2
min

Du parallélisme des lignes de vie

Image de Gil Braltard

Gil Braltard

131 lectures

163

Selon la théorie du multivers, notre propre univers ne serait qu’une bulle, parmi une infinité d’autres, au sein d’un meta-univers, lui-même infini. Certaines de ces bulles seraient très dissemblables à la nôtre – car les lois de la physique y sont fondamentalement différentes de celles qui régissent notre propre univers-bulle – alors que d’autres lui ressemblent comme deux gouttes d’eau. Ainsi il existerait au moins un univers dont tous les atomes, à l’instant où j’écris ces lignes, non seulement sont en égales quantité et diversité que le nôtre mais aussi ont un ordonnancement identique. Autrement dit, des copies conformes de notre univers où mon double parfait, en pleine psychose, serait penché sur son ordinateur. Mon double parfait, avec une trajectoire de vie identique à la mienne... ou presque.
Un extension de la théorie prévoit une communication entre ces univers, comme des cellules biologique échangeant de subtiles informations dans le sérum homéostatique d’une éprouvette. Imaginons maintenant que mon univers à moi, dont je suis bien sûr le centre, et un autre presque semblable, à un détail près me concernant, troquent – ne me demandez pas pourquoi – les données concernant les lignes de vie presque conformes de mes occurrences respectives. Je suis en mesure d’affirmer que c’est ce qui m’est arrivé. Et je ne peux vivre avec cette certitude. Mais avant de mettre fin à cette existence – ce que ne fera peut-être pas mon presque double dans son univers presque identique au mien – je tiens à expliquer à mes proches les raisons de mon geste.

J’ai connu une grande histoire d’amour à l’âge de trente ans. Par son intensité et sa brièveté, elle n’a eu aucun équivalent dans le reste de mon existence. Je me plais à croire que si la mort n’avait pas fauché Roxanne dans sa vingt-deuxième année, nous serions encore ensemble vingt ans plus tard. Nous vivions en osmose, insensibles aux contingences du quotidien. Sa perte fut un déchirure qui ne s’est jamais totalement cicatrisée. Les flammes de la souffrance s’étaient éteintes mais il restait des braises qui pouvaient à tout moment être ranimées. Et c’est ce qui s’est passé, quand je l’ai croisée, dans la rue, il y a quelques jours. J’en ai eu le souffle coupé. Elle m’a regardé avec étonnement, voire inquiétude. A-t-elle pensé que je faisais un arrêt cardiaque ? Je me suis assis, suffoquant, sur un banc proche. Elle m’a demandé si j’allais bien. Je ne pouvais pas répondre. C’était bien elle, il n’y avait aucun doute. Elle m’a ramené un verre d’eau d’un café proche. Je l’ai remerciée d’une voix tremblante. C’était elle, mais telle qu’elle était au moment de sa disparition, vingt ans auparavant. Donc, ce n’était pas elle, juste un sosie. Et pourtant, quand je lui demandai son nom, je savais ce qu’elle allait répondre : Roxanne. Je me suis levé, blafard, et je me suis éloigné en courant. Je ne pouvais en supporter d’avantage. Elle a dû me prendre pour un dingue, elle n’avait pas tort.
Le jour même, par acquit de conscience, je me suis rendu, dans un état second, au cimetière où elle était inhumée. Elle était morte à une époque où on enterrait encore les défunts, ce qui est très rare de nos jours, faute de place. Une chance pour moi, si j’ose dire. Sa tombe était bien sûr introuvable. Je me rendis à l’administration du cimetière et demandai à consulter les registres, ce qu’on m’accorda sans entraves administratives. Là encore, j’eus confirmation qu’aucune personne décédée de son nom n’avait été admise en ces lieux l’année de sa mort. Je vérifiai même les cinq années précédentes et les cinq suivantes.
Ce sont mes lectures d’ouvrages cosmologiques qui m’ont mis la puce à l’oreille. Vous qui souhaitez mener une vie paisible et dormir de la paix du candide, ne lisez jamais les livres de Thibault Damour. Je souhaite une longue vie à mes presque doubles. Après tout, un de plus ou un de moins...

PRIX

Image de 6ème édition

Thèmes

Image de Très très court
163

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Quel trouble !
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Le doute subsiste dans ma tête. Comment avoir espoir de retrouver quelque chose ( quelqu'un) de très cher ? Mes 3 +. Bravo. Mes ***. Au passage, je vous invite, si vous avez le temps à lire :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable

·
Image de Ousmane Waraba Sanoh
Ousmane Waraba Sanoh · il y a
Toutes mes 3 voix !
Je vous invite à lire et soutenir mon texte déjà en finale
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-quete-du-depassement-de-soi

·
Image de Vinvin
Vinvin · il y a
Un texte dont le début est tout en rigueur scientifique et je ne dormirais pas en paix avant d'en savoir un peu sur Thibaut Damour.
·
Image de Gil Braltard
Gil Braltard · il y a
Merci Vinvin. Je vous conseille "Entretiens sur la multitude du monde", dialogue entre Thibault Damour et Jean Claude Carrière.
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Et tant d'autres et plus c'est abscons plus on aime. C'est original, je vote +5. Moi, c'est: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/palimpseste-3
·
Image de Gil Braltard
Gil Braltard · il y a
Merci Mireille.
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Très original !
·
Image de Gil Braltard
Gil Braltard · il y a
Mille mercis Patricia.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo et mon soutien, Gil ! Une invitation à découvrir “Le Vortex” qui est en compétition pour la Matinale en Cavale. Merci d’avance et bonne soirée! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-vortex-1
·
Image de Gil Braltard
Gil Braltard · il y a
Merci Keith.
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Gil, j'ai beaucoup aimé votre texte, une belle fiction bien écrite et bien amenée avec une idée très originale. Je vous donne mes 4 voix sans hésiter. Si vous avez 2 petites minutes pour mon poème "émergence", merci d'avance; en attendant belle journée à vous. Jacques.
·
Image de Gil Braltard
Gil Braltard · il y a
Merci Jacques.
·
Image de DOUMA ESPERANCE
DOUMA ESPERANCE · il y a
Bonsoir Gil
3 voix pour votre texte bien écrit. Je vous souhaite une bonne continuation.

Si votre temps vous le permet, je vous prie de bien vouloir faire un tour pour soutenir mon conte en compétition. Ça me ferait énormément plaisir.

D'avance merci

https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/par-dessus-tout-1

·
Image de Gil Braltard
Gil Braltard · il y a
Merci Douma.
·
Image de JACB
JACB · il y a
Vous semez le doute dans mon esprit Gil, aurais-je quelques espoirs moi-aussi pour retrouver un être qui m'est cher , Je vais lire t. Damour, merci pour le conseil
Ma cavale est en bleu et jaune mais il me tiendrait à coeur d'avoir votre soutien pour:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-femme-est-l-avenir-de-l-homme# en finale de la DDHU.
Merci et bonne chance à vous.

·
Image de Gil Braltard
Gil Braltard · il y a
Merci JACB. Je vais de ce pas lire votre texte.
·