Elle et son histoire

il y a
1 min
99
lectures
14

Écrire pour faire parler les mots Je suis Maitre Markenley, âgé de 21 ans et je suis étudiant en médecine à l'université Notre dame d'Haïti  [+]

ELLE ET SON HISTOIRE
aux yeux mouillés, le visage pâle, défleuri, violenté.
Sa douce peau abimée par les coups de son homme. Si l’écoute d’une bonne musique est si agréable, son funeste histoire était agréable à la mort.
Elle voulait mourir, elle ne voulait plus vivre dans cet enfer, rappelant l’époque colonialiste où le fouet, les maltraitances étaient des stimulants réguliers.
La profondeur de ses souffrances dans ses beaux yeux noirs devenait du sang. Elle racontait chaque petit détails de ses jours dans cet alcatraz de son mari, à chaque détails , son corps tremblotait.
Mariée avec un homme qui lui avait promis ciel et terre, elle était devenu follement amoureuse. Avec le temps, après plusieurs tombées d’hiver et de printemps, elle commençait à discerner les premiers étincelles de son enfer. Son mari, un soir, l’avait Tellement giflé qu’elle ne pouvait pas sortir le matin venu.
Et ensuite tout était devenu noirceur, a plusieurs reprises, il la forçait à baiser, et il La baisait dur. Ça ne cessait de s’arrêter, en plus, il la battait sauvagement comme bonus.
Les dires de toutes ses souffrances endurées semblaient la délivrer de ce poids de tristesse. Ce sont des dires qu’elle confiait a un inconnu dans un autobus. Mais tout a coup, elle refondait en larmes, elle replongeait dans sa douleur interminable parce qu’elle savait qu’en rentrant à la maison, son mari serait encore là.
D’un passé de solitude, elle a enfuit en elle les traumatismes monoparentales de son enfance. Par peur de cette vie pour ses progénitures, elle se résignait à plutôt mourir à petit feu.
Rester avec son mari la mettait au bout de fil de la vie.
Elle souffrait dans cet amour.
Le jour donnait suite à un autre jour , la nuit donnait suite à une autre nuit et cet amour venimeux engloutissait ses pieds comme une marée mouvante à chaque heure qui s’écroulait

L’amour n’est plus que poison lorsque la douleur de l’un est causée et répétée par l autre.
Quelques mois plus tard, elle se suicida comme une lâche et abandonna ces enfants seuls dans le périple de cette vie de jungle. L’envie de mourir était devenue plus forte que de voir encore le sourire de ses fils
La violence sur un être humain endommage non seulement le corps mais aussi l’état d’âme .
Femme ne vous donnez pas l’excuse de rester avec un homme qui vous bat.
14
14

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Rebecca Drouillard
Rebecca Drouillard · il y a
😍😍😍j'adoreeeee franchement C parfait
Image de Markenley Maitre
Markenley Maitre · il y a
😊😊😊😊
Image de Philippe Frantzcia
Philippe Frantzcia · il y a
Wawww. Ou met kontinye ui.. Ou sou bon chemin an
Image de Jessica Sabin
Jessica Sabin · il y a
C’est très beau
Image de Cartine Lindor
Cartine Lindor · il y a
😍Niiiiiiiccccceeee!
Image de Philippe Frantzcia
Philippe Frantzcia · il y a
Hey.
Image de Markenley Maitre
Markenley Maitre · il y a
Oui
Image de Markenley Maitre
Markenley Maitre · il y a
Merci boo
Image de Kervens Junice
Kervens Junice · il y a
Continuer freo c bien

Vous aimerez aussi !