EDUCATION (A Samuel Paty)

il y a
1 min
109
lectures
23

Passionné de littérature, avec des préférences pour les auteurs américains (Hemingway, Fante, Kérouac, Irving entre autres), pour les polars (Ellroy, Lehane, Burke, Férey, Izzo, Nesbo, ...)  [+]

EDUCATION

Ecrire parce que les livres sont plus forts que les armes

Débattre pour que les idées fassent reculer l'obscurantisme

Utiliser l'humour et le respect parce qu'un dessin ne doit jamais faire mourir

Combattre encore et toujours les esprits égarés dans une croyance aveugle

Aimer l'être humain pour ce qu'il est, avec ses forces et ses faiblesses

Transpercer par les mots les idéologies nauséabondes porteuses de haine

Illuminer par la connaissance et le savoir la nuit des enfants perdus

Offrir cette étincelle qui brillera plus tard d'un grand feu  dans les yeux d'un homme

Noircir les tableaux des vérités propres à construire un monde plus juste

Samuel Paty, c'est ce que vous avez fait, c'était le fondement même de votre existence, de votre mission d'éducation nationale.  Vous avez dû être étonné de cet hommage à la Sorbonne, vous, le prof de lycée anonyme qui essayait, jour après jour, d'inculquer à tous ces jeunes cette braise intense qui ferait d'eux des femmes et des hommes au libre arbitre établi, aptes à réfléchir par eux-mêmes et à vivre ensemble. Ils étaient tous là, le président, les membres du gouvernement, les politiques de tout bord, vos élèves, vos collègues, vos amis. Unis dans cet hommage national. Pourvu que ça dure, avez-vous dû penser de là-haut en n'étant sans doute pas dupe et en sachant que, demain, les luttes de pouvoir reprendraient vite le dessus en surfant sur votre sacrifice ultime.

Samuel Paty, je voudrais que vous ne soyez pas mort pour rien. Je voudrais que les larmes versées fécondent un terreau où pourront pousser la liberté, la fraternité, l'égalité. Que ces mots, inscrits aux frontons de nos mairies, prennent enfin un sens. Nous vous le devons Samuel, à vous et à toutes les victimes passées et futures de cette ignorance crasse mixée de haine stérile. Nous vous le devons.

23

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de J. Raynaud
J. Raynaud · il y a
j'aime votre hommage, même si j'y vois un grand absent : le mot "religion"
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Merci ! Mais on y trouve quand même le mot "croyance" ;-)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Chionosphérophile

Michel Dréan

Il neige sur le Colisée. De petits flocons légers et scintillants qui tourbillonnent autour du monument avant de choir sur le sol, dérisoires et inutiles. Nicolas Hoires reprend la boule dans sa ... [+]