Et toi ?

il y a
1 min
1
lecture
0
En arrivant au col, une mer de nuages noie toute la vallée, le chemin semble s’arrêter net.
Et merde !
Je vais mettre une plombe pour redescendre. J’en ai marre. Depuis ce matin, que des galères. Ahhh !!!
« Le pouvoir du moment présent d’Eckhart Tolle, meilleure vente du mois ».
Ouais, c’est ça. J’enfonce mon doigt dans le bouton marche/arrêt de l’autoradio.
Et merde !
Le flash du radar, d’un coup dans mon rétroviseur, trop tard.


Je décide de m’arrêter là, juste au bord de la route. J’ouvre les fenêtres.
Je sens immédiatement l’humidité, une odeur d’ail. Je déplie mon bee’s wrap, en sors mon sandwich et croque dedans à pleines dents. L’odeur du café fumant à la sortie de mon thermos me calme...
J’ai envie de pleurer, là, au milieu de nulle part. Bercé par le bruit de l’eau et les piaillements des oiseaux.
Yves et son « Il faut prendre la vie avec acceptation et légèreté quoi qu’il arrive » me revient.
Quel con ce Yves !
Ou alors il a tout compris...
Dans tous les cas il m’emmerde. Purement et simplement !


Le chemin semble s’arrêter net. Une mer de nuages noie toute la vallée.
En arrivant au col... ça me rappelle des souvenirs !!!
J’ouvre ma fenêtre et sens l’air frais, l’odeur des champs d’ail à perte d’horizon. Je souris.

Elyes exulte.
Impossible de passer le barrage policier pour se rendre à la gare. De rejoindre l’Algérie le temps du confinement.
Nos attestations de déplacement dérogatoire refoulées, cent trente-cinq euros d’amende.
Et d’un coup, le flash du radar dans mon rétroviseur, trop tard.

J’explose de rire. Ce rire intense, profond, puissant. Alors je rallume l’autoradio et pousse le son au maximum. Je sors de la voiture. Et je me mets à sauter, courir, danser. Je chante, je crie, j'hurle !

Je suis vivant ! Là. Maintenant !
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,