2
min

Encore une belle histoire

Image de Fantec

Fantec

67 lectures

19

Fin mai. L’air était doux, chaud et appétissant. Comme chaque jeudi, Jacques franchit le porche de sa luxueuse demeure. Élégant, il avançait sous les arcades dans un costume trois pièces, taillé sur mesure chez Arnys. Le gilet sombre enserrait habilement sa ferme bedaine. L’homme se dirigeait d’un pas lent mais appuyé vers son club de poker. Au passage, il jeta un regard sur la jeunesse qui sirotait et babillait en terrasse. Les volutes ondoyantes de son cigare s’envolaient et les vapoteurs biberonnaient.

Dans leur salon, au style victorien, Hélène, sa femme, tira d’un coup sec les lourds rideaux bordeaux. La lumière printanière qui osait encore s’infiltrer menaçait le décor théâtral au parfum XIXème que la rousse altière affectionnait tant. Hélène vérifia une dernière fois la bonne tenue de sa robe blanche en guipure de coton. Elle enfila une manchette en corne ornée d’un rubis ovale. Son portrait, signé Karl Lagerfeld, surmonté d’un aigle doré, trônait au-dessus de la cheminée ancienne en marbre de Carrare.
Pour accueillir ses amis qui allaient prendre place dans les fauteuils en cuir vieilli, elle n’avait rien négligé : coupes de vin, fruits confits, service à thé sur une nappe amidonnée tombant jusqu’au sol.
Cette salope était pétée de thunes.
Hélène animait chez elle la soirée poésie hebdomadaire mais ce soir-là, elle était un peu fébrile. Un nouveau membre, édité chez Apudpo et Zie – deux cents recueils vendus à ce jour –, devait intégrer le petit groupe.
— Bonjour Ambroisine, mon amie, ma douce amie, midi, minuit, toujours là sur les heures d’or pur. Comment allez-vous ? Prenez place.
Deux bises où les joues s’effleuraient à peine. Des amies de trente ans.
— Bonjour Pétronille, muse du sonnet, sonne, sonne, mignonne. Comment allez-vous ? Prenez place.
Deux bises où les joues s’effleuraient à peine. Des amies de trente ans.
— Bonjour Eulalie, princesse aux doux rêves, Ève lève-toi et ne prends pas la pomme. Comment allez-vous ? Prenez place.
Deux bises où les joues s’effleuraient à peine. Des amies de trente ans.

Puis, entra le Poète. L’homme portait beau. Il avait fière allure. Sa moustache molle et touffue chatouilla en un baise-main délicat la dame de céans. Ses yeux sombres entrèrent au plus profond de l’âme d’Hélène. Sur le champ, une pluie de roses rouges s’abattit sur leurs deux coeurs vibrant au tempo d’un instant suspendu.
— Hector de Saint-Nectaire, me semble-t-il ? Ravie de faire votre connaissance. Prenez place.
Tout était parfait.
— Ce soir, dans mon panier de mots (elle sortit un panier), je veux nous faire cheminer sur des sentiers follement romantiques. Empruntons les dédales du passé, mes amis, et remontons ensemble doucement le temps. J’ouvre votre appétit avec mon cher Cyrano : Je t’aime, je suis fou, je n’en peux plus, c’est trop. Qu’en dites-vous, Ambroisine ?
La garce refilait la patate chaude à sa pote.
Ambroisine embraya et balbutia comme une bonne élève, se la jouant Roxane :
— Oui, c’est bien de l’amour...
— Sublimons, sublimons, poursuivit Pétronille qui reniflait la fragrance dans l’espace où fleurissait une passion jaillissante, perturbant les odeurs littéraires habituelles.
Hector prit la main. En quelque sorte, le professionnel, c’était lui.
— Mesdames, voici pour chacune mon dernier recueil Il était une fois moi mais c’est d’Apollinaire que je vous entretiendrai ce soir. Si vous le permettez, nous allons épiphorer. Mon très cher petit Lou, je t’aime. Ma chère petite étoile palpitante je t’aime. À vous.
— Mon petit lapin de la lune à Pampelune, je t’aime, s’empressa Eulalie qui ne voulait pas être en reste.
L’épiphore passa de bouche en bouche comme dans un verre à qiddoush. Il était temps de conclure. Hélène donna congé après les dégustations d’usage mais retint le bel Hector en otage.
La cochonne avait le feu au cul.
Et alors ?
Hector de Saint-Nectaire, de son vrai nom Jean-Luc Vilain, l’empoigna.
Et alors ?
Il la troussa.
Et alors ?
Jacques est arrivé, sans se presser...

Ben, mes p’tits amis.

Thèmes

Image de Très très courts
19

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
Oh! Encore une perle ! Ah! Quelle bonne matinée.!On ne va pas dire que l'humour est la politesse du désespoir.
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Si, c'est le cas. Je viens de lire ton texte et si tu continues telle que tu es partie, tu vas rencontrer une Paula !
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
On s'y croirait!
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
C'est toi Hector ? Je ne vois pas bien avec la casquette.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Ah ah ah, excellent ! :o)))))
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
C'est une romance en principe ;) J'aurais dû mettre érotisme pour attirer le chaland ;)
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Tu peux encore le faire. Lol !
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
C'est vrai ? Bah le chaland est occupé par les divers concours.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
M'en parle pas ! Pas le temps de s'ennuyer ! C'est un peu trop, mais cela fait travailler les méninges :o)
·
Image de Celine
Celine · il y a
Bordel de merde je vais me mettre à la poésie.
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
Putain que c'est vrai!
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Voilà : c'est fait.
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Bravo. Une entrée en fanfare !
·
Image de Margue
Margue · il y a
le cercle très fermé d'une élite ... qui se la pète. super, Fantec un régal
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
C'est Fantecacommencé !
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Non, Margue, vraiment, des gens tout simples ;)
·
Image de Margue
Margue · il y a
mouais, j'en avais deux du même tonneau ce matin chez le marchand de légumes...pff!
·
Image de Margue
Margue · il y a
en fait ils se prennent, se croient ...
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Arrête, tu me fais rêver.
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
C est frais, drôle, sautillant et intelligent. J adore
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Merci. On dirait le portrait de l'auteure ;)
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
Ah, la belle équipe ! On ne s’ennuie pas dans les salons. C’est ouvert à tous, ou il faut présenter ses quartiers ?
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
On présente ce qu'on peut. Je crois que je vais décliner le concept dans tout le pays.
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Pas d'quartier. Filez- moi une tite pièce...
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
Belle mentalité !!!
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Tu es choquée ?
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
Non, mais j’essaie
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Lol.
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Pas que.
·
Image de Volsi
Volsi · il y a
En v'là de la soirée de comtesse !
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
C'est de la bonne ;)
·
Image de Emma
Emma · il y a
Ah mais tu as fini par créer ton atelier ! Je comprends que ceux de la maison de quartier t'ennuient ...
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Prière de ne pas confondre. L'héroïne s'appelle Hélène.
·
Image de Emma
Emma · il y a
Ah bon c'est pas autobio ?
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Non mais oh !
·
Image de Emma
Emma · il y a
Ben ma chère !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
En voilà la confirmation... dans chaque bourgeoise bien née, une salope qui sommeille... et chez ces messieurs, c'est un cochon...
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Oui, que c'est triste. Ce monde est cruel.
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Cruel mais si drôle!
·
Image de Fantec
Fantec · il y a
Ouiiiiiiiiii. C'est pour ça que je l'aime. J'adore tous nos travers... de porc ou autre ;)
·