Image de Lulu

Lulu

4 lectures

0

C’est l’année de mes 31 ans que j’ai rencontré Céleste sur mon lieu de travail. J’étais instituteur, et, un jour de début juillet 1999, alors que j’allais me présenter dans l’école dans laquelle j’étais affecté à la rentrée suivante, je suis tombé sur une jeune femme dans un couloir. Elle était seule à une table d’écolier, un stylo dans la main droite, la tête tenue par la main gauche, le regard perdu dans ses pensées. Lorsqu’elle m’entendit approcher, elle fit mine de reprendre son travail. Malgré son sourire lorsqu’elle a relevé la tête pour me parler, il m’a semblé voir des larmes dans ses yeux.
Ses yeux... ce jour là, ils étaient bleus, mais j’allais bientôt apprendre qu’ils avaient tout un éventail de couleur : gris les jours de pluie, noirs quand elle est en colère, et passant du bleu pâle au bleu profond suivant l’éclat du soleil.
Sans le savoir, j’étais sur le point de faire la rencontre la plus intense de ma vie.
- Bonjour, me dit-elle.
- Bonjour. Je suis Franck, j’ai rendez-vous avec le directeur, vous pouvez m’indiquer son bureau s’il vous plaît ?
- Oui bien sûr !
Elle se leva en ajoutant :
- Suivez-moi !
Elle avança tant bien que mal dans un couloir encombré de cartons, de bureaux, et d’armoires, tout en m’expliquant qu’il y avait du bazar dans toute l’école à cause de travaux.
Tout en elle me plaisait : sa fausse application dans une tâche qu’elle trouvait de toute évidence rébarbative, son sourire malgré sa tristesse, son assurance dans ses paroles alors que tout son corps tremblait lorsqu’elle me conduisit dans le bureau du directeur, la manière dont elle faisait bouger ce magnifique corps de femme qu’elle cachait derrière des vêtements d’ado : tee-shirt trop long, jeans et converse.
Un corps musclé, des jambes à n’en plus finir, une chevelure aux reflets rouges nouée dans un chignon approximatif, elle était simple, naturellement belle et elle ne se rendait même pas compte de son pouvoir de séduction, et de ce qu’elle venait de déclencher en moi.
En la regardant, je me demandais ce que je pourrais bien offrir à une fille pareille. J’étais marié, j’avais deux enfants, l’aîné avait à peine 6 ans et sa sœur tout juste 9 mois, je ne vivais pas ma vie, je la regardais se dérouler devant mes yeux, pris dans un tourbillon de couches, de biberons, de cahiers à corriger, de lessives, et d’engueulades avec ma femme. Tout était compliqué et Céleste venait de tout bousculer avec un simple bonjour.
- C’est donc vous qui allez avoir la classe de CP l’année prochaine ? Moi, je suis Céleste, l’aide-éducatrice de l‘école, enfin, entre nous, aide-éducatrice c’est un bien grand mot pour quelqu’un dont le travail consiste en grande partie à faire du café et des photocopies !
En se penchant vers moi, elle ajouta en chuchotant :
- Je plaisante bien sûr... quoique !
Sur ces mots, elle éclata de rire, avant de frapper à la porte du bureau du directeur.
- Alain ? Franck vient d’arriver pour toi.
- OK, merci Céleste !
Tout en s’approchant de moi pour me serrer la main il ajouta
- Céleste ? Tu as fini de mettre à jour les inscriptions ?
- Pratiquement oui.
- Alors, range tout, rentre chez toi et passe de bonnes vacances. On finira ça le 2 septembre !
- T’es sûr ?
- Oui, vas-y vite ! Ajouta-t-il avec un clin d’œil.
- Merci Alain, bonnes vacances à toi aussi, répondit-elle en sortant du bureau.
Puis elle me regarda en disant :
- Bonnes vacances Franck !
Alors qu’elle refermait la porte derrière elle, je pensais qu’elle était belle lorsqu’elle souriait, je pensais que j’étais déjà amoureux de cette bouche et de ces yeux, je pensais que si j’osais, je la rattraperai en courant, je la plaquerai contre un mur et j’embrasserai ses lèvres pulpeuses en lui caressant doucement les seins au travers de son tee-shirt. Je ferai monter son envie tout en me collant contre elle afin qu’elle puisse sentir la mienne, et lorsque nous n’en pourrions plus de nous retenir, je la laisserai là dans le couloir, et retournerai dans le bureau.
Bref, je pensais que j’étais foutu et que ma vie allait légèrement se compliquer.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème