Double Je

il y a
3 min
105
lectures
6
Image de 2015

Thème

Image de Tandems Rhône-Alpes
Ce matin, Camille a téléchargé l’appli, pas n’importe laquelle, non, celle dont tout le monde parle, l’appli révolutionnaire, celle qui fait que lorsque l’on prend une photo avec sa tablette l’image devient réelle sous nos yeux. Le monde que nous venons de figer par un clic numérique se transforme tout à coup par un curieux mécanisme.

Alors, Camille décide de commencer par prendre en photo sa peluche préférée, un petit lapin gris et blanc, si joli avec ses petites pattes et ses grands yeux brillants. Elle vise, cadre, appuie sur le bouton et le tour est joué.
Une fenêtre de dialogue s’ouvre pour demander : « Voulez-vous activer la fonctionnalité mouv’n alive sur cette photo ? »
Camille choisit d’accepter et attend un moment.

D’un coup, la tablette se met à vibrer ; de plus en plus fort elle s’active sous les doigts de Camille, un peu surprise par les vibrations, si bien qu’elle lâcherait presque son nouveau jouet.
Puis la machine se fige.
Instantanément, l’image prend vie sous ses yeux, son lapin alors immobile se met à sautiller follement derrière l’écran, il fait d’énormes bonds, des pirouettes et s’élance gaiement dans le cadre de la photo. La scène dure quatre à cinq secondes puis se fige.

Les yeux plein d’une expression ravissante Camille se réjouit de pouvoir donner vie comme cela aux objets dont elle ne possède qu’une version statique ; les voir se déplacer, vivre... lui procure une sensation intense de plaisir.
Son petit bonzaï commence à agiter ses petites feuilles vertes sous l’effet d’un vent inconnu ; ses chaussures marchent toutes seules sur le parquet ; même son pantalon se met à danser une polka... Toutes ses photos deviennent incroyables !
Camille est ravie !

Elle se regarde dans le miroir, et pense à prendre en photo l’image qu’il reflète. Au même instant, elle entend une voix en bas des escaliers ; c’est la voix de sa mère qui l’appelle pour souper.
Camille pose sa tablette sur son lit, derrière elle, avant d’aller manger. Elle adore cette nouvelle application et a hâte de la montrer à toutes ses copines.

Angel-O, 60 ans







Ce matin, Camille a téléchargé l’appli, mais pas n’importe laquelle ! Celle dont tout le monde parle, l’appli soit disant révolutionnaire : on prend une photo et l’image se met à bouger sur l’écran. Le monde immobile que nous venons de figer se transformerait et deviendrait vivant par un mystérieux jeu de trucages et de pièges visuels.

Camille n’y croit pas trop, mais bon, comme tout le monde possède l’application à l’école et semble bien s’amuser, elle décide qu’elle aussi elle va se la payer ; enfin, juste pour voir, juste pour essayer d’être un peu comme tout le monde ; pour une fois.

Elle ne sait pas quoi prendre en photo, elle hésite, se demande comment fonctionne l’application. Comment se fait-il qu’une image statique puisse devenir une image animée ? Comment donner vie à des éléments qui n’en ont pas ? Pourquoi tout le monde trouve cela rigolo ?... Une foule de questions arrive dans son esprit avant même qu’elle n’ait utilisé l’application.

Elle cherche dans sa chambre par quel objet il faudrait commencer. Elle oriente sa tablette en direction de son ordinateur, puis clique sur le bouton, attend un instant et sur l’écran une fenêtre de dialogue lui demande si elle souhaite activer la fonctionnalité « mouv’n alive ». Sans trop de conviction son doigt se dirige vers la mention « accepter ».

Quelques secondes passent dans la chambre silencieuse avant qu’une forte vibration ne vienne lui annoncer que l’opération commence. Son ordinateur s’allume sur l’écran, puis se met à se balancer timidement de droite à gauche, et l’application revient au menu principal.

Camille est un peu déçue, elle se sent bête d’avoir téléchargée et payée pour si peu de choses. Elle hésite de plus en plus à faire une nouvelle photo tant la première lui semble inutile.
Ses yeux scrutent les objets disposés dans sa chambre ; rien ne lui fait plus envie.

Elle s’arrête sur le miroir, reflétant son image sur le mur, et se dit pourquoi pas : c’est aussi une photo.
Debout, positionnée devant son reflet, sa tablette orientée en direction de son double éphémère, elle est prête à prendre la photo.
La tablette vibre à nouveau et, lentement, elle s’observe en train de prendre sa tablette, de la déposer sur le lit derrière. Son double la regarde, un large sourire illumine son visage, se tourne et quitte le cadre de la photo. Elle est partie, et l’application revient au menu principal.

Lorsque Camille lève les yeux vers son miroir, elle n’existe plus. Son reflet a disparu, elle est seule dans sa chambre.

Jérôme, 24 ans





6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Frédérique Lechat-Lechat
Frédérique Lechat-Lechat · il y a
Très bonne idée de départ pour une œuvre de science-fiction, que vous devriez approfondir pour créer une nouvelle ... nouvelle, Jérôme ! Mon vote pour cette belle originalité !
Si vous passez sur mon quai, http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/mort-dans-les-transports

Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Un premier vote et un premier commentaire pour ces photos qui s'animent. Bon tandem. Donner vie aux objets c'est fascinant. Jérôme, la fin de votre histoire me rappelle "Le Horla" de Maupassant.
Si vous un peu de temps et l'envie, je vous invite à lire : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/embrasement-2