Douleur

il y a
2 min
94
lectures
54
Qualifié
Image de 2020
Image de 15-19 ans
Ça ne sera pas long...

La première s’appelle Ténacité. Elle a 15 ans. Elle est responsable et sérieuse, car les problèmes lui tombent trop souvent sur la tête. Toutefois, elle est très rationnelle, donc elle finit souvent par trouver des solutions.

Ça ne sera pas long...

La deuxième s'appelle Espièglerie. Elle a 12 ans, elle n’est pas bien méchante. Elle aime rire, jouer des tours, elle est blagueuse. Espièglerie est trop jeune pour comprendre que si quelqu’un vit une tragédie, ça pourrait lui arriver aussi.

Ça ne sera pas long...

La troisième s'appelle Imagination. Elle a 15 ans. 15 ans, c’est une période fantastique où tous les rêves sont possibles. Mais c’est aussi une période inquiétante, car on commence à voir toutes sortes d’aspects du monde et on arrive à des carrefours: il faut décider si on veut le bien ou le mal. Imagination perd tant ses repères devant tous ces carrefours de la vie qu’elle prend bientôt une mauvaise direction.

Et voilà: la tragédie commence.
L’ennemi X attaque Ténacité.

X frappe à la porte de Ténacité, elle ouvre. Par erreur. X commence ses ravages et une période de grande confusion débute pour Ténacité.

X arrive bientôt à la maison d’Espièglerie. Le meilleur choix serait de fermer la porte. Mais Espièglerie aime festoyer comme si rien n’allait arriver. Les rues et les bâtiments vibrent de musique et de joie. Elle ne connaît pas les précautions. Elle ne sait pas encore que ses cellules vont mourir.

Il est trop tard...

Imagination commence à mentir. Elle n’accepte pas d’avoir été attaquée à son tour. Elle aime rêver. Son cerveau signale au corps que ce n'est pas grave. En conséquence, personne de l’entourage ne prend l’attaque de X au sérieux. Tout le monde s’en fout.

X commence à tuer de tout bord, tout côté. Mais Espièglerie ne peut que subir ses assauts, car elle n'a ni arme, ni protection. Quand Imagination voit qu’il est trop tard, elle décide de faire des reproches à son amie Ténacité, celle qui a ouvert la porte en premier. C’est ainsi: celui qui veut battre son chien trouvera toujours un bâton.

Ténacité reste calme. Elle réfléchit. Elle coupe toutes les communications avec le monde au-dehors pour limiter la destruction de X. Elle cherche des solutions et s’active même si elle doit sacrifier une partie de sa liberté. Elle est triste des accusations d’Imagination, mais il y a toujours eu une compétition tacite entre elles où chacune voulait devenir la meilleure.

X multiplie les attaques.
X déjoue les pièges.

À ce moment, Espièglerie, Imagination et Ténacité prennent conscience qu’elles font face à une crise et que les affrontements entre les humains et la nature sont inévitables.

Ça ne sera pas long...

Espièglerie a mûri et comprend qu’elle doit se protéger. La situation devient moins intense. Imagination part encore dans toutes les directions, mais Ténacité remporte de plus en plus de manches contre X, même si elle en perd un peu de ses cellules.

X faiblit.

L’humain commettra toujours des fautes face à l’inconnu.
Mais les fautes ne tueront jamais: il n’y a que l’ignorance de l’Espièglerie et l’arrogance de l’Imagination qui peuvent nous entraîner vers une mort finale.

Laissons Ténacité veiller sur nous.









En devenant le meilleur il va toujours perdre d'autre chose, il doit prendre cette décision. Le garçons avait tout qu’il prends, mais defois son ego est sur son chemin vers son but...

Les gens vont toujours accuser les autres de les fautes ils ont fait, pour qu’il soit à l'aise et justifié. Ténacité a simplement devenu “les autres” qui était “à fautes”.



Les cellules sont en train de mourir...
54

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,