1
min

Echecs

Image de K57

K57

9 lectures

0

La machine infernale.



Le destin conduit qui l’accepte et traîne qui le rejette.


Sa machine à écrire est reliée à un automate joueur d’échecs et à un piano.


Dieu créa les nombres naturels ; tout le reste est l’œuvre de l’homme. Léopold Kronecker, mathématicien et logicien allemand, ennemi juré de Cantor.


Il existe toujours une relation d’exclusion mutuelle entre l’usage pratique d’un mot, quel qu’il soit, et l’essai de sa définition précise. Niels Bohr.



Il tape un ensemble de mots organisés entre eux afin de véhiculer des idées.
Au fil des phrases l’ordinateur du jeu d’échecs saisit le rôle que joue un mot dans une séquence ; il en déduit son mode de déplacement, sa stratégie, et lui attribue alors une valeur qui restera constante au sein de l’écriture...Tel verbe est le roi, tel adjectif un fou qui parcourt l’échiquier selon la diagonale de Cantor, tel adverbe est un cavalier...Dans le même temps il allègue à chaque pièce une note selon les lois du Clavier Bien Tempéré, qui peut-être diésée ou bémolée, si le mot décline au décours du texte des nuances.

En imprimant une phrase les pièces se déplacent sur le jeu d’échecs et simultanément une phrase musicale émane du clavier du piano.

Guidé par la mélodie, par l’impératif de ne pas faire de fausses notes et de gagner la partie d’échecs contre l’ordinateur qui lui fournit les règles de sa progression et tout autant un adversaire neutre, ainsi que par celui de rendre cohérent son roman, l’écrivain parcourt l’espace d’une création dont il lui semble être, dans la mesure ou il en est l’inventeur, le Magister Ludi, avant de se rendre compte que sa machine à écrire est cryptée par l’interaction des trois systèmes qui visent à se protéger.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,