Evasion livresque

il y a
5 min
85
lectures
44
Qualifié

J'aime la poèsie depuis toute petite et j'écris depuis longtemps. J'ai décidé de partager mes écrits avec vous car pour moi les poèmes sont fait pour être partagé  [+]

Image de 1ère édition
Image de Très très court
Il est 22 heures et Erika est allongée sur son lit, un livre entre ses mains. Il s'agit d'un manga. La jeune fille est une grande fan de shojo japonais. À travers ses lectures, elle vit des aventures enclin de romantisme qui lui rappelle ses années lycée. Erika finit par s'endormir, son livre encore ouvert à côté d'elle.
Le soleil pointe le bout de son nez et les rayons de lumière passent entre les lanières du store éclairant le corps de la jeune fille. Elle ouvre les yeux avec difficulté, baille et s'étire. Elle se dirige alors vers le grand miroir pour y attraper un gilet posé au-dessus. Lorsque son regard passe au niveau du miroir. C'est la stupeur qui s'empare d'elle.
-"Ahhhhh.., non mais je rêve, ce n'est pas possible". S'exclame Erika.
Le reflet du miroir ne montrait pas celui d'Erika mais celui d'un personnage issue d'un manga. Elle regarde tout autour d'elle. Elle se sent alors compte que cette chambre ressemble à la sienne mais ne l'ai pas. Sur le bureau, il y a des livres de terminal en japonais. Elle sort de la pièce en quête de la salle de bain qu'elle trouve aussitôt, cette dernière se trouve juste à côté.
(C'est une chance. Pense-t-elle.)
Elle commence par se passer de l'eau sur le visage et faire des grimaces devant le miroir. Après plusieurs minutes, ce visage ne lui semble plus bizarre.
-"C'est bien moi dans ce miroir, maintenant il va falloir comprendre ce qui s'est passé". Dit-elle pour elle-même.
Elle s'apprête à sortir de la salle de bain quand elle entend une voix l'appeler.
-"Eri, dépêches toi de descendre, on va être en retard en cours". Crie une voix inconnue.
Ni une, ni deux, voilà Erika lavée, habillée, prête à descendre un sac à dos à la main.
Lorsqu'elle arrive dans la cuisine, qu'elle trouve de manière facilement, une jeune fille de son âge et une femme plus âgée l'y attendent.
-"C'est toujours le décalage horaire qui te pose problème ? Pourtant, cela fait une semaine que tu es arrivé et là, on va être en retard pour ton premier cours au lycée japonais."
(Comment en une nuit, je suis passé d'étudiante en fac de Japonais en Paris à lycéenne au Japon. Pense Erika.)
Lorsque les deux jeunes filles arrivent devant le lycée, un groupe de fille vient à l'heure rencontre.
-"Bonjour Kumiko, tu nous présentes ta correspondante Française, on avait toutes hâte de la rencontrer. Dit une jeune fille.
Le prénom de Kumiko résonne dans la tête d'Erika.
(Kumiko, Kumiko, ça me dit quelque chose.)
En même temps que sa réflexion sur ce prénom, elle observe les amies de Kumiko et le lycée derrière elles. D'un coup, comme un éclair qui illumine le ciel une nuit noire, elle sait où elle est et avec qui. Elle se trouve devant le lycée Odaiba au Japon, lycée imaginaire issue de son manga préféré et les filles devant elle en sont les héroïnes.
Erika pense alors deux choses soit je fais le plus merveilleux des rêves soit j'ai des hallucinations, je deviens fou et je risque de finir en institue psychiatrique.
Au moment où elle sort de sa torpeur, le groupe se dirige vers une salle de cours. Soudain, il apparaît alors devant ses yeux, le plus beau garçon qu'elle n'est jamais vu. Il s'agit du meilleur ami du héros de ce livre. Son nom est Takumi. Elle se dit qu'il est plus beau en couleur qu'en noir et blanc dans les pages de son livre. Le rouge lui monte aux joues, elle espère qu'il n'a rien remarqué. Les jeunes rentrent dans la salle, chacun va à sa place. Erika attend au niveau de tableau ne sachant pas où aller. Le professeur entre dans la classe et présente alors Erika à cette dernière. Le cours se passe bien Eri est contente, elle comprend tout et réalise son rêve, être une lycéenne japonaise. L'heure du repas arrive vite, chacun sort son bento. Kumiko sort le sien et celui d'Erika. À l'intérieur, tout y est si mignon, les carottes en forme de fleur, l'onigiri avec des petits yeux. Après les cours, ce sont les activités sportives et les clubs de toutes sortes. Ces clubs qui ont toujours fascinés Erika. Elle espère pourvoir se rendre dans l'un d'entre eux. Elle cherche dans ces souvenirs de lecture si Kumiko fait partie de l'un d'eux. Erika suit le mouvement et les filles se rendent au troisième étage du bâtiment principal. Les filles font parties du club de théâtre ainsi que Takumi et Yusuke. La pièce de théâtre sur lequel les élèves travaillent est Roméo et Juliette. Yusuke est Roméo et bien sûr Kumiko est Juliette. Dans l'histoire, Takumi n'a pas de petite copine et Erika se dit qu'elle a peut-être une chance. Erika commence à aider ces nouvelles amies pour préparer les costumes, le décor et même faire répéter son texte aux personnes qui le désire.
Les jours passent tranquillement, le matin, les cours et l'après-midi le théâtre. Au fur et mesure du temps, Erika se rapproche de Takumi. Elle a d'abord utilisé la technique de la petite française qui a besoin d'aide puis elle a essayé d'être naturelle. Quand elle se comporte comme une Française, certaines personnes la regardent bizarrement car certains comportements normaux en France ne le sont pas au Japon. Au contraire des autres, Takumi trouve son côté différente, très mignon et adorable. Le spectacle arrive à grand pas et les préparatifs sont tous presque terminés. Chaque personnage de la pièce a une doublure en cas de personne ou autres problèmes. Il se trouve qu'Erika est la doublure de Kumiko et Takumi celle de Yusuke.
Le jour du spectacle arrive enfin et tout le monde est très existé. À partir 14h, tous les élèves participant au spectacle sont libérés de toute activité afin de tout préparer. Le spectacle à lieu dans le gymnase de l'école où une très grande scène a été montée. La scène est coupée en deux parties. Sur l'avant, il y aura les décors qui changeront au cours du spectacle; à l'arrière derrière un rideau va se trouver une partie des coulisses, l'autre partie étant sur les deux côtés de la scène.
L'équipe de basket installe les chaises. Le club de musique s'occupe de la sono. Tout le monde travaille à la réussite de la pièce de théâtre.Vers 18h, les comédiens répètent une dernière fois la pièce avant l'arrivée à 20h du public.
À l'heure prévue, la pièce commence, les élèves sont formidables, tout ce passe bien, tout s'orchestre bien. L'entre actes arrive, chacun fait une pause les acteurs et actrices s'hydratent et se passe de l'eau sur le visage pour se rafraîchir.
Au moment de reprendre la pièce, impossible de retrouver Kumiko et Yusuke. Pendant l'entre acte, la chorale chant des chansons alors Takumi leur demande discrètement de refaire une chanson ou deux. Après plusieurs minutes à les chercher, il est temps de préparer les doublures pour pouvoir continuer la pièce de théâtre. Erika et Takumi se préparent, ils enfilent leur costume. Derrière la porte au fond de la salle, deux petites têtes observent la scène de théâtre, un petit sourire sur les lèvres.
Juliette (Erika) est allongée sur une grande pierre au centre d'une lumière. Roméo (Takumi) rentre sur scène après avoir dit sa tirade, il s'approche de Juliette, se penche sur elle et dépose un baiser sur ces lèvres. Erika rougit et espère que cela ne se voit pas. Roméo prend la fiole de poison dans sa poche et la boit. Juliette se réveille et voit alors son Roméo à côté d'elle. À son tour, elle pose ses lèvres sur celle de Roméo. Elle finit par prendre le poignard de Roméo et tombe sur le corps de ce dernier. Les rideaux se ferment fin de la pièce, un tonnerre d'applaudissement retenti dans le gymnase. Erika et Takumi se relèvent près à saluer avec les autres comédiens quand le rideau se relèvera.
Le spectacle terminé, Erika observe le soleil se coucher, assis sur un banc non loin du gymnase. Takumi s'approche d'elle, il s'assoit et embrasse Erika. Le feu d'artifice clôturant la soirée retendit dans le ciel. Il est magnifique. Le bruit change et devient celui d'un réveil. Erika ouvrit alors ses yeux, elle est dans sa chambre et à côté d'elle se trouve son livre sur lequel on peut la voir avec Takumi.
Alors rêve ou pas?
44

