2
min

En suivant la brume

Image de Envie d'ailleurs

Envie d'ailleurs

78 lectures

51

La brume parfumée m’enveloppe et son parfum de bergamote dévoile ta tasse de thé du matin, immense devant l’horizon.
Ambiance cotonneuse et somnolente qui m’envole et me dépose.
Où ?
Grains de sable sous ma peau, qui s’écoulent. Comme de l’eau.
Tes formes familières en désordre – bras, nuque, dos, pied, visage, cicatrice, main, oreille - apparaissent ici et là, morceaux de toi en suspension, mobiles, se déformant sous l’effet d’une brise provoquée par le battement des ailes de grands papillons. Je relève la tête vers eux qui rendent le soleil plus présent à ce doux brouillard. Des dizaines d’arc en ciel apparaissent et disparaissent comme suivant la course des lépidoptères géants.
Aucun bruit. Le silence emplit l’atmosphère et, à lui seul, permet à nos pensées de se répondre.
Fermant un instant les yeux, je me sens transportée au plus près de la vapeur de thé : es-tu là, toi dont le souvenir hante mes nuits ? Et si ma main soudain rencontrait ta peau ?
Le son d’une vague, puis d’une autre, remanie l’atmosphère autour de moi. Brume aquatique, effluve blanc-bleuté, tourbillon venant d’ailleurs, bruit des planches sous nos pas, étoiles vacillant et la nuit d’août resplendissant de météorites multicolores, ta chaleur dans ma main, nous avançons sans but, demain est à nous, demain est loin, demain n’a pas d’existence et la pluie de couleur referme son linceul sur nos corps qui s’enfièvrent.
Ma tête tombe et rencontre une masse douce et moelleuse, la brume reste bien vivante dans les cris des mouettes.
Plus rien n’a de consistance.
Des pas qui claquent sur les pavés, les façades s’illuminent et le miroir d’eau se reflète dans ton regard où toute la ville s’immerge. Dans les vapeurs surgies de la surface scintillante, les rues tourbillonnent et nous emportent, visite vortexée de cette cité surchauffée où des rires jaillissent en musique nocturne, jazz envoûtant qui ôte soudain ta bouche de la mienne.
Transparence des émotions, le temps s’engouffre dans des coquillages qui résonnent, une rafale de vent m’emporte.
Vers quoi ?
Mes yeux ne peuvent s’ouvrir mais le paysage s’offre à moi, vierge de ta présence, où roches, embruns et feuillages s’animent et me montrent le chemin à emprunter. Les yeux toujours clos, j’avance en suivant leurs indications vers ce flou au loin qui me trouble et m’attire tout à la fois.
Toi ?
Griffure des branches, instabilité du rocher, les obstacles me guident, l’angoisse accompagnant mes pensées de son chant lancinant.
Kaléidoscope sur mes paupières grand écran : le petit train s’accrochant à la pente, le sommet battu des vents, l’océan et les plaines qui se disputent l’horizon, les façades blanches et rouges, les vagues flirtant avec la baie...inquiets, des écureuils sautent d’une image à l’autre et me regardent fixement, explorant mon âme torturée.
Je les suis.
Ils m’entrainent sur un tapis roulant de galets, mes pas progressent vers toi, je le devine à l’intensité de ton parfum, tellement forte soudain que j’ouvre les yeux.
La brume si épaisse m’oppresse et m’impatiente.
Le bruit de mon cœur envahit l’atmosphère.
Ton parfum, la vapeur du thé, la brume.
La brise.
La brume révèle ta silhouette.
J’avance la main. Te toucher à nouveau, enfin.
Tes formes s’agrègent.
La brume disparaît.
Ton corps est là.
Ça y est, je t’effleure.
Mais tu t’effrites à ce contact.
Tes formes ne sont que grains de sable.
La tempête se lève.
Il ne reste plus rien.
Que ton parfum.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
51

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Laurent Martin
Laurent Martin · il y a
Il se dégage une reelle poésie de votre texte, j'aime bien cet équilibre entre le coeur et l'évasion qui parfois se retrouvent!
Laurent

·
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Ravie que cet assemblage de mots vous plaisent. Comme votre texte, un fragment de pays basque en a été l’inspirateur.....
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Belle prose poétique avec de belles lignes empreintes de délicatesse et de finesse. Je viens de découvrir la page. Je m'abonne. Je vous invite à lire " Achou " en finale.
·
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire
Bonne soirée

·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Comme un mirage, c’est vraiment bien votre récit. Je suis en finale avec Frénésie 2.0 merci pour votre soutien :)
·
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Merci d.apprecier ce mirage.
Bonne journée

·
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Ravie de constater que la magie des mots fonctionne.....
Que 2019 vous inspire de belles phrases, je me rends de ce pas vers votre terre
Bonne journée

·
Image de Rafiki
Rafiki · il y a
C'est par ce poème envoûtant que je découvre votre page. De belles lignes bien travaillées. J'ai pu voir dans votre description qu'en plus de l'écriture nous partageons aussi l'envie d'évasion, qui se matérialise dans nos mots.
Je vous dépose une invitation pour "L'ocre de la terre" si l'envie vous prend. Meilleurs voeux d'écriture et d'évasion pour 2019 !

·
Image de Adonis
Adonis · il y a
Très joli texte. .
·
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Merci beaucoup
Bonne soirée

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
presque un poème
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander (en précisant bien "avec" ou "sans" critique) et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Bonsoir, je suis curieuse de lire ce commentaire que vous proposez, avec critiques pour progresser, comprendre, etc.... peut être dans la messagerie
Bonne soirée

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Envie d'ailleurs
Envie d'ailleurs · il y a
Merci à vous
Bonne fin de semaine

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur