1
min

Du côté de l'étang

Image de Charieau

Charieau

32 lectures

9

Hier, mes pas m'ont menée jusqu'à l'étang où nous aimions nous rendre. L'air était un peu froid mais cependant très agréable, un petit vent léger agitait gentiment les roseaux et les eaux isolées. Une buse a longtemps tournoyé, sans doute avait-elle remarqué une proie se faufiler sous les joncs. Son cri carnassier déchira tristement un court instant le ciel crépusculaire, puis le calme revint quand elle s'éloigna bien au-delà des champs de la Berthe. J'ai alors respiré le silence environnant, les peupliers alentours frissonnèrent légèrement, tandis qu'un couple de renards vint s'abreuver sur la rive opposée. Telles sont les surprises de la nature et des endroits sauvages ! Comme vous m'avez manqué !
L'horizon dessina une ligne vaporeuse chargée de promesses, celles de vous revoir tantôt et de vous serrer contre moi. Différents camaïeux de jaunes, marrons ou rouges s'insérèrent les uns aux autres formant un de ces tableaux magnifiques que nous admirions épaule contre épaule. Comme mon âme fut triste en cet instant ! Vous n'étiez pas là. Ne voyez ici, aucun reproche, je sais que vous me reviendrez, mais combien votre absence est lourde !
Le père Exbrayat accompagné de son épagneul, a soudainement interrompu mes songes, et nous avons parlé de vous et de votre voyage. Je crois bien que sa fille lui manque, car il m'a semblé reconnaître en ses mots une commune langueur. Il vous passe son bonjour et vous prie de faire bien attention à vous.
Le soir élégant s'est retiré silencieusement, et je suis revenue par le sentier de la Conque sur lequel j'ai revu avec plaisir notre banc ; Quelques troupeaux pas encore rentrés à l'étable faisaient tinter leurs cloches, faisant écho à celles du village.
Il faisait bien noir quand j'ai tiré mes volets et votre chatte, fidèle compagne, m'a réclamé je ne sais combien de caresses. Elle cherche dans ma paume, l'amour d'un maître rêveur, parti sous d'autres cieux.
Un petit croquis de mon échappée et une ou deux herbes folles cueillies hâtivement, s'associent à ce message pour vous donner l'envie de revenir.

Tendresses.

Agnès
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Quelle douceur dans cette lettre !
·
Image de Charieau
Charieau · il y a
C'est très gentil à vous
·
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Quel homme ne souhaiterait pas recevoir une telle missive et, en courant, vous rejoindre à l'étang ! Très beau.
·
Image de Charieau
Charieau · il y a
Merci infiniment Michel.
·
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
c'est beau...melancoliquement doux....on se promene sur vos mots joliment....pas à pas pour ne rien perdre...
·
Image de Charieau
Charieau · il y a
Bonjour Viviane, merci pour votre gentil commentaire qui de bon matin me met de bonne humeur. Bonne journée
·
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est le soir mais je suis contente de lire vos mots et ça me donne un vrai sourire ... merci à vous !
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Charieau, moi qui suis romantique comment ne pas fondre devant ce tableau, vos mots sont comme des pinceaux, vos traits sont délicats, il y a une telle douceur, que votre récit se lit avec calme et sérénité. Merci pour cet instant hors du temps; Je vous inviterai bien à venir faire la fête au château de Bran, même si ce qu'il s'y passe n'est pas très romantique, du moins pour la soirée d'halloween. Belle fin de journée à vous malgré le temps incertain. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-chaeau-de-bran
·
Image de Charieau
Charieau · il y a
merci Jaron, heureuse que ma "peinture" vous plaise. Bonne soirée.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Ah ! que ce vouvoiement est pareil pour moi à un bijou qu'on sortirait de son coffret ! Et ce "vous " s'accompagne de tant de chaleurs et de ferveur inavouées !
ce "vous " est tout entier dans la suggestion et il me comble .
Je ne vois rien de plus beau dans la langue française que ce "vous" classique qui s'apparente aux Belles -Lettres et toute l’élégance de votre récit vient justement de ce que vous avez choisi le " vous" pour l’ennoblir .

·
Image de Charieau
Charieau · il y a
Merci pour tout Ginette . Votre visite me fait du bien. je suis heureuse que mon "vous" vous plaise. le comparer à un bijou est très aimable, et vous avez raison, dans ce "vous" je mets toujours de la sincérité, de l'attachement et de l'affection. Il est très important pour moi. Bonne soirée.
·
Image de Agnès BERGER
Agnès BERGER · il y a
J'ai beaucoup aimé l'atmosphère nostalgique qui se dégage de votre texte.
Belle lecture.

·
Image de Charieau
Charieau · il y a
Ravie que cette petite lecture vous plaise. merci infiniment pour votre passage.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

« Papa, je m'en vais au printemps prochain ! » lui dit-elle subitement. Il cesse de lire son journal et lève sur elle, un regard dubitatif. Que vient-il d'entendre ? se demande-t-il pliant son ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Je vous recommande chaudement cette activité si vous trouvez que les poissons ont bien mérité de souffrir quelques heures avant de rendre leur petite âme à Poséidon. Vous ne ...