Un petit mot pour l'auteur ? 11 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de SEKOUBA DOUKOURE
SEKOUBA DOUKOURE · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mes voix. ET merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps. 🙏🙏
*Le lien du vote*..'
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-village-doukourela

Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Bravo, j'adore votre style! Très beau texte, une très belle évasion et un rêve très doux, vous avez ma voix!
Je vous invite à découvrir mon oeuvre: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
mon like
svp votes pour moi

Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
Je dirais …. non elle n'a pas rêvé. Et quand bien même … Toutes mes voix.
Je suis aussi à lire avec Gypsie, qui n'est pas allée au Japon, même en rêve : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gypsie

Image de Lissou
Lissou · il y a
Le type de rêve que j'ai certainement fait plus jeune.
J'ai moi-même vécu au Japon (échange inter-fac pendant 1an) et y ai beaucoup voyagé.

Merci pour cette belle histoire et bonne continuation! :)

Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Linaka, un texte bien écrit et agréable à lire une belle échappée, toutes mes voix avec plaisir. Je vous propose une petite balade en forêt, juste pour se dégourdir les jambes. En attendant, belle journée à vous. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/je-me-souviens-32
Image de B Marcheur
B Marcheur · il y a
J'aime bien les textes "clin d’œil" à des grands romans ou autres chefs d'oeuvre comme Roméo et Juliette. Dans le genre, vous pouvez aller lire "la visite d'Emma" (aucune pêche aux points de ma part!)
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour cette évasion passionnante, Linaka !
Mon soutien ! Une invitation à découvrir “David contre Goliath”
qui est en compétition pour le Prix, Portez Haut les Couleurs 2020.
Merci d’avance et prenez soin de vous ! Que le confinement soit
paisible et créatif !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/david-contre-goliath-2

Image de Renaud27 Cellevroc
Renaud27 Cellevroc · il y a
J’aime
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Escapade au pays du soleil levant