusciter.
Les icebergs se figèrent comme si un vent austral venait de les givrer.
- Cet organisme minuscule pourrait bien jeter les bases d’une médecine régénérative. Soumis au rayonnement gamma à des doses 5.000 fois supérieures à la dose mortelle chez l'homme, nous avons pu constater que, après pulvérisation de son information génétique, il n’a besoin que de quelques heures pour reconstituer l'intégralité de son patrimoine.
La fonte des glaces était un vrai danger pour la survie de l’Humanité... mais elle venait dans le même temps de lui offrir les clefs de l’immortalité. Curieux paradoxe.
Marc se lança dans un exposé enfiévré et ne fut plus interrompu. Il était en train de devenir bien plus qu’un explorateur de calotte glaciaire : il devenait un explorateur des secrets de la Vie ! L'éclaireur qui arpentait les sillons du mystère, le pionnier qui rapportait de ses lointaines expéditions des trésors capables de révolutionner la conception du monde !
Les icebergs se mirent à fondre à leur tour, et demandèrent à délibérer.
Le scientifique se retrouva dans le couloir, et s’assit sur le banc. Quelques minutes le séparaient d’un futur extraordinaire, d’une carrière détonante, d’un apport planétaire. Quelques minutes le contemplaient avec bienveillance, se remémorant ses rêves d’enfant se lançant à la conquête de l’inconnu, ses années d’études tournées vers le savoir et tout ce qui n’était pas encore su... ses combats de chercheur pour continuer à exister.
- Docteur Meyer !
Déjà ?
Cette fois, Marc pénétra dans la salle avec confiance. La température avait clairement grimpé, et les icebergs étaient devenus geysers.
Il réfréna un sourire et gagna son pupitre.
- Docteur Meyer, après un vote à l’unanimité, la Commission a décidé de rejeter votre demande.
Il crut sentir l’Antarctique se dérober sous ses pieds dans un craquement cataclysmique.
- Quoi ?...
- Votre découverte et les rapports afférents seront transmis dans l’heure au Ministère de la Défense.
- Le Ministère de la Défense ? C’est une plaisanterie ?
- La régénérescence cellulaire devient à compter de ce jour, un secret d’État. Nous vous demandons de signer le document suivant.
L’assistant posa une feuille devant lui, qu’il ne regarda même pas.
- Vous ne pouvez pas faire ça ! Le monde entier a besoin de cette découverte, c’est un cadeau qui nous a été faits à tous ! Nous pouvons sauver un nombre incroyable de vies, éradiquer Alzheimer, mettre un terme à l’hécatombe des cancers !
Ils redevinrent icebergs, et le toisèrent de leurs cimes glacées.
L’exploration de la vie s’éteignit devant lui.

PRIX

Image de 4ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
32

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Thara
Thara · il y a
Un superbe récit, qui a le mérite d'être de bonne facture !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau titre pour cette exploration si bien menée! Un grand bravo! Mes votes et bonne chance! Merci de passer lire et soutenir “Coques de Noisettes” qui est en FINALE: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/coques-de-noisettes
·
Image de Léna
Léna · il y a
Waouh, je viens de me prendre un coup de blizzard en pleine face comme dirait l'autre. Très beau votre texte. Une maîtrise parfaite des mots.
·
Image de Stéphanie Aten
Stéphanie Aten · il y a
Merci Léna :)
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Absolument débordé par la richesse de votre texte. Très bien écrit et agréable dans sa lecture. Vous avez les cinq points d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC "le petit voyeur explorateur" ainsi que son poème "découverte de l'immensité" dans la matinale en cavale. Bon après midi à vous.
·
Image de Stéphanie Aten
Stéphanie Aten · il y a
Merci Arlo, je vais les découvrir de ce pas :)
·
Image de Fleur de Tregor
Fleur de Tregor · il y a
Tous mes votes pour une histoire qui nous dit toutes les manipulations (de nous inconnues) dont nous sommes victimes, tous les secrets et découvertes qui nous sont cachés. Et une histoire qui n'est pas sans nous rappeler "La nuit des temps" de l'illustrissime René Barjavel. Mes votes trèèès enthousiastes.
Êtes-vous biologiste, Stéphanie ?

·
Image de Stéphanie Aten
Stéphanie Aten · il y a
Merci pour votre soutien et enthousiasme Fleur ! Non, je ne suis pas biologiste, mais je m'intéresse beaucoup aux sciences et à la portée de la connaissance. Si vous voulez découvrir mes romans, je vous invite à venir me rendre visite sur mon site :). Merci encore pour vos votes... et moi aussi, j'adore René Barjavel ! ;).
·
Image de Catherine Madeleine Logette
Catherine Madeleine Logette · il y a
Encore! Encore! Stephanie Aten! Encore...
·
Image de Stéphanie Aten
Stéphanie Aten · il y a
Il y en aura d'autres ! Promis ;)
·
Image de Zélie Jumel
Zélie Jumel · il y a
Très beau et malheureusement possiblement vrai, j'ai écrit un poème dans le même cadre "Que vois-je?" si cela vous dit :)
·