Elle

il y a
1 min
33
lectures
5
Son regard sur moi était ce qui m'était le plus cher au monde. Elle était si incroyable... Nous vivions épanouis ensemble depuis cinq ans déjà et nous habitions une confortable maison. Elle était le centre de mon monde, passer ma vie à ses côtés était la meilleure chose qui puisse m'arriver.
Mon quotidien avec elle se résumait à l'écouter me parler, me raconter ses journées, ses peines et son bonheur, l'entendre chanter à tue-tête en toute circonstance, la regarder danser lors des tâches ménagères, l'observer contempler inlassablement le paysage qui s'offrait à nous lors de nos balades quotidiennes...
J'adorais sa voix quand elle me murmurait des mots doux, j'adorais sa voix pleine d'entrain quand elle me criait "à table !", j'adorais sa voix quand elle prononçait mon nom pour m'appeler chaque soir quand elle rentrait. Je l'aimais inconditionnellement.
C'est pourquoi je remarquai tout de suite quand quelqu'un d'important entra dans sa vie.
Soudain, sa voix douce et tendre qui m'était réservée était adressée à une autre personne lors de conversations téléphoniques. Ces conversations, d'ailleurs, devenaient de plus en plus récurrentes. Elle commença à découcher et chaque fois qu'elle rentrait, je sentais une nouvelle odeur, une odeur qui me faisait l'effet d'une claque, l'odeur d'un homme.
Elle riait. Elle riait bien plus qu'avant, et pour des choses bien plus futiles qu'avant.
Qu'allais-je devenir ? Allait-elle m'abandonner ?
Et puis un jour, il vint. Il entra, grand, fier, beau, et s'avança dans cette maison qui était la nôtre. Il observa les pièces et la complimenta pour ses goûts. Elle l'invita à s'asseoir, partit dans la cuisine. C'est à ce moment-là qu'il me vit. Il s'avança doucement vers moi. Quand elle revint, un plateau dans les mains, et alors que j'acceptai les caresses de cet homme, elle s'exclama en riant : "Ah ! Je vois que tu as fait la connaissance de Max !"
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,