2
min

Epicure

Image de Polotol

Polotol

175 lectures

190

Sur la route de cette sainte journée du dimanche sous le soleil, sans ressenti de la longueur du trajet , je suis content de me rendre à cette rencontre autour d’un repas de midi, avec ma belle amie My, un mois de septembre radieux dans le paysage de mon enfance. Une ancienne collègue de classe l’avait invitée cet été dans la maison de sa sœur en pleine campagne du Condroz Belge. Cet endroit coquet me parait idéal pour satisfaire aux plaisirs d’un couple heureux. Pourtant, ils ne vivent pas sous le même toit me précise la copilote.
Par un détour secret imprévu, je passe devant la forge du grand-père qui est toujours là, sur le trajet, dans cet abri des années 1920, hangar mi-bâti, mi-cabane. D’où je suis, je hume encore l’odeur du fer chaud mêlé de corne brûlée et le timbre du marteau plane encore.
Comme à l’ époque, la claire chaleur de notre astre déborde de toute part sur les murs fraîchement cramoisis de la paisible demeure que l’on approche dans un halo de jazz métal.
Jusque là, j’ai conduit avec le pilote automatique et juste devant le portail, le moteur et les freins ont amorcé une arrivée en fanfare, j’ajoute un coup de klaxon pour coopérer à l’assistance mécanique.
L’accueil est fort enthousiaste, une lisière de pré, ombragée d’une tonnelle, quatre joyeux convives dont le compagnon de Valentine qui fait la fête aux barbaques pressenties à foison. Derrière le piano, le frère des siamoises, dégage une impression de personnage déjà vu comme toujours dans ma mémoire défaillante. Chet Beker l’accompagne sans trompette dans ma tête.
Aux abords de la clôture , une autre enclume repose maintenant près du “travail” à l’extérieur où un vieux s’acharnait à ressemeler les percherons. Je me vois encore gamin sur leur dos et je renifle le parfum de foin mêlé au cuir de l’étalon Mercure. Le souffle du passé aime ces scènes pittoresques de villageois autour de leurs charrues pour rebattre les socles ébrèchés. Les laboureurs délibèrent sur les difficultés de trancher la terre dans les conditions actuelles. Le temps est trop sec et il ne peut pleuvoir. Autant rester dans la chaumière et se griller un bonne tranche de gigue.
Un retour par une alléchante odeur de lard braisé me rappelle à la magie du réel . Un crépitement de cendres ravivées jaillit brusquement. Une soif de vivre des moments passionnants en cette journée estivale m’envahit subitement, pleine de promesses savoureuses.
Valentine me tend une sangria pas piquée des vers et me surine dans l'oreille: " Tu te souviens, c'est la casbah dont tu rêvais... ".
"Souvenir, souvenir, le temps des secrets et de l'aventure". Je suis sous le charme. My taille une bavette avec Chet.
Ce retour au source m'incommode, Mais je ne veux pas être inconvenant et je fanfaronne sur le passé et sa plus value. La rançon de la gloire? Tu parles... Un coma éthylique peut être envisagé... Pour noyer le poisson? What else?

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
190

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
Un très beau récit où les chemins d'un autrefois champêtre se mêlent à ceux d'aujourd'hui ...
·
Image de Alexienne Duplessis
Alexienne Duplessis · il y a
Un texte bien mené, riche en images, poésie et souvenirs *****;)
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Ah la magie du réel !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien écrite et pleine de nostalgie ! Mes voix !
Une invitation à venir déguster et apprécier “Grappes de Raisins”
qui est également en lice pour le Grand Prix Hiver 2019. Merci
d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/grappes-de-raisins

·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
Ici aussi c'est très bucolique. merci d'être passé me lire.
·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
Le barbecue, dont l'odeur ravive la nostalgie du passé. La réalité de MY ou le souvenir de Valentine ? mes voix et une invite à " l'essentiel "....
·
Image de Sabrina Guerreiro
Sabrina Guerreiro · il y a
Mes voix pour ce texte!!!
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Parfois, mieux vaut regarder loin devant.(-:
·
Image de Teudor Abarjèro
Teudor Abarjèro · il y a
C’est joliment écrit et nostalgique
·
Image de Marie No
Marie No · il y a
Une belle balade sur la route des souvenirs
·