Extraction vers le jour

il y a
2 min
92
lectures
41
Qualifié

Rêveuse d'aventures, en quête d'un battement précipité de mon coeur : il y a la lecture, il y a la vie, il y a l'écriture. Quand la science et le merveilleux se lient, des étincelles argentées  [+]

Image de 5ème édition
Image de Très très courts
Je suis de l’autre côté.

Là, où aucun homme ne respire.
Là où il fait froid et rien ne bouge.

J’attends sans forme, sans âme et sans passion.
J’attends immobile et froide dans une posture raide et inconfortable.

Le temps n’est rien pour moi, je le vois infiniment long et sans signes ostentatoires de perturbation.
Moi, une entité encastrée dans un tout, vit dans un silence désespérément vide. Le monde qui m’entoure existe dans l’indifférence totale, erre sans but et, ce qui me consterne encore plus, de même statut que moi. De marbre. Elégant. Hautain.

Enfin, une journée se présente où ceux de l’autre côté arrivent munis de massues et de pieux. Les visages fermés, les muscles saillants, ils s’appliquent à frapper et
à briser le mur qui nous sépare.
Une fine fissure zèbre la paroi, s’en suit une crevasse marquée par un craquement rauque. L’impatience me gagne à mesure que ces hommes en sueur incisent ma maison.

Ils m’extraient lentement de mes semblables. A leurs yeux, je n’ai rien d’exceptionnel. Mais en quittant ma terre, mon monde silencieux, je sais que mon destin sera plus joyeux. Il faut que je m’adapte.

Enfin, ils achèvent de m’extirper. Je n’en ressens aucune douleur. Un frémissement tiède frôle mon nouvel aspect ; certes un peu brut et gauche. De leur voix rocailleuse, les autres, ceux que je viens de rejoindre, se mettent à plaisanter, décontractés et savourant le bonheur de leur réussite. Puis, ils partent.

Sans moi.

Un silence nouveau m’envahit. Celui de la nature. Celui qui laisse entendre les imperceptibles ondes sonores. La pluie qui martèle mes côtés. Les animaux qui se meuvent aux alentours. Et aussi le déplacement minime de la matière invisible. C’est une douce mélodie que je me plais à écouter et que je pourrais écouter encore longtemps si ILS n’étaient pas venus me chercher quelques jours plus tard avec une machine vrombissante.

A présent, je suis certaine de mon devenir. Je vais être transformée en quelque chose de saisissant, de magnifique et resplendissant.

Mon maître veut faire de moi une œuvre parfaite.
Comme mes prédécesseurs.
Il est un artiste. Un sculpteur au touché de génie.

Il ne tarde pas à m’entamer, à détruire peu à peu la coquille dans laquelle je suis enfermée, celle construite quand j’étais de l’autre côté. A coup de marteau, il taille sans ménagement les contours bruts. Il me blesse à de nombreux endroits en des entailles profondes et rêches. Son visage tendu me regarde encore de manière insatisfaite. Cependant, une étincelle de folie danse dans le fond de ses yeux sombres avec une passion qui ne convient qu’aux hommes voulant réussir leurs fantaisies. Il me taillade maintes fois les côtes. Un soupçon de terreur me glace plus que je ne le suis déjà quand il tranche, muni d’une scie électrique, une partie du socle qui me tient en équilibre. Le son strident qui apparaît dès l’instant où il commence à me malmener résonne, amplifié, dans tout mon corps. Je tremble sous la scie acérée, parcourue par des séismes de mon envergure. Eprouvée et à nouveau amputée d’une partie de mon corps, le silence se fait.

Chancelante sur mon nouveau piédestal, j’accueille avec soulagement, la fin de ce traumatisme. Cette expérience avait été la marque de ma solidité, un ultime test et prouvait ainsi ma vraie capacité à tenir les coups durs.

Comme un objet de valeur à présent, je suis traitée de la meilleure façon qui soit. Un ponçage délicat, au papier de verre, gomme ma peau pâle toujours aussi froide. Une main tiède finit alors d’épousseter mes contours, me transmettant la chaleur qui me manque.

Le visage de mon créateur se penche sous mes yeux encore aveugles. Avec une douce et habile dextérité, il me creuse des pupilles.

Je vois alors.

Je vois le monde comme il le faut.

Je vois à quelle côté j’appartiens avec un regard plein d’amour et de bienveillance que moi, pâle représentation d’une déesse, je verse sur quiconque me regarde.

Et j’aimais cet homme au visage satisfait qui me retire une dernière imperfection nichée à la commissure de mes lèvres.

J’aimais ce qu’il avait fait de moi.
41

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Excellent ! Que dire de plus ! Excellente personnification !
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Un TTC magnifiquement sculpté pour nous emporté de l'autre coté. C'est beau ! Merci.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre originale et bien menée ! Mes votes ! Une invitation à lire et soutenir “ De l’Autre Côté de Notre Monde” qui est en lice pour la Matinale en Cavale, 5ème edition. Merci d’avance et bonne soirée!
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Excellent récit fort bien réussi et très agréable à la lecture. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invite à découvrir ses deux poèmes "sur un air de guitare" retenu pour le prix hiver catégorie poésie et "j'avais l'soleil au fond des yeux" de la matinale en cavale. Bonne chance à vous. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/javais-lsoleil-au-fond-des-yeux
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
Oui j'aime bien
Image de Morane Bob
Morane Bob · il y a
^^ hihihi
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Belle idée.
Image de Morane Bob
Morane Bob · il y a
Merci!
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une œuvre artistique (quelle qu'elle soit !) préexiste donc et attend qu'on la sorte de sa gangue de pierre, de mots etc. dans laquelle elle est enfermée... J'aime beaucoup cette idée !
Ceci dit : mettez ce joli texte à la Une de votre page, Bob !

Image de Morane Bob
Morane Bob · il y a
C'est exactement mon idée des oeuvres ! Merci beaucoup pour votre commentaire et conseil !
Image de Demens
Demens · il y a
J'ai bien aimé ce texte un peu mystérieux. Mon soutien.
Image de Morane Bob
Morane Bob · il y a
Merci :)
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un joli texte, mes voix. Pour ma part, sans contrepartie, j'ai commis deux textes, L'invitation http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/linvitation?all-comments=true&update_notif=1509982263#js-collapse-thread-577892 et Reflets http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/reflets-6 si le cœur vous en dit
Image de Marina
Marina · il y a
J'aime beaucoup votré style, très bien écrit et original!
Image de Morane Bob
Morane Bob · il y a
Merci pour votre commentaire, pour avoir voté et être la première ;)