Dragoneau

il y a
3 min
16204
lectures
69
Qualifié
Tous les enfants chinois, âgés de huit à quatre-vingt-huit ans, la connaissent par cœur…
C’est l’histoire d’un petit dragon qui vivait dans un château, à l’ombre d’une majestueuse colline. Le château, ancienne bâtisse de l’ère mongole, donnait sur une forêt luxuriante. Dragoneau ne crachait jamais de feu. Il avait une seule passion : la lecture. Il lisait à l’école, lisait chez lui, lisait partout.
« Quels drôles de personnages ! », se disait-il souvent en tournant la dernière page d’un livre.
Ses parents, au contraire, n’aimaient pas lire. Ils s’ennuyaient tellement qu’ils finirent par découvrir un jour une drôle de manie : mettre le feu aux arbres ! Du lever au coucher du soleil, ils s’amusaient à cracher du feu…
Quand les vieux dragons ouvraient grand la gueule, « fffeeeuuuu ! », une partie de la forêt partait aussitôt en fumée. Les oiseaux, effrayés, s’envolaient à tire-d’aile laissant derrière eux leurs nids calcinés ; les animaux, alertés par la terrible chaleur, s’enfuyaient pour se cacher dans leurs terriers.
Les vieux dragons, moqueurs, plaisantaient en chuchotant :
— Ffffeuuuuuuu ! Ffffeuuuuuuu !
Puis, ils riaient aux éclats :
— Hahahahaha ! Hahahahaha !
À la tombée de la nuit, ils faisaient le compte des arbres brûlés et des animaux effarouchés.
— Regarde cette fumée noire qui s’échappe de la forêt ! dit le vieux dragon, fier de lui.
Dragoneau était si triste de voir, de jour en jour, la forêt diminuer et les animaux disparaitre.

Chaque soir, en rentrant de l’école, il suppliait ses parents de laisser la forêt tranquille, mais ils continuaient obstinément de cracher le feu sur la végétation.
Un matin, avant d’aller en classe, Dragoneau, sortit de son cartable une histoire et dit à ses parents :
— Papa ! Maman ! Hier, j’ai lu cette histoire fantastique ! Voulez-vous que je vous la lise ? 
— On a bien des choses à faire, fiston ! dit la mère, l’air indifférent.
— Viens avec nous dans la forêt, tu apprendras à mieux cracher du feu ! ajouta le père en ricanant.
Dragoneau bouda un instant, puis il reprit :
— Faites-moi plaisir de l’écouter. Elle va vous plaire.
Les vieux dragons, qui n’aimaient pas du tout lire, continuaient de parler orgueilleusement des flammes qui avaient emporté, la veille, une bonne partie de la forêt.
— Faites-moi cette faveur, écoutez, s’il vous plait ! dit-il, sur un ton résigné.
Les vieux dragons, un peu attendris, décidèrent enfin d’écouter.
Dragoneau commençait à lire à voix basse, une voix douce et mélodieuse. Les parents, jusqu’alors indifférents, abandonnèrent leur discussion et écoutèrent, les mains croisées sur la table. Dragoneau se mit debout, lut maintenant à haute voix, tournant page après page. Ses parents, qui ne voulaient plus perdre le fil de l’histoire, le fixaient des yeux. Ils étaient complètement émerveillés. Le silence régnait dans la salle à manger. On n’entendait plus que les pas du petit lecteur et le froufrou des pages qu’on tournait délicatement. Quand il sentit ses parents profondément absorbés par le récit, Dragoneau interrompit, soudain, la lecture. Les vieux dragons le prièrent de poursuivre :
— Encore une page ou deux, fiston ! supplièrent-ils nerveusement.
Dragoneau haussa les épaules et se saisit de sa musette.
— À ce soir ! hurla-t-il avant de s’en aller à l’école.
Le soir, au diner, Dragoneau reprit son récit. Ses parents, de plus en plus éblouis, écoutaient comme deux petits écoliers.
Le lendemain, Dragoneau tarda à se lever. Ses parents allèrent le chercher dans sa chambre. Il paressait, un instant, se contusionnait dans les bras de sa maman avant de se relever. On lui tendit l’histoire ; et sans attendre, il se frotta les yeux et se mit à lire.
Pendant une semaine, les dragons ne quittèrent pas la maison. Ils écoutaient, comme ensorcelés, les récits fabuleux de leur fils. Ils n’ouvraient la gueule que pour s’exclamer.
Un matin, au moment où le petit dragon se préparait à lire, il entendit un bruit derrière la fenêtre. « Qui peut bien faire ce bruit ? », se demanda-t-il.
Il jeta énergiquement l’histoire sur le lit et alla ouvrir. Deux colombes blanches battaient des ailes au-dessus de l’auvent. Ses parents le rejoignirent.
— Regarde, Papa, cette verdure magnifique ! s’écria-t-il en montrant la prairie.
Dans la vallée, la forêt redevenait verte, les oiseaux sautillaient sur le feuillage. En bas de la rivière, des marcassins suivaient en file indienne une laie, à la recherche d’un abri.
Les vieux dragons étaient très surpris de voir les arbres verdir, à nouveau. Ils comprirent aussitôt tous les ravages dont ils avaient été coupables.
— Quel paysage ! C’est magnifique ! s’écrient-ils, stupéfaits.
Depuis ce jour-là, les vieux dragons jurèrent sur la tête de tous les dragons de Chine ne jamais ouvrir la gueule que pour s’étonner d’une merveilleuse histoire racontée par un fils qui a tout lu pour protéger la forêt !
69

Un petit mot pour l'auteur ? 99 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de valentin Busnel
valentin Busnel · il y a
merci pour ce texte ma copine et moi avons adorée ( on as 16 ans )
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci, Valentin, pour votre charmant passage.
Image de Somaya Bouhalli
Somaya Bouhalli · il y a
Bravo! Ma fille a adoré
Bonne continuation

Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci immensément pour votre visite réconfortante!
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un très joli conte. Un genre dans lequel je n'excelle pas...
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci immensément, Patrick, pour votre appréciation et votre réconfortante visite.
Image de Julien LEON
Julien LEON · il y a
Joli
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci beaucoup.
Image de lucien Breton
lucien Breton · il y a
Bel hommage de la lecture.
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci infiniment pour cette visite réconfortante.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Un formidable conte
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci infiniment.
Image de De margotin
De margotin · il y a
J'ai adoré.
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci immensément.
Image de Salma Bouzzir
Salma Bouzzir · il y a
J'ai bcp aimé il valorise l'enfant et met en avant ses compétences mon enfant a bcp aimé aussi
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci beaucoup pour votre visite réconfortante.
Image de Chloé P
Chloé P · il y a
Très joli conte que je vais m'empresser de faire découvrir autour de moi !
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci beaucoup, Chloé, pour ce joli compliment. J'espère que le conte plaira aussi à votre entourage.
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Dragoneau écolo. Il faut écouter plus souvent les enfants. Très joli conte.
Image de Abdelaaziz Ziouane
Abdelaaziz Ziouane · il y a
Merci immensément pour votre visite réconfortante.

Vous aimerez aussi !