Et le ciel, lentement se décolora.

il y a
1 min
66
lectures
9

Écrire pour le plaisir, inventer une histoire, tracer un portrait, transmettre, raconte  [+]

A la fin de cette magnifique journée estivale, le soir tombe lentement,je vais enfin goûter un peu de tranquillité
Il ne s'est pas passé une heure sans qu'un, deux ou trois types (ou femmes) ne me sautent sur le dos, c'est toujours le même scénario, ils se cramponnent à moi, me sanglent comme Mister Grey dans un "mamy porn" pour , après discussion animée voire dispute féroce, m'entourer d'une corde qui va me frictionner l'écorce. Dire que je pensais être peinard,moi, le seul pin arolle posé au milieu de cette face granitique!
Il a suffit qu'un "zozo" ouvre une voie sur l'arête voisine. Depuis, c'est le défilé. Pourtant, sur le topo, il est bien précisé : ne pas relayer sur l'arbre ! Malgré ce, ils y viennent tous. Il faut dire que le père Cambon, (rédacteur du dit fascicule) n'a pas le compas dans l'œil, la fameuse chaîne du relais officiel pendouille à une bonne dizaine de mètres sur ma gauche. Je comprends les "gus" qui n'ont pas envie de penduler pour s'y accrocher avec tout ce vide dessous. Ils atterrissent sur mon dos et, ce n'est que partie remise, devront se balancer plein gaz pour atteindre le nouveau relais cinquante mètres plus bas.
Pendant ces manœuvres, leurs cordes me raclent la couenne à tel point que mon écorce est toute zébrée de cicatrices.
Je goûtais donc enfin un peu de vespérale zénitude quand j'ai senti une présence légère; c'était une femme, elle devait aimer mes semblables car elle s'est extasiée devant ma beauté, a reniflé mes feuilles, caressé mon tronc. Une fois vachée, elle a poussé un cri qui m'aurait percé le tympan si j'en avais eu un. Très rapidement, une espèce de barbu est arrivé à son tour, et s'est mis à m'admirer . Cela devenait gênant mais tout de même très agréable et... flatteur. Il m'a nommé "père des arbres" et sur mes racines surchauffées,pour mon plus grand bonheur, a vidé sa gourde.
Je les aurais bien hébergés pour la nuit ces deux là mais ils avaient l'air pressés.
Rapidement, ils se sont organisés et ont plongé dans le vide.

Je ne les ai jamais revus.
9

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Maito et Mikeline
Maito et Mikeline · il y a
J'irai voir les miens cet après-midi, je leur en parle ;)
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Le mien vit en ermite il apprécie modérément les visites.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une personnification qui fait voir les arbres différemment .
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
L’arbre, dit on, est le lien entre la terre et l'air, le dessous et le dessus.
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
L'arbre humain est un humain sans arbre.
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Les arbres communiquent, s’entraident, se défendent, mémorisent et savent s'accrocher de toutes leurs forces à quelque chose de solide.
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Les arbres, spectateurs de la vie qui passe et des humains qui croisent sa route. Ils doivent en croiser des drôles de zozo des fois
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Le monde végétal est bien plus complexe que les “zozos” ne l’imaginent.
Image de Maito et Mikeline
Maito et Mikeline · il y a
Tout à fait. Je vis dans un environnement très urbain mais j'ai la chance d'avoir une forêt à deux pas qui dégage une incroyable sérénité.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Des bobos écolos, mais pressés
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Quand la nuit tombe, même les bobos se bougent le popotin.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un arbre témoin des gesticulations humaines.
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Venant d’un spécialiste, cette réflexion sylvestre me … charme.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Spécialiste, certainement pas, mais il est vrai que je m’entends bien avec les arbres. J'aime aussi le minéral, je touche la roche, qui souvent vibre, et il est rare que je ne rapporte pas une pierre ou deux dans mon sac.
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Un saut, avec ou sans ailes ?
Image de Jean Paul
Jean Paul · il y a
Mais toujours avec Elle.
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Oui, c'est un choix..:)

Vous aimerez aussi !