Envol

il y a
1 min
16
lectures
0

Je suis une quadra qui aime écrire, lire et la poésie . Je m'inspire de ce que je vois peu importe quoi, tant que cela raisonne en moi ;-). N'hésitez pas à échanger sur ce qui vous plaît ou  [+]

Je regarde par la fenêtre, le printemps semble enfin s'installer. Les oiseaux chantonnent le matin pour annoncer le soleil mais lui, non. Il semble attendre quelque chose, mais quoi? Il est beau avec sa robe colorée. Il ne ressemble pas aux autres et je suis étonnée qu'il ne dise rien. Aucun son ne sort de ce petit corps. Il n'a pas l'air triste mais ses yeux sont vides.

Les nuages ne dansent pas dans le ciel azur, les feuilles ne sont pas encore écloses sur les branches des arbres frêles. Cependant, l'hibernation prend fin et il va falloir vivre de nouveau à la lumière du jour. Le petit corps, ne bouge pas, il ne semble pas voir le tourbillon humain qui le bouscule toujours un peu plus. Les gens ne font pas attention à lui, pourquoi donc s'attendrir sur un petit corps qu'on ne remarque pas? Suis-je la seule à voir qu'il est posé au milieu d'objets beaucoup plus imposants que lui?

Je regarde par la fenêtre ce petit corps qui est figé dans le temps. Les jonquilles prennent vie sur le bord des arbres et l'herbe folle reprend possession de son territoire perdu. J'observe cette nature qui sans cesse se renouvelle et pourtant n'est jamais tout à fait la même. Je suis perdue dans mes pensées lorsque soudain, le petit corps s'envole. Il n'était pas triste, il n'était pas muet non plus. Il s'est mis à piaffer au passage de ses congénères.

Il a pris son envol pour partir vers d'autres horizons. Je suppose qu'ils seront plus chauds et plus beaux qu'ici. Il trouvera une plage ou une forêt qui sera son nouveau domicile. Il ne sait pas encore si l'herbe est plus verte là-bas, mais il a pris le risque d'aller voir.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Jaloux

Céline Lledo

Ah, l’odeur du feu de bois, des bonnes grillades marinées dans l’huile d’olive avec des herbes de Provence ! Côte de bœuf ? Oui, sûrement ! Tiens, est-ce qu’on attend du... [+]