1
min

Ecran total

Image de Sascha Spiel

Sascha Spiel

125 lectures

6

Marie-Line est arrivée il y a quelques jours à Los Angeles. Comme beaucoup de jeunes filles de son âge, elle rêve d’être la future star d’Hollywood. Elle a de l’avance sur ses concurrentes. Du haut de son mètre quatre-vingt-deux, elle domine les castings et rend nerveux les directeurs de production peu scrupuleux. Il faut dire que sa plastique avantageuse lui prédit une carrière prometteuse. Elle a les dents longues mais ce sont ces jambes interminables qui sillonnent les parquets des podiums. D’ailleurs, elle a un rendez-vous dans deux jours avec l’un des réalisateur les plus en vogue du moment. Avant cela, elle a décidé de se baigner dans l’atmosphère de la ville, de visiter les studios mythiques d’Hollywood, mais surtout de profiter de la mer.
Le soleil est au rendez-vous sur la plage de Malibu. Il éclaire tel un projecteur Marie-Line. Les hommes se retournent sur son passage, leurs visages la suivent comme les caméras d’un tournage. Une fille comme elle ne passe pas inaperçue. En plan rapproché, sa beauté est incontestée. Elle porte un bikini composé d’un maillot très échancré, d’un joli ton rouge carmin, assorti à son gloss et d’un soutien-gorge bleu agrémenté d’une étoile argentée. Son vernis rouge est la dernière touche d’élégance de sa tenue minimaliste. Cette grande blonde joue la carte Marylin Monroe, un remake plus actuel, plus moderne sans perdre une goutte de féminité.
La journée se déroule sans un grain de sable. La mer est belle ; elle s’y enfonce doucement jusqu’aux hanches puis jusqu’à ce que sa poitrine flotte avec le courant. Des baigneurs surfent sur les vagues mais c’est elle, la star de la journée. Comment les choses pourraient-elles aller autrement ? Elle est née sous une bonne étoile, le cinéma américain ne peut que lui ouvrir en grand ses portes. En haut de son siège perché, un maître-nageur, au loin, lui fait de grands signes de la main. Elle répond d’un petit geste amusé. Il est musclé et bronzé comme dans les séries télévisées et l’invite manifestement à le rejoindre. Il descend de l’échelle. Elle le regarde plutôt flattée.
A ce moment-là, une vague violente l’emporte. Elle sent sa peau déchirée par des lames d’acier. Son corps plonge sous l’eau et est emporté au loin. Les dents de la mer ont encore frappé. Un long tapis rouge semble se dessiner vers le large. Des sifflets retentissent de partout...
Le monde du cinéma est rempli de requins et avant même qu’elle s’y soit fait dévorer toute nue, le générique de fin est apparu.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de On a lu le film
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Virginie Colpart
Virginie Colpart · il y a
j'aime beaucoup!
·
Image de Trissia Lepopnav
Trissia Lepopnav · il y a
Ho wahou !!
·
Image de Sascha Spiel
Sascha Spiel · il y a
Oh yeah :)
·