Entre rêve et cauchemar

il y a
5 min
41
lectures
23
Qualifié
Je me prépare comme tous les soirs à aller me coucher, je fais tout pour retarder le moment pour aller dormir car en ce moment je ne fais que des mauvais rêves. Je me mets au mit et, j’angoisse rien qu’à l’idée de faire un mauvais rêve. Après plusieurs essayer je fini finalement par m’endormir pour peut-être ne pas réussir à me sortir de se rêve.
Apres quelque petit image, flash, que sais-je je me « réveille » dans un blanc immaculait je regarde autour de moi et voie une forêt argenter sur un sol de neige avec un ciel plus claire voir transparent. Je commence à me diriger vers cette forêt plein d’émerveillement, la neige est chaude sous mes pieds, un parfum étrange émane des fleurs qui se trouve sur un des arbres des fleurs au couleur éclatante dans ce monde de blanc. Cet arbre a quelque chose d’intriguant, mais aussi d’angoissant à la fois, je commence à ressentir une sorte de pression je m’éloigne au plus vite de l’arbre et commence à courir dans la forêt. Je ne regarde pas ou je vais et plus je coure et plus ce qui m’entoure devient noir, de plus en plus noir, toujours noir. Je m’arrête et regarde autour de moi la forêt à changer elle est plus sombre obscure angoissant, écrasante. Je ne sais plus où je suis, je me sens perdu. Un silence pesant règne sur la forêt, quand un crie perse le silence un cri d’horreur, puis à nouveau le silence, mon sang se glace, un frisson me prend je sens que je dois courir, loin, sortir de cette forêt. Je sens que quelque chose se rapproche, je me mette à courir, je ne sais pas où je vais, je regarde derrière moi, et me cogne contre quelqu’un, je n’ai pas le temps de le voir qu’il m’entraine dans un buisson la chose qui nous poursuivie passe, on attend et on entend un autre crie. Je me tourne vers mon camarade, est je m’apprête à hurler de peur car il n’est pas humain il me fait signe de me taire et de le suivre, je ne sais pourquoi mais je le suis, en espèrent de ne pas tomber sur la créature qui règne dans cette forêt. Au bout d’un moment on arrive à un arbre immense est creux auquel devant attend un jeune garçon, je me dirige vers lui, nous nous regardons, ils a l’air tous aussi perdu que moi, la chose que j’ai suivi se retourne vers nous, j’arrive à mieux le distinguer dans le noir, il est un peu comme un mélange entre un humain et un animal, on ne distingue pas son corps recouverts d’un long manteau en lambeau, il a des cheveux terne et des corne sur la tête, mais le plus choquant est qu’il n’a pas d’yeux auquel coule un liquide noir, sa bouche s’ouvre est une voix presque d’outre-tombe sors.

Je ne vous veux aucun mal au contraire je vais vous aider à sortir de cet endroit, il ne faut pas que vous restais plus longtemps ici.

- Pourquoi on ne doit pas rester ici plus longtemps ?, est qui est vous ?, c’est peut être un piège ou je ne sais quoi.
C’est mon camarade à coter de moi qui a poser c’est question, il a l’aire septique, quant à notre interlocuteur il a l’air inquiet il regarde les environs, comme pour s’assure que rien n’est aux alentour.

Ce n’est ni un piège, ni une plaisanterie, quant à qui je suis, je suis comme vous un humain qui n’a pas pu repartir et qui au fil du temps est devenue ce que je suis actuellement alors à moins que tu ne souhaites rester comme ça je te conseille de me suivre, Il ne faut pas qu’il vous trouve ou se sera fini de vous, maintenant allons y.

