1
min

894 lectures

137

FINALISTE
Sélection Public

« Il n'y a que dans les livres que l'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. »

J’ai toujours aimé les histoires.
Toutes les histoires.
A écouter, à raconter.
D’actions, ou d’inventions.
Les aventures qu’on tisse, qu’on tricote.
Les morceaux de vie décollés, recollés, superposés au gré de la plume et de l’imaginaire.
Nées de l’esprit d’un autre ou juste du mien.
Parce que seuls les livres permettent en une ligne, un battement de cils, de s’évader loin.

A vingt mille lieues du rivage.

Comme les berceuses qui apaisent les angoisses des gosses le soir. Les aventures de preux chevaliers, de princesses aux cheveux longs et de lutins facétieux.
Qui rassurent, qui enveloppent, qui travestissent le réel en un monde merveilleux.

Comme ce bouquin qu’on connaît par cœur, dont la couverture est toute cornée, jaunie, maculée de chocolat, mais qu’on garde religieusement dans la table de chevet. Comme un trésor.

Une sorte de grigri fantastique.

Un morceau d’enfance rescapé à la réalité.

J’aime les vies singulières qui défilent, les chapitres qui s’enchaînent, les mots qui riment.
Les mots qui percutent.
Les mots qui claquent.
Comme ceux qu’on se renvoyait dans un match de ping-pong effréné, que je perdais toujours.

Des histoires, j’en ai lu, j’en ai écrit. A la lumière du soleil ou à celle de la lune, avec ou sans toi.
Des intrigues improbables, surréalistes, plantées dans des décors absurdes ou des pays lointains qu’on ne visitera jamais. Avec des personnages à moitié dingues, écorchés, cabossés.
Parfois même de pâles copies de ceux de romans connus et reconnus.
Mais que tu écoutais, que tu dévorais en riant, juste parce qu’ils étaient miens.

Qu’ils étaient moi.

Aujourd’hui, ma gorge est sèche et ma page est blanche dans notre prison à quatre murs.
Les histoires sonnent creux.
Les mots me vident.

Et je te regarde.

Impuissante.

Je regarde la vie qui fout le camp.

Je voudrais retrouver mes facultés de conteuse.
De menteuse.

De marchande de rêves.

T’emmener loin.
T’échapper. M’échapper.
Troquer ces rideaux ternes contre du sable fin.
Ce plafond étouffant contre l’horizon.
Infinie.
Immortelle.

Mais même les mensonges ne sortent pas.
Ils s’étranglent en grosse boule au fond de ma trachée.

Et je puise la force de t’offrir le seul geste qui reste quand les mots sont vains, quand rien n’a plus aucune importance :

Mon sourire.

PRIX

Image de Automne 2015
137

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JPM
JPM · il y a
Toujours aussi fort
·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
;-)
·
Image de JPM
JPM · il y a
Toujours aussi fort
·
Image de Rafistoleuse
Rafistoleuse · il y a
Rha la la mais j'aime, j'aime tes mots.
Sincèrement.
Dommage pour la victoire...

·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Avoir des lecteurs c'est déjà une petite victoire. ..:-)
·
Image de Rafistoleuse
Rafistoleuse · il y a
Tout à fait d'accord, de toute façon si tout le monde venait ici uniquement pour gagner, ce serait triste quand même :)
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
"Echappée" a vu la victoire lui échapper... dommage.
Un grand bravo pour ta jolie plume Déborah. Elle n'en demeure pas moins belle, remplie d'émotions qui savent nous faire vibrer !
Au plaisir de te lire.

·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Isabelle. Encore félicitations. A bientôt. ;-)
·
Image de Pierrot
Pierrot · il y a
;-)) tout simplement!
·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
:-) Tout simplement. ..;-)
·
Image de Rosine
Rosine · il y a
Bravo Déborah, même si c'est un sourire triste...Mon vote in extremis !
·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup pour ce vote...;-)
·
Image de Charis Stebard
Charis Stebard · il y a
Vous avez les mots pour décrire les maux! +1
·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci d'être passé...
·
Image de CristelD
CristelD · il y a
Un beau texte plein d'émotion, sur les mots d'abord puis sur la vie qui nous obligent à laisser de côté ce que l'on apprécié pour ce que l'on aime le plus.
Si vous avez le temps, je vous invite à lire : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/fragile-coquelicot

·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci.. Je vais passer.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est très touchant, tres beau et très vrai, moi, j'adore. C'est le meilleur
·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Votre commentaire me touche beaucoup. ...Le meilleur non, mais encore merci pour ces gentils mots...à bientôt.
·
Image de Frédérique Lechat-Lechat
Frédérique Lechat-Lechat · il y a
Un beau texte ! Je confirme mon vote. #45
Côté poèmes, la pinède est en feu : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/belle-a-pleurer-pinede-1

·
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup pour le vote et la propos de lecture. Bonne journée.
·