Dores et déjà...

il y a
1 min
106
lectures
22

Ecrire que d'abord, écrire que toujours, sans même rougir si ce n'est de plaisir.Ecrire parce que les pourquoi font la ronde. Ecrire ce chant très étrange qui dévale.Et courir après l'instant  [+]

Aux églises d'antan,solennelles et graves, je préfère la mystique d'une forêt profonde.
Je délaisse, il est vrai, les savoirs et le génie des hommes, leur propension à construire, à s'élever et aussi à tout détruire.
Je délaisse, pour un temps, leur orgueil,leur combat, leur ivresse à croire qu'ils comprennent.
Je quitte un moment les rivages contemporains et m'éloigne de mes semblables pour d'autres quêtes ultimes.
Mes pas vont me conduire. Le chemin est déjà là, ébauché,esquissé, comme une sorte de peinture prémonitoire.
Je n'ai que ce goût à la bouche, cette envie tapageuse ,fière ,néanmoins très sereine d'une seconde vie.
Les cimes s'élancent vers le ciel tandis que mes pas foulent la terre ferme.
Petite dans l'immensité boréale, implacablement nue en cette récente naissance, je vais à la rencontre des idées les plus audacieuses, à la découverte merveilleuse du silence végétal,qui, partout pourtant me parle.
Alors je m'assois, là, dans une trouée.Et j'écoute. L'immobilité aiguise mes sens. Au milieu de tous ces arbres, de toutes ces plantes, des milliers d'agitations.Elles bruissent et poursuivent l'élan vital, l'instinct des pulsations.
Au travers de ce déchaînement exquis et sauvage à la fois, soudain , je me vois.
Mon corps d'abord que je sens aussitôt alangui, bien heureux déjà de ce repos.Mon esprit ensuite que j'observe immédiatement et qui bruit lui aussi.Les pensées défilent,dansent, roulent, certaines s'étirent ou rampent même et tentent de s'attarder.
Mon souffle les projette hors de moi. Dans l'air ambiant.
Seule ma joie demeure.
Comme une sève intarissable.
22

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Julien LEON
Julien LEON · il y a
Joli
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
J'aime bien le style, ça maintient le souffle, ça capte l'attention, ça m'emporte, ça me réjouit ! Merci de nous avoir partagé, ce moment de plaisir, de sourire qui me pousse à vous inviter, un tant soit peu, sur ma page, un texte en lice aux jeunes écritures ! Cela me ferait vraiment plaisir.
Image de Mickaël Gasnier
Mickaël Gasnier · il y a
Bonjour Anabule, un bien beau TTC qui rassemble ici la nature et ta joie...
Oui, on trouve souvent la joie dans la nature...
Une bien belle toile d'un instant de vie que tu as peint là...
Aussi, puis-je espérer ton passage sur ma page, si le cœur t'en dit...
Je t'inviterais à prendre un " café "...

Image de Anablue
Anablue · il y a
Merci Julien ! Etes vous le Patrick-Julien du Loir et cher ?
Image de Anablue
Anablue · il y a
Merci Fabienne, carrément éloignée dans le temps mais je vais lire ! Anablue
Image de Anablue
Anablue · il y a
Merci Bertrand ! Giono, oh la la ! Ce n'est pas rien...
Heureuse d'avoir partagé,
bucoliquement, Anablue.

Image de Bertrand Môgendre
Bertrand Môgendre · il y a
Parce que ta joie demeure, je sens que Giono n'est pas loin. Ce n'est pas rien.
Merci pour ce partage bucolique.

Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
C'est très beau cette déambualtion dans la nature, où corps et pensées sont en symbiose. Mon vote.
Je vous invite, Ananblue sur cancuterus " "fleur du mal " et Notre choix pour la vieillesse".

Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Merci pour ce retour sur soi si ressourçant, au contact de Dame Nature....
Je vous souhaite également la bienvenue sur ma page. Cordialement. Patrick-Julien.

Image de Eric Françonnet
Eric Françonnet · il y a
Une dormeuse, non pas du val, mais des forêts qui tutoient les aurores boréales : un très joli texte d'où mes 5 voix accordées avec joie !
Je vous invite à embarquer à bord de mon TTC en lice pour le concours Viva da Vinci 2019 :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-titanic-2

Image de Eric Françonnet
Eric Françonnet · il y a
Je ne peux mettre qu'un seul "j'aime" : je pensais que vous étiez en compétition dans un grand prix...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Moi, Dionysos

Christophe

Moi Dionysos, fils de Zeus et Sémélé,
Dieu vivant parmi les mortels,
Dieu errant sur cette terre aimée,
Préférant la rugosité du sol sous mes pieds nus aux douceurs des parquets d’or de... [+]