Ecorché

il y a
1 min
5
lectures
0

Bien plus qu'un passe temps, une passion, un plaisir ! Je me qualifierai d'étrange bonhomme perdu dans son monde en folie. Sors de ce corps, folie furieuse et crache sur papier cette assemblée de  [+]

Elle avait sorti le grand jeu pour me faire plaisir moi, l'homme de sa vie, le seul et l'unique, le dernier. La table embellie de ses plus beaux couverts, ses plus belles assiettes et ses verres en cristal, était digne d'un restaurant cinq étoiles.
Elle m'appartenait à vie. J'avais l'impression de renaitre, revivre. Notre amour était incommensurable. Elle était belle dans sa petite jupe crayon noire et son chemisier blanc. Perchée sur ces talons aiguilles, elle allait chercher son petit plat concocté avec passion. Elle roulait des mécaniques comme ci, elle cherchait à attiser ma curiosité.

Elle revint à moi le plat et une lame bien aiguisée pour couper cette lasagne. Elle me fixait. Elle me faisait peur avec son couteau en main.

"Tu ne ferais pas ça? Moi ta moitié !" Je riais en lui disant cela.

Elle me servait. Son parfum de fleur émanait, plus fort que l'odeur de cette lasagne. J'avais faim, faim de cette spécialité italienne mais surtout faim d'elle.

"Tu peux t'asseoir !"

Elle me regardait manger. Son regard était perçant. J'avais cette impression d'être épier, chasser avec l'envie de me dévorer, me déchiqueter en morceau.
Je coupais avec aisance les pâtes. Cette sauce couleur sang ravivait le blanc de mon assiette.
Elle se leva et s'approcha de moi pour me servir mon vin. Elle avait détaché son premier bouton. Je pouvais entrevoir la forme de ces seins, la profondeur de son décolleté.
Elle renversa mon verre sur cette nappe. La beauté de cette soirée romantique venait de disparaitre en un instant. L'amour éphémère, l'amour rend aveugle.

Elle s'excusa à plusieurs reprises comme ci, j'étais terrifiant, mais je l'aime tellement. La nervosité d'un instant, elle ne savait pas où se cachait.

"Pardon, pardon, je n'ai pas fait exprès !"
"Ce n'est pas grave ma douce !"


10 jours plus tard :

Il avait de nouveau frappé. Cela faisait plus de dix ans que nous n'avions pas vu de scène de crime aussi poignante. La victime, une femme de 36 ans a été retrouvé morte, le cœur à l’extérieur de sa poitrine, les yeux recouverts d'un pétale de rose à côté d'elle, l'arme du crime : un couteau de cuisine argenté et un mot signé : l’Écorcheur écorché.

"Je l'aimais mais elle m'a déçu !"
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,