Drosera

il y a
1 min
67
lectures
22

Je n'écris qu'en amateur quand mon état d'esprit m'y pousse, .. comme je fais d'autres activités comme le dessin. Je ne cherche pas la reconnaissance artistique, je suis trop éclectique pour être  [+]

David était un jeune homme moyen, doté d’un physique agréable mais non exceptionnel, d’une situation confortable sans être vraiment brillante. Il fréquentait des personnes de son milieu et s’en trouvait satisfait.

Ainsi, ce soir là, il participait à une soirée sans surprise dont il connaissant presque tous les invités, pour beaucoup collègues et relations de travail, lorsqu’il l’avisa, seule près d’une porte-fenêtre.

Il n’aurait pas pu dire en quoi, outre sa beauté, elle différait fondamentalement de toutes les autres. Et, plus surprenant encore, elle le regardait. Pas un regard vague dans sa direction, mais un éclat vert qui n’était que pour lui seul et l’aimantait.

Il se détourna pour prendre deux verres sur un plateau, prétexte à la rejoindre, mais lorsqu’il regarda de nouveau vers la fenêtre, elle avait disparu.

David n’était pas du genre à poursuivre des inconnues, pourtant, sans même y avoir pensé, il se retrouva dehors, scrutant l’obscurité du jardin. Il perçut un parfum et ne doutant pas que ce fut celui de la fascinante créature, le suivit. Cela ne ressemblait à rien de ce qu’il avait pu avoir l’occasion de choisir pour ses tranquilles conquêtes.. végétal, musqué, sucré, un parfum ou .. une odeur ?

Comme il contournait un bosquet, elle fut devant lui et il fut enveloppé de sa fragrance. Il n’avait plus de pensées, que des sensations. Il avança les mains, toucha une matière douce et veloutée dont le contact provoqua une vibration de tout son être. Il n’existait plus que pour l’approcher davantage, se fondre en elle..

Il se sentit enveloppé, comme si elle l’avait entouré d’une cape lourde d’effluves extraordinaires.

D’une voix étouffé il parvint à articuler
« qui est-tu ? « 
Un murmure comme un froissement de feuilles lui répondit :
« Drosera »

Et ce fut le dernier son de sa vie consciente
Tandis qu’elle se refermait sur lui.
22

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,