Esmeralda

il y a
1 min
18
lectures
0
Esmeralda au coeur tendre et à la beauté sans égal arpentait les rues de Paris, sous un soleil de plomb, vêtue d’une robe légère, elle se rendait sur les bords de Seine pour y retrouver son bien-aimé. Elle avait beaucoup d’allure Esmeralda, elle ne marchait pas, elle dansait sur le bitume, on pouvait croire qu’elle touchait à peine le sol tant ses jolies jambes fines paraissaient vouloir s’envoler. Sa peau d’une couleur irisée, invitait chaque passant au regard perçant à s’arrêter pour la regarder traverser les ruelles. Quelle classe, jolie Esmeralda! Et toi belle enfant, tu ne remarques pas ou peu l’insistance de certains badauds qui sifflent pour se faire remarquer ne serait-ce qu’un instant par tes magnifiques yeux couleur noir de jais marqués d’une fine couche de maquillage rosé.
Plus elle s’approchait, plus son coeur s’inondait de plaisir, des papillons plein le ventre, elle avançait vers son bien-aimé.
Elle l’aimait tendrement et n’attendait de lui qu’une chose, qu’enfin il se déclare et qui lui mette la bague au doigt, Esmeralda était follement amoureuse.
Elle finissait par traverser la Rue de Soissons quand elle l'aperçut enfin, l’amour de sa vie, l’homme qu’elle attendait depuis si longtemps, l’homme à qui elle avait tout donné jusqu’à son intimité, sa pureté, celui pour qui elle était devenue femme. Il était là, tranquillement assis sur un banc tenant à son bras une blonde platine dont le maquillage portait à confusion. La belle Esmeralda s’avançait vers eux, ne sachant plus que faire ou même penser quand son bien-aimé la voyant compris qu’il devait d’un pas nonchalant quitter les lieux aux bras de sa femme qu’il appelait ma chérie.

M.Janimor
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !