DU LARD POUR LA MARMELADE

il y a
1 min
97
lectures
20

L'écriture thérapeutique où le but avoué n'est pas tant de raconter des histoires que de se soulager de toutes celles qui envahissent le cerveau Une promenade au bord des mots, la niaiserie  [+]

J'arrive jamais à savoir si c'est mon chien qui lache des caisses ou si c'est le fromage dans le frigo qui sent des bras. Bref, j'avais 15 minutes à perdre dans ce début d'après midi avant de retourner au boulot alors j'ai allumé mon ordi et j'ai composé un album de 12 titres... Rien de transcendant, pas mieux ni pire que ce qui se fait dans le désert artistique du XXI' siècle. J'ai enregistré ma voix sur Pro-tune pour faire croire que je chante juste, j'ai bidouillé des fréquences sur un logiciel gratuit pour donner l'illusion que je suis musicien. J'ai mis le tout sur YouTube et en une demi journée 15 000 connards ont crié au génie.

Le boulot m'a appelé. Guillaume est revenu de son arrêt maladie alors ils n'ont plus besoin de moi pour le moment. J'ai ouvert mon fichier Word et j'ai profité de cette après-midi de répit pour écrire un roman. J'ai chopé une trame sur internet, un scénar type aussi banal qu'un cerveau de ménagère et j'ai écrit 200 pages de copié-collé comme ça, d'une traite. Mon point final est arrivé au même moment que l'éclairage des premiers réverbères. Topo : Mathilde est secrètement amoureuse de son patron, beau comme un dieu. Va t-elle trouver le courage de vaincre sa maladie et de lui avouer ses sentiments ? 200 pages... Rien de transcendant, pas meilleur ni pire que le gobi intellectuel dans lequel on gravite depuis le début de ce millénaire. J'ai balancé ma prose gratuitement sur Amazon et en 4 heures, 150 lecteurs ont encensé mon torche cul de milles flatteries complaisantes.

Le boulot pouvait bien me lâcher, j'avais maintenant le choix entre une carrière d'artiste de la note ou du mot. Bénis soient ces temps modernes et le suprématisme de l'espace vide, la glorification du néant, l'apothéose du vide absolu.

Demain si je m'ennuie, je téléchargerai une appli vidéo pour mon téléphone et je réaliserai mon premier court métrage dans la foulée. J'espère avoir terminé le tournage pour le festival de Cannes.

Comme disait Reiser, nous vivons une époque formidable.
20
20

Un petit mot pour l'auteur ? 16 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Il reste un goût amer après lecture... c'est si vrai!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bien vu !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Réaliste hélas !
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Il y a de ça
Image de Cataut
Cataut · il y a
Je comprends mieux ton éloignement
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Passagère, un va-et-vient :)
Image de de l air
de l air · il y a
C'est une époque merveilleuse, propice à l'éclosion de nombreux chefs-d'oeuvre, à consommer sans modération ! J'ai adoré ton truc Jon ...
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Imagine tu met une paire de baskets et tu gagnes un marathon dimanche prochain ! Euh non ptetre pas.;-))
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Ça doit être jouable :p
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
Il vous reste à tendre une toile et à vider la poubelle dessus Ce qui restera collé passera à la postérité et vous aurez une corde de plus à votre arc de surdoué ! Il est bien, le pitch du roman : je crois que je vais m'en inspirer, ça marchera, c'est sûr ! ça a fait ses preuves !
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Bien vu
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Oh génial ! ....

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'euthanasiste

Jon Ho

I
Une petite pile de cartes de visite entre les mains, Hektör déambule dans les couloirs spacieux de la maison de retraite, une risette mercantile glissée au coin des lèvres. Tapissés de... [+]


Très très courts

La saccagne

Elodie Torrente

De toute façon, ce matin je ne suis pas partie d’un bon pied. Je veux dire, aujourd’hui particulièrement, ça ne devait pas être un bon jour.
Pour commencer, le blondinet rencontré la... [+]