4
min

« Dodo, l'enfant do, »

Image de Miraje

Miraje

358 lectures

492

" Dodo, l'enfant do ". C'est sur cette comptine que j'ai connu Alice. Je ne sais plus qui l'a fredonnée d'abord mais je me souviens encore de son merveilleux sourire étonné quand elle m'a entendu pour la première fois. Ses yeux aussi bleus qu'un ciel sans nuage reflétaient tous les éclats du soleil de son cœur, et ses petites couettes blondes soulignaient entre parenthèses toute son espièglerie, lisible dans le livre ouvert de son regard malicieux. Avec mon apparence enjouée, curieuse et moqueuse, je lui ressemblais comme une sœur. Sauf que j'étais brune. Elle achevait tout juste son âge des " pourquoi ? " pour effleurer celui des " comment ? ". L'insouciance guidait ses pas. Elle venait d'avoir cinq ans.
Ses parents venaient de m'adopter. J'aurais pu rester encore bien longtemps dans mon orphelinat. Bien traitées, dorlotées, savamment alignées et mises en valeur, tout avait été mis en œuvre pour encourager le désir et faciliter le choix des nombreux visiteurs, et rendre ainsi le prix de la transaction anecdotique. Notre mise en lumière faisait fondre les plus hésitants. Nous arborions sans un mot notre plus belle expression, le besoin d'affection que nous irradiions faisait le reste. C'est ainsi qu'Emma, la jeune maman d'Alice se précipita vers moi sans hésiter, avec la bénédiction enthousiaste et émue du papa heureux de partager à l'unisson cet instant magique.

Ma rencontre avec Alice fut un émerveillement véritable et réciproque. Je devins dans la seconde qui s'ensuivit sa meilleure amie, sa confidente, sa compagne de jeu, son enfant. Je la dévisageais avec mes grands yeux tout ronds en clignant des paupières. Elle m'éblouissait ! Elle était ma petite maman, même si très souvent elle me demandait de lui chanter "Dodo, l'enfant do" pour la bercer.
Elle avait appris à me faire rire. Je ne savais pas pleurer...
Elle m'amenait partout dès qu'elle le pouvait. Nous étions inséparables.
Si ce n'est par la taille et la couleur des cheveux, nous étions jumelles. Elle me fit connaître toutes ses copines, partager leurs joies, leurs jeux, leurs peines. Le monde était immense et nous appartenait, sauf son école qui m'était interdite.

C'est un matin, au petit déjeuner, après plus d'un an intense de partages, d'émotions, et de complicité qu'elle m'apparut curieusement différente, préoccupée, fatiguée, la tête ailleurs. Elle n'en laissait pourtant rien paraître. Elle avait oublié son enthousiasme au creux de l'oreiller.
Elle ne le retrouva pas au fil des semaines suivantes. Elle en oublia de jouer, de sortir. Ses meilleures amies venaient souvent la voir. De mon côté, j'apprenais la solitude ; peu à peu, elle m'ignorait. Je n'étais plus la chose la plus importante de sa vie.
Même notre mère Emma perdit progressivement cet entrain qui rendait la maison si gaie. Les conversations des parents d'ordinaire si bruyantes et joyeuses cédèrent la place à des bribes de dialogues à mi-voix.
Les jours succédaient aux jours. Une brume envahissante constituée de milliers de points d'interrogations, un voile de questionnements s'étaient abattue sur tous les membres de la famille que chacun déplaçait silencieusement de pièce en pièce. Un brouillard opaque obscurcissait l'horizon d'un avenir incertain. Le temps des " pourquoi " et des "comment" avait refait surface de la plus insidieuse des manières, et leur attente restait sans réelle réponse. J'avais beau être la seule à garder la tête froide, je n'en étais pas moins déstabilisée.
Alice même paraissait succomber à la résignation. Ses yeux autrefois pétillants de milliers d'étoiles avaient au fond d'eux à présent tout le gris des nuages, ses joues si douces et roses à croquer, la teinte blafarde de la lune. Je faisais preuve de mon côté d'une patience d'ange pour retrouver, au prix de ses efforts, un soupçon de l'espièglerie que je lui avais connue. Elle me serrait alors dans ses bras, fort, fort, comme pour expulser le doute qui peu à peu l'envahissait. Et tous les soirs, Emma venait la bercer jusqu' à ce qu'elle s'endorme sur un sourire. Quant à moi, je somnolais dans mon coin, sans rien demander à personne, en continuant à veiller sur elle.
Je somnolais encore le matin où elle est partie, sans un câlin, sans même me dire au-revoir. Alice était devenue ainsi, malgré son jeune âge. Imprévisible, bizarre, taciturne.
Et je suis restée à garder la chambre en attendant son retour. De temps en temps, Maman Emma, les yeux rougis, montait. Je ne saurais jamais si c'était pour moi, ou pour voir le petit lit vide.
Par contre, à force d'attention, au fil des mots qui me parvenaient, j'ai appris qu'Alice avait rejoint une grande maison où elle était traitée comme une princesse, où tout le monde était très gentil avec elle. Un autre jour, Emma a murmuré, la voix tremblante d'espoir qu'Alice attendait un bonheur. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, j'ai été contente pour deux.


