Engagé

il y a
2 min
52
lectures
11

Ce personnage de Pagnol me touche, car il a autant de talent pour réussir sa vie amoureuse, que moi pour écrire  [+]

Depuis le temps que je fréquente le cinéma d'art et d'essai de ma ville, c'est-à-dire environ trente ans, j'ai décidé de devenir un cinéphile engagé, de résister comme ils disent. Fini le laxisme du cinéphile petit bourgeois bien propre sur lui, vivant tranquillement dans son appartement cossu et bien chauffé, à l’abri des conflits et des enjeux de la planète.
Adieu Breitling, Sébago, Hackett, Cachemire... Je vais revêtir la tenue de résistant, m'habiller comme ceux que je croise depuis toutes ces années à Utopie, c'est le nom du cinéma.
Je vais ébouriffer mes cheveux, adopter le tee shirt douteux, le pull en grosse laine, pour ressembler entre autres aux projectionnistes à cheveux gras de ce cinéma associatif. Un pantalon en velours côtelé, jambe large, un jean délavé année 68, une veste en cuir râpée ou un treillis, une longue écharpe en laine enroulée plusieurs fois autour du cou, finiront de me transformer. Aux pieds, des Méphisto, Kickers ou Quechua feront l'affaire. Désormais, je resterai trois à quatre jours sans me laver et n'aurai plus recours au parfum ni au déodorant contraires à l'idéologie. Sentir bon de plus risquerait de me rendre suspect d'être un suppôt du capitalisme, tentant d'infiltrer cette poche de résistance.
Pour la même raison, je laisserai la Jag au parking du centre ville, au quatrième sous-sol.
Depuis le temps qu'il me gonfle, je ferai enfin plaisir au vieux barbu qui s'égosille dans le hall du cinéma, en signant les pétitions d'Amnesty International. Je les signerai de la... main gauche pour aider à la libération des prisonniers politiques à travers le monde. Lesquels, quand on voit leur tête, ne donnent pas envie de les libérer. Mais bon, je me rassure, ils ne le seront pas, personne dans le monde ne tient compte des pétitions !
J'ai décidé d'agir à plusieurs niveaux pour ne plus être un cinéphile irresponsable. Il me faudra ainsi participer aux projections militantes-chiantes. Je rechercherai dans la gazette d'Utopie, les VOSTF de réalisateurs pakistanais, iraniens, libanais, israéliens, coréens, chiliens, philippins ou palestiniens. Je les regarderai de l’œil gauche, je pourrai ainsi prendre conscience qu'il y a dans le monde des mariages arrangés, des faibles qu'on opprime, qu'on torture, qu'on viole, qu'on déporte, pour des raisons religieuses, ethniques, politiques, économiques, toutes choses ignorées de moi jusque là. Je sortirai des salles de projection épuisé, un tantinet démoralisé mais fier d'avoir aidé avec courage à dénoncer ces crimes contre l'humanité.
Avec Les Amis du Monde diplomatique, ATTAC, la LDH, les Amis de l'Huma, j'assisterai aux rencontres confidentielles organisées par des chercheurs universitaires, avec ces jeunes réalisateurs qui filment les banlieues françaises dont ils sont parfois issus, et dont les acteurs, habitant ces quartiers sensibles, tiennent leur propre rôle. C'est filmé caméra à l'épaule dans les cages d'escaliers, les caves, les parkings et on nous explique que, si ces jeunes dealent ou sont violents, c'est parce que notre société les a rejetés. Ces acteurs, bien que nés en France, parlent une langue qui m'est inconnue. Je demanderai à visionner la version VOSTF pour comprendre ce qu'ils disent, afin de mieux m'intégrer.
Désormais, je pourrai discuter avec tous ces résistants dans la file d'attente, car ils me reconnaîtront comme un des leurs.
Une question m'obsède : vais-je être assez couillu pour m'engager de la sorte ?
Il le faudra si je veux signer des pétitions sous une verrière exposée aux rafales... de vent ou de pluie l'hiver, au feu... du soleil brûlant l'été et regarder en semaine, l'après-midi, dans la clandestinité d'une salle obscure et climatisée, des films subversifs avec pour frères d'armes... des enseignants, des syndicalistes, des retraités. Décidément je suis prêt à tout pour devenir un cinéphile engagé.
11

Un petit mot pour l'auteur ? 13 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Ne pas se fier aux apparences... Excellente étude de comportement, c'est fort bien observé .
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Merci pour ce compliment.
Image de Dranem
Dranem · il y a
Pour m'être autrefois engagé dans le cinéma associatif, expérimental et pour avoir été co-fondateur d'une salle Art & essais à Lyon, pour avoir réalisé et projeté des films... votre texte est tout à fait révélateur... merci pour cette lecture !
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Cinéphile, fréquentant une salle Art et Essais depuis plus de trente ans, irrité par ces comportements, j'avais besoin d'écrire ce texte. Merci d'être passé et d'avoir aimé.
Image de Luc Michel
Luc Michel · il y a
Excellent! Comme le dit Emsie, il y a aussi des gens sincères, mais je crois que vous dénoncez surtout une attitude, une posture, une forme d'exagération sans réel danger pour celui qui dit s'exposer; bref très bien vu !
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
C'est tout à fait ce que je veux dénoncer : l'exagération des postures :) merci de votre lecture.
Image de Emsie
Emsie · il y a
Eh bien, on ne s'ennuie pas avec vous ! Un texte gonflé et une écriture au cordeau... Force est de constater que certaines postures ne sont pas sans évoquer la démarche de votre personnage. Heureusement, il y a tous les autres ! :-)
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Je voulais surtout montrer qu'en voyant des films engagés et en signant des pétitions, moi comme les autres, on se donne bonne conscience en prenant zéro risque :(
Image de Emsie
Emsie · il y a
Ça peut quand même donner un écho à certaines causes et aider des metteurs en scène condamnés à l'exil, mais, pour la prise de risques, vous avez raison !
Image de Sylvie Canal
Sylvie Canal · il y a
J'ai lu de mon œil gauche !!! merci très beau ...
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
J'ai voulu montrer par ces deux textes opposés dans le traitement, la dérision de nos prises de conscience devant les horreurs du monde. Merci d'être venue me lire et d'avoir laissé des commentaires.
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Faites comme bon vous semble, cela n'engage que vous !...:-)
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
J'ai écrit ce texte pour me remettre de "Miroir" mon seul texte sérieux :D Merci d'être passé et d'avoir pris la peine de laisser un commentaire.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Love

Mel Klein

C'est l'histoire d'un escargot. Un escargot amoureux, qui se prépare à retrouver sa chère et tendre. Au printemps dernier ils se sont donné rendez-vous, ils ont décidé qu'il serait le beau... [+]