2
min

Eh ! Milo... de l'éducation !

Image de Bruno Teyrac

Bruno Teyrac

467 lectures

222

Qualifié

Milo avait sept ans, l'âge de raison. L'âge où les gosses ont toujours raison.
Il fallait apprendre à Milo que ce sont les grands qui détiennent les précieuses clés du savoir. Ils ont acquis sagesse, expérience et connaissance du monde. Ce sont eux qu'il faut écouter pour continuer à grandir. Mais Milo n'en faisait qu'à sa tête ! Il faut dire qu'il y a tant d'abrutis chez les adultes que cet argument avait du mal à convaincre un gamin comme lui, observateur à l’œil critique. Alors comment faire ?
Moi, Jean-Jacques Roussi, percepteur devenu précepteur – il m'avait suffi de changer le r de place –, j'avais confiance en la nature de l'enfant, spontanément curieux et assoiffé de connaissances nouvelles. Je croyais en son aptitude à apprendre par lui-même. C'était en laissant libre cours à ses envies que nous lui permettrions d'enrichir ses savoirs et ses savoir-faire. Toutes les occasions de la vie quotidienne étaient bonnes à saisir pour une leçon d'histoire, de géographie, de sciences naturelles, de mathématiques, de physique nucléaire ou de psychanalyse. À nous, pédagogues, de tirer parti de l'inépuisable richesse du réel au service des apprentissages !
Quand nous étions en promenade, il nous arrivait parfois en chemin de tomber sur un oiseau mort ou quelque autre cadavre d'animal en décomposition. Je ne laissais jamais passer l'occasion d'instruire mon élève.
— Vois-tu, Milo, quand nous mourrons il nous arrivera la même chose : notre corps pourrira, empestera, et de petits vers s'en repaîtront.
Un matin, nous vîmes une araignée dévorant un insecte pris dans sa toile. Un peu plus loin, un merle dégustait un ver de terre.
— Ainsi va la vie, Milo. Bouffer ou être bouffé. C'est une lutte sans merci pour la survie. Un carnage incessant.
Puis nous passâmes par le cimetière où j'avais bien l'intention d'en mettre plein la vue à mon élève.
— Milo, j'imagine que tu sais ce qui se trouve sous ces grandes pierres toutes grises qu'on appelle des tombes ?
Milo répondit sans hésiter qu'il y avait des cadavres de gens morts.
— Regarde-bien ce que je vais faire, lui dis-je, sortant une fiole de ma poche.
J'aspergeai quelques tombes d'un liquide transparent. Milo observa, intrigué.
Soudain, les pierres se soulevèrent et trois zombies sortirent de trois cercueils. Pas mécontent de mon petit effet, je demandai à Milo :
— Alors, à ton avis, quel est donc le mystérieux élixir à l'aide duquel j'ai accompli ce prodige ?
Milo était malin. Il s'empressa de me répondre :
— Fastoche ! Du déterre-gens.
Décidément, ce gosse était loin d'être un imbécile ! Mon eau-de-javel n'avait pas suffi à le déstabiliser. Je me rendis compte de la chance que j'avais d'être son précepteur : un véritable privilège.
Le lendemain, Milo prenait son petit-déjeuner en feuilletant la Critique de la raison pure.
— Bonjour, mon grand ! As-tu bien dormi ?
Il avait en fait passé une bonne partie de la nuit à résoudre des équations du troisième degré pour se distraire.
— Que dirais-tu d'un semi-marathon pour se dégourdir les jambes ?
L'éducation physique est indispensable au bon développement de l'enfant. Comme le disait un philosophe grec – Moustaki, si ma mémoire est bonne –, « Mince, Anna incorporait ces mots ». Ce qui signifie qu'on apprend mieux du vocabulaire lorsqu'on n'est pas en surcharge pondérale. « Avaler les kilomètres fait donc perdre des kilos, maître ? » me demanda un ancien élève, presque aussi brillant que Milo. Ce à quoi je répondis « Oui » sans hésiter.
Comme je percevais des émoluments à la hauteur de mes talents de pédagogue, je profitais de ceux de Milo pour optimiser ma déclaration d'impôts : ses connaissances en droit fiscal me permirent d'alléger ma contribution au budget de l’État en profitant au maximum de toutes les niches. Cynique ? Oui, sans doute, mais personne n'est parfait.
Le lecteur, à ce stade, s'interrogera sans doute au sujet du devenir de Milo. Qu'est-il donc advenu de cet enfant au potentiel extraordinaire ? À l'âge adulte, qu'il a atteint depuis, mon élève surdoué a fait un choix de vie fort inattendu. Il aurait pu s'illustrer dans des domaines variés, faire des écoles prestigieuses. On aurait pu l'imaginer Prix Nobel de Physique, Médaille Fields, Académicien, Président de la République, que sais-je ? Eh bien, quitte à vous surprendre, je vais vous dévoiler ce que fait Milo aujourd'hui. Il est gazier. Les voies du destin sont impénétrables. Quand j'y pense... Il y a Milo dans le gaz !