Aujourd'hui, Maman Emma est venue me chercher. Elle me tient par la main, ça me fait tout drôle. Il fait beau, très frais aussi. Il y a si longtemps que je ne suis pas sortie. Il y a beaucoup de monde, plein de gens que je n'ai jamais vus, bien habillés mais tristes. Maman pleure, mais c'est pas grave, elle m'a dit qu'on allait voir Alice ! Quelques enfants sont venues, des grandes surtout. J'en reconnais quelques- unes. Papa est là aussi. Il a mis un costume. Il est beau.
Nous traversons un quartier que je ne connaissais pas, en haut d'une colline, à proximité d'une forêt. Il est ceinturé par un haut mur et s'ouvre par un grand portail qui en sécurise l'entrée. L'allée centrale, bordée de vieux marronniers inspire le calme et la sérénité. D'ailleurs la foule parle à voix basse pour ne pas déranger, et je réalise soudain, ici, au cœur des conversations qu'Alice n'attendait pas un bonheur, mais plutôt un donneur. Même le bruit feutré des pas sur le gravier semble s'excuser de perturber le lieu. Certains édifices sont recouverts de fleurs, celui devant lequel nous nous arrêtons, plus que tous les autres. Peut-être la nouvelle maison d'Alice, si petite pourtant,et si basse... Emma sanglote sans retenue, et me serre de plus en plus la main. Elle va m'arracher le poignet. Elle devrait pourtant être autant heureuse que moi de voir sa fille.
Je ne comprends plus rien. Mes parents adoptifs sont repartis, la tête basse, courbés par le chagrin. Celui de m'avoir abandonnée sans doute, là, sur la pierre froide, assise au milieu des fleurs.

La nuit tombe. Je perçois le bruit d'un portail que l'on ferme, celui du goutte à goutte de la fontaine de l'allée centrale, aperçue en entrant, distillant le temps qui fuit, l'odeur des fleurs fraîches, celui des feuilles mortes. J'ai froid. Une brume épaisse recouvre délicatement d'une ouate douillette le dédale des travées. Il fait nuit. Des petits lutins courent entre les stèles, jouent à cache-cache. Des ombres d'enfants se dissipent dans des jeux qu'eux seuls connaissent, celles des grandes personnes papotent à même le marbre dans un bruissement estompé à peine par la brise dans les arbres.
Quand soudain je la vois. Alice est là. Alice est venue me chercher. Alice m'a retrouvée. Nous nous sommes retrouvées. Nous ne nous quitterons plus. Alice me guide. Alice m'entraîne.
Je suis née dans une boîte en carton. Elle, habite maintenant dans une caisse en bois. Elle ne m'a jamais parue aussi belle, avec cette nouvelle robe blanche que je ne lui connais pas. Elle me sourit, m'installe à côté d'elle, remonte le drap de satin. Elle ferme les paupières et s' endort. Moi, je garde les yeux bien ouverts. En verre, ils sont inusables. Je n'ai rien à craindre. Seules, mes articulations, avec les années, devraient rouiller et se distendre.
Pour l'instant, je n'ai qu'une seule idée. Lui fredonner le plus longtemps possible
"Dodo, l'enfant do," , jusqu'à ce que mes piles s'épuisent.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
492

