1
min

Erreur par amour

Image de Anne

Anne

10 lectures

1

Ton amie est morte, jetée par sa fenêtre, ses enfants dans la pièce à coté.
Elle te ressemblait, elle était comme toi, les mêmes fous rires, les mêmes virées chez les pâtissiers, les mêmes galères pour aller acheter son maillot de nos vacances, les mêmes appels du banquier, les mêmes enfants.
Ton amie pensait seule : Un jour, encore. Un effort, encore. Un soutien, encore. Un exercice de math, encore. Descendre chercher le pain, encore. Un sourire, encore. Un mail à faire, encore. Aller travailler, encore. Un câlin, encore. Même plus la force de croire au câlin, de croire au sourire, de croire au soutien, de croire à l’effort.
Ton amie n’a pas le droit, elle est mère, elle est épouse, elle est maitresse, elle est amie, elle est copine.
Ton amie disait seule : Je les aime si fort. Ils seront toujours plus beaux, plus grands, mes enfants, mon mari, mon amant, mes amis, mes copines car j’ai transmis tout ce que je pouvais avoir, le plus profond de moi a été épuisé. Quel soulagement, je suis, enfin, vide, sèche et creuse. J’ai apporté tout ce que je devais. Je n’ai plus rien à donner. Je peux disparaître.
Ton amie s’efface de nos vies. Enfants, mari, amant, amis, copines vivent avec un cœur qui boite chaque jour un peu plus.
Ton amie a oublié que nos cœurs battaient à l’unisson.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Une superbe histoire triste et magnifiquement racontée ! Merci.
Une invitation à soutenir ma nouvelle 'Le tisseur de rêves' en finale du Grand Prix.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-tisseur-de-reves-1
Merci d'avance.

·