Un mec calme, un peu dans la lune et crédule qui aime bien écrire (surtout pendant les cours), raconter ce qui lui passe par la tête et partager ses réflexions. La vie est un cadeau certes  [+]

Essai n°0
Thème : Camisole


Suis-je fou ? Serais-je digne d'un tel vêtement ? Qui pourrait répondre à ces questions ? Moi ? Je ne sais pas... Vous ? Je ne sais pas non plus... Peut-être le suis-je déjà, peut-être ne le suis-je pas encore... Et peut-être qu'à la fin de cette réflexion sauriez-vous trouver les réponses...

Autour de moi, dans un monde que seuls ma sœur et moi connaissons, la folie est maîtresse. Et j'ai peur qu'elle ne m'ait déjà contaminé. Elle règne partout, dans ce monde restreint, sa marque est urbi et orbi, sur les murs, les meubles, la nourriture, le plafond, l'électroménager, le sol. Surtout et beaucoup dans cette troisième personne enfermée avec nous dans cet univers clos. Elle serait la source qui alimente la folie et la ferait régner en maître. Elle nous conte des choses si incroyables mais en apporte des preuves semblant si irréfutables quand bien même invraisemblables qu'on ne peut que douter jusqu'à en devenir fou ou se fermer. À ces mots, demandant une immense force d'esprit incommensurable. Jusqu'à aujourd'hui j'ai tenu mais petit à petit je sombre de jour en jour, il devient toujours plus dur de rester de marbre face à une folie toujours plus envahissante. Je veux m'en aller avant que la question ne se pose plus. Disparaître et m'effacer avant que l'insanité ne me consume. Partir, fuir, m'évader avant que la camisole ne devienne mon vêtement de tous les jours.

Ils transpirent d'incohérence ; dès qu'on réfléchit un peu mais, pourtant on aurait envie de la croire quand on voit les faits on ne peut, que rester sans voix or ce n'est pas cohérent. On en vient à se demander si elle n'aurait pas provoqué ces faits pour justifier ses inepties. N'aurait-elle pas pu subconsciemment bâtir ses faits pour se donner du crédit ? Sa vésanie paranoïaque pourrait peut-être l'avoir poussée à faire des choses délirantes. Des choses qui lorsque tu y penses trop te torturent l'esprit, te font perdre la tête et te déstabilisent. Parfois c'est tellement dur qu'il peut penser à la pire échéance mais rapidement ta devise lui revient en tête te forçant à ne rien lâcher et profiter de ce cadeau empoisonné.

Face à cette déraison omniprésente que faire ? Essayer de sortir la folie de chez toi, essayer de purifier la source de l'aliénation délirante... Mais pourrais-tu le faire, could you reach this goal sans sombrer diving in les abysses méandreux de la démence ? Je ne peux pas le faire, nunca persona puede hacerlo ; existe-t-il une personne qui pourrait le faire ? Le seul moyen de survivre c'est d'ignorer, se fermer, olvidar, penser, jouer, écouter, fade away, délirer, rêver, mordre, crier, flâner, s'effacer, crever, stresser, chauffer, écrire...

And you? ¿qué pensáis? Que feriez-vous ? Do you think I am deeply insane? À vous de répondre...

I hurt myself today ♠
To see if I still feel...
I focus on the pain ♪
The only thing that's real.


Samaël
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Le seul moyen de survivre c'est tout simplement de vivre :)
Image de Samael
Samael · il y a
Vous n'êtes pas la seule à me le dire... Mais peut-on vivre quand qu'on est trop occuper à survivre ?
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Il faut essayer, Samael...Toujours :)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Amélie

Sandra Bartmann

Il faisait encore nuit. On s'était dit qu'à six heures du matin, les surveillants dormiraient encore. Il fallait juste contourner les cuisines et atteindre la petite fenêtre au fond du couloi... [+]