1
min

Du souci à sphère

Image de Sascha Spiel

Sascha Spiel

166 lectures

8

Dans un mausolée d’une basilique de Florence, un vieillard fait les cent pas. Il tourne en rond. Il manque d’ailleurs plusieurs fois de se prendre les pieds dans sa longue barbe blanche. Cela fait quatre cents ans qu’il ne l’a pas taillée mais il n’a pas de temps aujourd’hui à lui consacrer. Un sujet de la plus haute importance monopolise ses pensées. Tellement grave qu’une délégation mondiale est venue frapper à sa porte ce matin.
Une heure plus tôt, devant la lourde porte du caveau.
- Monsieur Galilée, il faut se réveiller ! hèlent simultanément trois grands chefs d’état.
Les cheveux ébouriffés et les yeux écarquillés, il ne s’attendait pas à ce qu’on vienne le sortir de son profond sommeil. Il creuse de façon circulaire avec le bout de son doigt dans son crâne pour réveiller sa mémoire, car c’est le trou noir. Le Président américain prend la parole :
- Monsieur Galilée, la Terre ne tourne plus rond. Il faut nous aider. Les puissances du vieux continent sont à la dérive et la nôtre n’est plus très vives. Nous étions des visionnaires et pourtant on ne cesse de nous remettre en question. Comment avez-vous imposé votre vision ?
La chancelière allemande, pousse un peu des coudes pour se faufiler dans le caveau. Sa stature ronde comme une mappemonde facilite son passage. Elle est inquiète.
- Le ciel souffle sa colère et sème la misère aux quatre coins de la planète. Aux deux hémisphères, des plaques glacières se déchirent et fondent sans rémission. Notre Terre est malade. Il faut lui trouver un remède de toute urgence.
Le Président russe pour une fois se rallie à ses vieux ennemis.
- On marche sur la tête. Tout va de travers. On dirait que la Terre a bu un verre de trop, qu’elle est rond comme un poivrot !
Galilée s’arrête enfin de marcher.
- Quelque chose est déréglée. Peut-être un grain de sable s’est glissé dans les rouages. J’ai avec moi un grimoire qui reprend mes découvertes! En voici une qui devrait vous garantir un avenir sans soubresauts. Il s’agit d’une formule mathématique pour arrondir les angles et tirer un trait sur toutes les inégalités et les aspérités de la Terre. Cela fera l’effet d’un vent nouveau qui soufflera et gommera les protubérances du passé où l’abondance s’est entassée, afin qu’une nouvelle répartition des richesses voit le jour, pour assurer à la Terre une meilleure prise au vent .....CLAC
La lourde porte du caveau s’est refermée.
- Ce type est complètement fou ! marmonnent les chefs d’état en quittant les lieux d’un pas pressé.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de Les savants fous
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ernest Fourachault
Ernest Fourachault · il y a
Pour l'arrondisseur d'angle et la fin des inégalités...
·
Image de Hélène Juillié
Hélène Juillié · il y a
Bravo : je vote !
·