Don du sans

il y a
1 min
18
lectures
0

De deux mots il faut choisir le moindre  [+]

Mon don du sang était presque achevé, lorsque qu’une superbe créature parée d’une robe d’été, vint s’installer sur le lit de prélèvement, en face de moi.
L’infirmière l’installe :
-Bonjour Estelle ca va depuis le dernier don ?...Oui je sais je vais doucement...Vous tomber vite dans les pommes...
Une minute s’écoule à peine après la pose du trocart dans ses veines et elle s’évanouit... le relâchement inhérent, fait qu’elle écarte les jambes suffisamment pour que j’imagine de toutes ses ombres en majesté, de toutes ses contrées enivrantes, les sources.
L’infirmière s’apprêtant à retirer ma voie veineuse :
-Trente ans que je fais ce métier...Jamais vu çà...Votre poche était pleine il y à une minute...La voilà vide.
Moi, à peine contrit:
- C’est un peu le principe de l’érection.

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,