PRIX

Image de Hiver 2019
222

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ray dit Kourgarou
Ray dit Kourgarou · il y a
Tout ce que j'aime, d'excellents jeux de mots dans une histoire à tiroirs bien huilée (ou bien huilés au choix), moulée dans le bronze (pas de jeu de mots), avec une chute d'airain.
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Une appréciation fort sympathique qui me métal aise. C'est commode d'avoir des tiroirs, surtout pour meubler un récit, et l'huile de sésame ouvre bien des portes. J'en ai toujours en réserve.
·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Très marrant bravo Bruno
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Merci beaucoup Teddy !
·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Si jamais vous avez l’envie et le temps venez découvrir Frénésie 2.0
·
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
J'ai l'honneur de vous informer que mon oeuvre a été sélectionnée Pour la finale.pour ce faire je vous invite incessamment à me soutenir en renouvelant votre vote sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant svp......
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
J'en suis ravi pour vous.
·
Image de André Page
André Page · il y a
Où philosophie et humour font vraiment bon ménage! Bravo Bruno :)
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Merci pour ta lecture et ton appréciation, André !
·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Mais qu'est ce que c'est bon de rigoler un bon coup! Vraiment MERCI Bruno.
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Super ! Ça me fait vraiment TRÈS plaisir :-) MERCI Lili !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Jean-Jacques Roussi... trop fort !!!
Attention quand même quand le gaz part !
Un feu d’artifice de voix (sans danger) !

·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Hahaha :-) Merci Fred !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Belle virtuosité !
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Merci Marie !
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Le déterre-gens, pas mal !..
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Un peu comme la poudre arrêt-curé ;-) Merci !
·
Image de Sophie Thircuir
Sophie Thircuir · il y a
Bel humour et fin futée...
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
C'est très sympa à toi d'être venue me lire, Sophie, un grand merci pour ton soutien !
·
Image de JACB
JACB · il y a
Trop drôle Bruno! Et confidence pour confidence, j'ai eu aussi un super-doué en classe dont on attendait de brillants destins: il est croupier de casino...Mais on peut-être un brillant croupier n'es-il-pas ?
Entre les deux votre cœur balancera peut-être ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/cavale-d-auteur#
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/se-conter-fleurette#
Bonne chance pour l'hiver.

·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Merci beaucoup JACB ! Être surdoué, il est vrai, n'est pas un gage de réussite. A la roulette de la vie, la fortune est parfois aléatoire : les jeux ne sont jamais faits une fois pour toutes... J'irai vous lire avec plaisir, à bientôt.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Quand j'étais petit, je le voyais très peu. J'en avais peur. Je ne voulais pas aller chez mon oncle Adrien. Aujourd'hui, j'y vais aussi souvent que je le peux. Oncle Adrien est l'homme que ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

— Puisque je vous dis qu’il ne ronfle plus !— Mais enfin, Jacqueline, ça ne veut pas dire qu’il est mort !Autour du lit de M. Albert, Jacqueline avait rassemblé ses copines...