Entre les ailes du temps

il y a
1 min
15
lectures
0
Tout au sommet du monde, là où le ciel étend ses ailes, un homme dort, il a mille ans, quelque part dans son cœur, il le sait. Il est vieux. Vieux comme la terre qui s’étant à ses pieds et qui se rit de lui. De sa vieillesse.
Il imagine qu’il danse encore, comme à ses premières heures, derrière ses yeux clos, il danse, et le monde lui en rit, il sait que le moindre de ses vents peut le faire tomber en poussière maintenant, que la force de son corps c’est réduit à un souffle. Et quand ces yeux s’éveillent, et se posent sur le ciel, l’homme souri à son tour, parce que le rire du monde résonne à ses oreilles, parce qu’il l’entend encore, parce qu’au sommet du monde le vent doit souffler fort, mais que l’air autour de lui s’est figé, le monde retient sa force.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !