563 lectures

212

Qualifié

— Dis, maman, quel est le contraire d’Eurêka ? demande Fleur entre deux sanglots.
— Pourquoi donc ma chérie ?
Affectée par le désespoir de sa fille, la mère réalise que sa tendresse ne parviendra pas à endiguer les larmes de son enfant.
— J’ai fabriqué un élixir pour ensorceler Victor.
— Pourquoi as-tu fait cela ?
— Parce que je l’aime. C’est plus fort que moi. J’en ai versé dans son chocolat alors qu’on discutait au « Coin des amis ». Mais il reste toujours distant.
Fleur essuie les larmes perlant de ses yeux. Un épais brouillard comble son champ de vision. Comment évoquer sa désillusion d’être invisible aux yeux de l’Élu ?
Sa mère frémit en voyant sa fille grandir. Elle aussi a connu des amours non partagées. Comment lui expliquer que les potions magiques sèment des empreintes de poudre de perlimpinpin ? Il lui paraît criminel de rester passive face au chagrin de Fleur.
— Invente donc quelque chose de plus original. Un attrape-cœur par exemple.
— Comment veux-tu que j’invente une chose pareille ?
Fleur pleure de plus belle. Mais elle comprend que sa mère a raison. Sa potion de pétales de rose rouge vermeil, de sucre d’orge et de phanères de sa peluche préférée, s’est révélée inefficace.
— Si tu aimes vraiment, tu le trouveras ton attrape-cœur, j’en suis convaincue.
Les jours passent sans que Fleur ne parvienne à inventer quoique ce soit. Obsédée par cette idée, les idées les plus folles lui traversent l’esprit. Créer une canne pour pêcher à la mouche ce cœur insaisissable. Inventer une ventouse pour aspirer ce regard qui la hante. Façonner des lunettes irradiant des ondes qui le pétrifieraient sur place. Aucune de ses trouvailles ne la satisfait.
Un jour, perdue dans ses recherches impossibles, en voyant sa mère cuisiner ses sauces avec patience et agiter mollement sa cuillère en bois dans l’appareil, une idée inattendue germe dans son esprit.

Étudiante en chimie, Fleur prépare un doctorat. Chaque jour, elle manipule des pipettes, des éprouvettes, des bains-marie et des agitateurs magnétiques sur plaque chauffante. Un de ses bons amis, Christophe, dont elle n’a pas encore remarqué les beaux yeux d’un vert iodé, est ingénieur. Elle lui confie sa trouvaille. Impressionné par son imagination et son univers onirique, il lui promet de réaliser son projet.
Quelques mois plus tard, la mère de Fleur a la surprise de se faire livrer une cuisinière un peu particulière. Dotée d’un système magnétique sous la plaque à induction, un aimant sphérique, introduit dans les casseroles, virevolte à son rythme et brasse tranquillement les sauces, libérant ainsi la cuisinière de la besogne de tourner la cuillère pour obtenir la texture gourmande souhaitée.
— Mais c’est merveilleux, s’exclame la mère de Fleur. Je vais pouvoir enfin prendre soin de moi pendant que mes plats mijotent.
L’invention de Fleur fait en même temps la fortune de Christophe. Elle finit enfin par remarquer les beaux yeux verts iodés qui la regardent, comme envoûtés. Victor devient vite une ombre passagère.
— Tu vois, tu as fini par le trouver ton attrape-cœur ! se réjouit sa mère.
Le temps passe si vite qu’un jour, Fleur lui annonce qu’elle part voler de ses propres ailes.
— Eurêka, lui chuchote sa mère dans le creux de l’oreille, à l’heure du grand envol, heureuse, mais un peu triste que sa fille ait trouvé le chemin de l’exil avec l’homme de son cœur, dispersant déjà un nuage de grand vide derrière elle.

PRIX

Image de Printemps 2019
212

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mimine
Mimine · il y a
J'ai apprécié votre style, lecture très agréable, du titre au point final. Je vote et m'abonne à votre page !
Je vous invite à découvrir quelques idées de De Vinci si le cœur vous en dit !! Merci !

·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
merci pour votre commentaire élogieux. Je suis allée vous soutenir en finale. Bonne chance
·
Image de Beline
Beline · il y a
C'est très joli et tendre cette histoire !
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Merci pour votre gentil commentaire
·
Image de Pherton Casimir
Pherton Casimir · il y a
Toutes mes 5 voix... Je vous invite à lire et à supporter mon texte en final du prix Viva Da Vinci https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-beaute-dun-reve
Merci !!!

·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
J'ai aimé la relation entre la mère et la fille, ainsi que cet amour qui surgit au détour de cette innovation "culinaire". C'est simple, clair et très agréable à lire.
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Merci beaucoup pour votre soutien et votre commentaire si pertinent
·
Image de Manodge Chowa
Manodge Chowa · il y a
Très belle histoire et très joliment racontée, avec un rythme dynamique et un vocabulaire riche. Pas le temps de s'ennuyer.
+5 et bravo. Je voudrais vous lire sur Bonheur arc-en-ciel. Merci et à bientôt de Maurice.

·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Merci pour votre commentaire touchant pour cette bluette et de votre soutien !
·
Image de Camouche
Camouche · il y a
L'histoire de Fleur est pleine de charme ! C'est léger et très bien écrit ! Mes voix :)
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Merci pour votre commentaire touchant et votre soutien
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Merci pour votre commentaire si touchant et votre soutien
·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
De la tendresse
Ça me touche
Je vote

·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Oui vous avez raison. La tendresse m’a inspirée
Merci pour votre soutien

·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Merci pour ce commentaire charmant -:)
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Fleur est charmante...
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
Merci pour ce charmant commentaire
·