1
min

Et son sourire danse

Image de Vincent Lahouze

Vincent Lahouze

307 lectures

49

En partant, elle m’a dit, (je ne rentrerai pas tard), ça fait exactement 3h et 18 minutes que je l’attends. Je sais où elle est. Je sais avec qui elle est.

Et je tourne en rond comme un lion en cage dans l’appartement. Elle croit que je ne me doute de rien, elle pense que je ne dirai jamais rien, (ce qu’elle peut être bête, parfois). Cela fait un mois et demi qu’elle a ce sourire permanent, que je sens l’odeur de l’autre sur sa peau, qu’elle me regarde à peine. Le matin, elle prend son café en riant, les yeux sur son portable, tandis que je regarde le vide, assis sur le canapé. Je sais qu’elle me trompe, je le sens, au son de sa voix, elle ne me parle plus comme avant. J’ai rencontré Sarah il y a 4 ans, dans un magasin, un peu par hasard. Elle m’a regardé. Je l’ai regardée. Elle m’a de nouveau regardé. J’ai détourné les yeux, un peu gêné. Elle a dit, comme ça, (t’es mignon, toi.) J’ai su à cet instant précis que nous étions faits l’un pour l’autre.

Aujourd’hui, je ne sais pas, je ne sais plus.

Quand elle n’est pas là, je retourne l’appartement, à la recherche d’indices, j’essaye de savoir qui est l’autre, qui il est. En vain. Je deviens fou sans elle. J’ai envie de la serrer contre moi et de lacérer nos photos, ses vêtements. Je suis accro à Sarah. Et je croyais qu’elle était accro à moi. Mais elle ne m’embrasse plus comme avant, ses caresses sont froides, distantes. La nuit, je dors en boule, en chien de fusil, comme un tube de dentifrice vide. Le matin, je me réveille avant elle, je la regarde dormir, en silence, toujours. Elle me manque. Bientôt 4 heures qu’elle n’est pas là. Il faut que j’aie une discussion ce soir, avec elle. J’ai comme envie de tout casser, de briser la vaisselle, de piétiner notre amour, qu’elle oublie peu à peu. Et si elle ne revenait pas, et si elle me quittait, je me laisserai mourir de faim, de chagrin. J’entends le bruit des pas de Sarah dans l’escalier. J’attends qu’elle rentre avant de me mettre à hurler. Les clés dans la porte. Elle dit, (j’suis là), avec sa voix et ses éclats de sourire dedans.

Elle a bu, je sens l’odeur du vin blanc, ses lèvres sont sucrées. Elle soupire et me dit, (mais arrête de miauler, j’ai mal à la tête...)
49

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Charlette
Charlette · il y a
Belle chute féline !
·
Image de Noels
Noels · il y a
Oups ! J'ai oublié de vous inviter à découvrir mes textes, dans un genre totalement différent. Bon, ben voilà, c'est fait...
·
Image de Noels
Noels · il y a
J'ai bien aimé l'histoire et je me suis laissé prendre par la chute. Zut alors ! On m'a eu !
Juste une petite critique : abandonnez donc les parenthèses. Elles n'apportent pas de compréhension au texte, et elles le surchargent inutilement.
Je viens de lire tous vos autres textes, vous adorez manifestement les parenthèses !

·
Image de Vincent Lahouze
Vincent Lahouze · il y a
Nope. Les parenthèses et moi, c’est une longue histoire d’amour depuis Stephen King et je tiens à les garder :) Mon premier roman expliquera mieux pourquoi.
·
Image de Noels
Noels · il y a
OK. Alors j'attends que ma curiosité soit satisfaite.
Bonne soirée et merci pour votre réponse.

·
Image de Alice
Alice · il y a
Très mignon. J'aime beaucoup celui-ci.
·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Toute l'interrogation dans les yeux de nos chats quand on rentre...j'ai bien aimé:).
·
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Vin blanc sucré… un Gewurztraminer peut-être ;-) ?
·
Image de Isabelle Day
Isabelle Day · il y a
(Désolée pour le découpage de commentaires ça beugue sur mon téléphone ce matin...)
·
Image de Isabelle Day
Isabelle Day · il y a
bienvenue dans la communauté Short, bonne continuation et à bientôt pour de nouveaux textes ici j’espère
·
Image de Isabelle Day
Isabelle Day · il y a
Forcément j’adore ce texte, le style, la chute
·