384 lectures

75

Qualifié

J’arrive en courant à la gare et m’engouffre dans le premier wagon presque vide. Assise à la même place que j’occupe chaque jour, je sors de mon sac un tube de rouge à lèvres et colore ma bouche à l’aveuglette, pour donner un peu de lumière à mon visage de déterrée.

C’est alors que je la vois, assise un peu plus loin, le visage tourné vers la vitre. Une longue femme brune à la beauté saisissante, de celle qui capte tous les regards. Je me tasse honteusement sur mon siège. Face à tant de perfection, je me sens la Cosette de l’histoire !

Elle tourne maintenant le visage en direction du contrôleur qui, avec elle, engage la conversation. Je le vois quotidiennement celui-là, à moi il n’adresse qu’un simple bonjour professionnel, mais avec elle, je découvre un autre homme.

Injuste, la vie est trop injuste !

Je ne peux détacher mon regard de son visage ; de longs cheveux bruns parfaitement lissés, de beaux yeux noirs en amande, un joli petit nez retroussé qui donne à l’ensemble un brin de fantaisie avec une grande bouche sensuelle qui appelle les baisers.
Je passe instinctivement la main dans mes cheveux pour remettre un peu d’ordre à ma tignasse emmêlée. Depuis que Pierre m’a quittée, un mois auparavant, je ne m’aime plus et me néglige. Elle, je suis certaine qu’elle est heureuse et aimée, bonheur et beauté se donnent souvent la main.

Injuste !

Je ferme les poings sur mes ongles rongés en voyant ses mains fines aux ongles soignés. Je cherche obstinément quelque chose de laid en elle, mais je dois admettre que tout est parfait. Je m’attarde sur ses longues jambes enveloppées d’un collant aux reflets dorés et sur sa robe moulante qui met en valeur sa poitrine impeccable.

Je me redresse dans mon siège en rentrant le ventre. Oui vraiment, je me néglige ! Les sucreries que j’avale tout au long de la journée pour compenser le manque de Pierre alourdissent mon corps. Je suis boudinée dans un vieux jean enfilé à la hâte et mon tee-shirt trop large me donne l’allure d’un camionneur. Je mets mon sac sur mes genoux pour dissimuler les taches que je n’ai pas pris la peine d’enlever. Pourquoi faire des efforts puisqu’il est parti ? Ressemble-t-elle à cette beauté, la fille que Pierre m’a préférée ?

La belle passagère regarde défiler le paysage. Se dégage de toute sa personne l’assurance distante que donnent l’argent et la beauté. Je croise mon reflet dans la vitre ; moi aussi je peux être jolie, pas sa beauté parfaite, mais un charme indéniable que Pierre louait souvent. Pierre ! Des larmes brouillent mon regard ; un matin, au petit-déjeuner, avec un sourire gêné, il m’annonce la fin de notre histoire. Il ne m’aime plus, son cœur bat pour une autre. Intolérable sentiment d’abandon ! La jalousie me ronge quand je songe à cette autre.

Elle tapote maintenant sur son portable, un sourire très doux illumine son visage et ses gestes sont gracieux. Oui elle est belle et désirable ! J’imagine sa vie facile et la compare à la mienne ; une immense tristesse teintée d’aigreur me gagne.
Qu’a-t-elle fait pour mériter autant ?

Je saisis à nouveau mon reflet dans la vitre, je n’aime pas la méchanceté qui noircit mon regard. Non, je ne vais pas sombrer dans l’aigreur ! Dès demain, je vais chez le coiffeur, l’esthéticienne et à la salle de sports.

Le train arrive maintenant au terminus, j’ai hâte de descendre mais ne peux m’empêcher de lui jeter un dernier regard. Elle remet avec délicatesse un peu de rose sur ses lèvres en se regardant dans son miroir de sac. Sans aucun doute, on l’attend. J’emporte avec moi la beauté sereine de chacun de ses gestes et la ferme intention de me reprendre en main.

Sur le quai, je tourne encore une fois la tête à l’intérieur du train, à hauteur de sa place. Un employé de la gare la prend doucement dans ses bras et la pose délicatement dans un fauteuil roulant.

PRIX

Image de Hiver 2017
75

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Zartan13
Zartan13 · il y a
Je découvre vos textes. Celui-ci est bien écrit, agréable et fin. J'attendais la chute avec gourmandise. Elle est trop convenue, c'est dommage...Je suis convaincu que vous auriez pu trouver mieux.
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Merci de lire mes textes. A bientôt de se lire.
·
Image de Coralie
Coralie · il y a
On croit toujours que chez les autres c'est mieux et puis...Merci pour ce texte juste et délicat.
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Merci de votre passage, je suis touchée de votre commentaire.
·
Image de MAC
MAC · il y a
toute nouvelle sur le site, je découvre votre plume parfaite! j'ai dévoré vos lignes.....un grand merci à vous!
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Un commentaire vraiment agréable, un grand merci. Au plaisir de se lire.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un texte remarquable d'une belle densité dans lequel les ressorts psychologiques du personnage principal sont minutieusement détaillés et puis il y a cette chute à laquelle on ne s'attend pas et qui bouleverse l'ordonnancement des choses. Bravo, Michèle. Vous avez mon vote.
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Votre commentaire me touche beaucoup, j'ai bcp aimé votre poème.
·
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
magnifique.le malheur des unes peut faire la force de certaines autres...j'adore.
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Touchée de votre commentaire, merci.
·
Image de Lézarde Dencre
Lézarde Dencre · il y a
Comme Jeanne, je pense que certains textes comme celui-ci- se passent de commentaires...
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Un grand MERCI!
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un récit poignant, j'ai eu un pincement au coeur pour la détresse de cette jeune femme. Et, puis j'en ai eu un autre pour cette belle jeune femme.
Comme quoi, la vie est injuste dans les deux sens pour ces deux jeunes femmes. L'une à la beauté, tandis que l'autre à la vitalité de pouvoir parcourir les couloirs de sa vie sur ses deux jambes.

·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Merci.Au plaisir de vous lire
·
Image de Jeanne Djoumpey
Jeanne Djoumpey · il y a
Extra! Pas besoin de plus, tout y est! +v
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Votre commentaire me fait du bien! Merci.
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
un très beau texte sur les émotions pas toujours fondées que l'on peut ressentir sur cette autre qui doit sûrement ....
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Un grand MERCI.
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
très bien mené et un beau texte.
·
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Merci, à bientôt de se lire.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

Ah, ils sont en émoi ! Ils causent, ils causent ! Enfin un événement inattendu pour les sortir de leur monotonie, un peu de piment dans leurs vies de minables ! Un cadavre dans l’étang du...

Du même thème