1
min
Image de Vdblinda

Vdblinda

513 lectures

57

Qualifié

Agenouillés sur un banc en bois, deux enfants la fixent sans la voir. Ils ne savent pas encore qu’elle est là. Ils l’oublient d’une fois à l’autre. La montagne brille, véritable décor de cinéma sous les feux de la rampe. Au loin, des oiseaux humains remuent leurs ailes déplumées et s’élancent sur leurs propulseurs métalliques. Les skieurs remercient d’un sourire la conjonction favorable des éléments. C’est la dernière descente, la lumière le sait et se fait belle comme une nuit d’adieu. Rendez-vous en terrasse pour un dernier pot. Le premier enfant l’a vue mais ne l’aime pas, alors il tourne, tourne et tourne encore jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Et elle disparaît. Noyée dans la masse. Aspirée par le tourbillon.Happée vers le fonds. Alors seulement, il se détend tout en restant sur ses gardes, des fois qu’elle reviendrait. Chez lui, elle ne reviendra pas. Le deuxième enfant aussi l’a vue, presque en même temps que le premier. Lui, il a regardé, l’a dévisagée dès le premier instant, se demandant où s’arrêterait sa transformation. Dans son regard, ni dégoût, ni envie meurtrière. Juste de la curiosité. Comme il la laisse faire, elle prend à présent possession de toute la surface, occupe l’espace du mieux qu’elle peut. La dernière horde de skieurs arrive sur la terrasse et martèle de ses sabots des neiges les planches en bois. Les vibrations provoquent en elle des frissons, elle se tord, se fripe, s’étire et reprend sa forme initiale. Et l’enfant l’observe, de plus en plus fasciné. Le premier enfant aussi regarde, jaloux, presque au regret d’avoir tué la sienne. À présent, tout le monde est installé, les tire-fesses et autre remonte-popotins se sont tus. Chacun clôture la journée sur son dernier exploit, sa plus grosse frayeur, son plus fort émoi. Le froid s’installe, on garde les vestes. Elle, intacte, est toujours présente, dans l’indifférence de tous, sauf de l’enfant, qui trouve que la petite peau du lait sur le chocolat chaud est magnifique quand elle tremble au vent.

PRIX

Image de Eté 2015
57

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Délicate petite peau de lait... On ne s'y attend pas !
Belle écriture ☺

·
Image de Exophorie
Exophorie · il y a
Originalité du thème et surtout grande qualité descriptive.N'oublions pas la chute, en espérant qu' un petit sucre ne vienne la troubler
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'adore la peau du lait...
Sandrine.

·
Image de YoungLady1 Gousset
YoungLady1 Gousset · il y a
J'adore... nouvelle super prenante. wahou. N'hésitez pas à faire un tour pour découvrir l'envers du décor de la scène musicale décrite ici.. http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/osmose-nocturne :)
·
Image de Jean-Michel Faure
Jean-Michel Faure · il y a
C'est beau alors je vote. Tardivement certes... mais je vote sans trembler
Merci

·
Image de Vdblinda
Vdblinda · il y a
Merci beaucoup.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je découvre sur le tard cette nouvelle, qui ne me laisse pas indifférent.
·
Image de Vdblinda
Vdblinda · il y a
Merci... tremblez-vous aussi ?
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
I don't know...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonsoir, Vdblinda! Vous m'avez soutenu dans le passé! Mon haïku,“En Plein Vol” est maintenant en Finale et je vous invite
à venir le lire et le soutenir si le cœur vous en dit! Merci d’avance!
Bonne soirée!

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonsoir! Une histoire scintillante! Mon vote! Vous avez voté pour une ou plusieurs de mes œuvres dans le passé! Mon poème, UN LINCEUL BLANCHI, qui est en FINALE pour le Prix Haïkus d’Hiver 2016, est bien placé et je viens vous inviter à le soutenir en votant! Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

·
Image de Nabelle Martinez
Nabelle Martinez · il y a
ah ben là au moins, la chute est inattendue ! :-)
si le coeur vous en dit, j'ai un TTC en compèt' : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/les-deux-vieux
sans obligation

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je viens moi aussi, tardivement, rendre hommage à ce texte.
Perplexité en début de lecture : "texte SF" ? "Qui est ce 'elle' ?" , puis grand rire quand la dernière phrase livre la clef du mystère. Bravo ! :-)

·
Image de Vdblinda
Vdblinda · il y a
elle est rarement le personnage principal, j'ai donc voulu faire traîner le plaisir !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème