1
min

Eloise

Image de K57

K57

10 lectures

2

Ma si chère Eloïse,

Quand tu liras cette lettre je serai mort.
Je serai mort précisément ; 6,795555555556 heures avant ma mort.
Depuis soixante sept ans que l’on se connaît, chaque jour, pour être juste chaque nuit afin de ne pas amputer le temps passé ensemble, j’ai déposé pour toi dans la tirelire que tu vois à ta droite de ton bureau, une seconde de mon temps quotidien.
Si tu casses cette tirelire, cette urne de temps, tu jouiras à ta convenance de ce legs pour en faire ce qu’il te plaît...Te déplacer dans l’espace ou dans le temps...C’est un temps que j’ai voulu pour toi, sans attache et sans loi, un temps suspendu comme l’on toujours été nos morceaux de vie commune...
Rejoins moi si tu le veux durant ce laps.
Là où je suis désormais je suis facile à repérer...Je suis devenu ce que le temps n’est pas parvenu à t’ôter.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,