Il commence à partir, sans vérifier que nous le suivons. Mon camarade ne dit plus rien sous le choc des révélations, sans en discuter plus nous le suivons.
Cela fait un moment que nous avançons est le silence de la forêt est plus effrayant que la forêt elle-même, c’est comme si elle n’avait jamais était habiter ni oiseaux, ni animaux. Ni le vent qui souffle rien comment si c’était... mort, comme si on était entourais de la mort est sa devient de plus en plus flippant. On n’entend des bruit d’une course notre guide nous sa tirer dans les buissons, on n’a distingué un garçon entrain de courir puis une ombre en mouvement c’est jeter sur lui cette chose la attraper par la gorge, la soulever est une sorte de lumière est sorti du corps du garçon pour être aspirer par cet ombre, le gars hurler et se debater puis plus rien il s’est immobiliser l’ombre la lâcher et c’est tourner vers nous c’est yeux blanc lumineux nous fixer. Sans comprendre ce qui se passer je me suis mise à courir le plus loin possible le gars qui était avec moi se fit attraper je ne pouvais rien faire, le guide m’a dit de courir ce que j’ai fait, au bout d’un moment je me suis arrêter et le guide apparait devant moi.
- Qu’est-ce que c’était que ça ?

Le mangeur d’âme, la lumière que tu as vus sortir du corps de se garçon est son âme qui se faisait aspirer, une fois qu’il ta capturer tu ne peux plus t’échapper, il existe aucun moyen que je connaisse de lui échapper une fois attraper.

- Et vous il ne vous a pas attrapé ? vous ne pouvez pas sortir ?

Je suis resté trop longtemps ici pour pouvoir sortir est avec une moitié d’âme impossible. Je ne lui ai pas échappé on la interrompue c’est pour cela que je ne peux pas sortir je suis obligé de rester ici a espère qu’il ne me trouve jamais, mais si je peux faire en sorte que tu sortes, sa sera déjà ça de pris. Il ne m’a jamais retrouvé jusque-là. Nous devrions nous remettre en chemin tu y es presque, il n’y a plus que trois personne avant qu’il nous retrouve.

On se remet en marche, on n’entend encore une fois absolument rien, ça devient pire que angoissant puis un crie est survenue, puis un autre comme si les choses s’accélérer. On s’est mis à courir je sens qu’il et derrière moi, un truc froids a frôlé ma jambe, je suis tombé alors que le mangeur d’âme aller me tomber dessus, le guide a fait diversion. Je me suis relevé est es continué de courir comme il m’a dit. J’aperçois une porte je fonce dessus je tire, pousse, tape mais elle ne bouge pas plus je sens le mangeur d’âme approcher plus je m’acharne je me retourne est le sens frôler mon cou mais soudain le guide se met devant moi et le pousse pourtant l’ombre l’attrape est l’oblige a le regarder. Il tourne la tête vers moi et me jet une pierre puis crie.

Réveille-toi c’est le seule... moyen de sortir... de là, utilise... la pierre pour ça, est... ne revient jamais, adieu.

Plus il parler plus une lumière sortez de sa bouche et de c’est yeux. Quand le mangeur d’âme eu terminé il tourna sa tête vers moi, avec c’est yeux blanc. Il lâcha le corps du guide qui ma sauver est s’approcha de moi. Je me réveiller en criant et pleurent ne comprenant pas ce qui venait de se passer, je me santé comme si j’avais échappé à la mort. Je me suis levé pour aller boire sans faire attention à la petite pierre qui était sur ma couette, puis après une bonne inspiration je retourne au lit après avoir allumé une petite lampe dans ma chambre. Je me suis recouché, puis une fois calme je me suis rendormi. Je n’ai pas fait attention à cet ombre dans le coin le plus sombre de ma chambre qui me fixer avec des yeux blanc atténuer par la lumière, avec une petit pierre bleu dans la main.

La prochaine fois tu ne pourras pas m’échapper, et personne ne sera là pour t’aider ma petite âme, j’attendrais le bon moment mais tu ne pourras jamais me réchapper.

Puis l’ombre disparaît après avoir détruit la pierre. Le lendemain aux infos on apprendra que une douzaine de d’enfant ente 13 et 20 ans sont mort à travers le monde, mystérieusement et sans explications, mais sa Carole ne le sera jamais, puisse que dans son monde elle n’as pas vus les informations. Elle ne sera jamais si c’était réel ou un cauchemar.


Fin.
23

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,