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Jak Baron
Jak Baron · il y a
Pour une première nouvelle, c'est une belle réussite. Aurait du apparaître en finale.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
MERCI . Mais peut-être pas assez de "brume" dans le paysage ...
·
Image de Françine Mistretta
Françine Mistretta · il y a
Très beau texte empli de sensibilité.
·
Image de Alain Ferranti
Alain Ferranti · il y a
Belle histoire, racontée de façon très originale, bravo.
·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Emotion, fluidité du style, j'aime beaucoup cette nouvelle.....
·
Image de MarieP
MarieP · il y a
Une jolie histoire, bien écrite, qui nous tient en haleine jusqu'au bout et dont la chute est inattendue. Bravo.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Dommage, c'était l'un de mes textes préférés dans le registre de l'émotion, il n'est pas en finale mais s'est bien défendu,
à bientôt pour d'autres lectures Alain.

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
MERCI . Mais ma brume légère (trop) n'a pas impressionné le jury !Compréhensible.
·
Image de Petitpoizonrouge
Petitpoizonrouge · il y a
mon soutien, sur le fil !!!
·
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Emouvant et bien écrit. Bravo !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
sublime récit bravo mes votes
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
Inévitablement cette lecture me renvoie au roman de Philippe Claudel, "La petite fille de Monsieur Linh". Emouvant...
·
Image de Bertrand
Bertrand · il y a
salut Alain^^
un court
d'une émotion
intense qui
donne la parole
à une poupée
Objet intime d'une
petite morte^^+5

·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Alice au pays de Duracell
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau récit avec une chute surprenante ! Mes votes et bonne chance !
·
Image de Arnaud Dupin
Image de Adèle
Adèle · il y a
Je ne trouve pas mon commentaire, donc j'en remets un. J'ai été emporté. C'est superbe !
·
Image de Laureline
Laureline · il y a
un coup au coeur! très bien écrit, bravo
·
Image de Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
Une adoption particulière, un récit qui aurait n'être que sentimental et qui se singularise, à la frontière du fantastique.
·
Image de Laurent Cuart
Laurent Cuart · il y a
Je ne m'attendais pas non plus à cette fin. C'est très réussi à mon sens. Mes votes et bonne semaine.
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
bien trouvée, la surprise des dernières lignes !
mon vote et bonne chance !
Image de Dan
Dan · il y a
Coeur serré, je vous donne mes voix.
·
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
J'ai apprécié cette belle histoire ! Mes votes.
·
Image de Marie Mauve de Montaucieux
Marie Mauve de Montaucieux · il y a
Tout ce qui a déjà été commenté et... poétique en plus
·
Image de Dessine moi un mouton
Dessine moi un mouton · il y a
Très belle histoire. Je suis aussi dans la compétition avec les pierres de brume
·
Image de Florence Deleurence
Florence Deleurence · il y a
Joliment triste , très touchée .. Une façon de dire qu'un jour la mort peut donner la vie ... Décision pourtant très difficile .. Merci ♥
·
Image de Anrey
Anrey · il y a
C'est magnifique et cruel ! Mes 5 votes
·
Image de Bruno Bottin
Bruno Bottin · il y a
très beau.
Mes voix sont à toi.

·
Image de Corinne Vigilant
Corinne Vigilant · il y a
Superbement touchante cette histoire qui évoque de manière délicate le don d'organes. Personnellement, j'ai ma carte ... Donc, je suis sensible à votre message !
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Oui triste et beau.
Pensez tous à dire autour de vous que si un jour vos organes vous sont devenus inutiles ils peuvent encore vivre dans une autre vie sauvée.

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
MERCI d'avoir lu aussi le message entre les lignes...
·
Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
"Elle avait oublié son enthousiasme au creux de l'oreiller" - j'ai particulièrement aimé cette phrase !
J'ai trouvé pleins d'émotions mais aussi de retenue. Je n'imaginais pas une telle fin ! Et la révélation... une poupée ! Vraiment bravo!

·
Image de Odilon
Odilon · il y a
Un petit coup de pouce, pour ce texte sympathique
·
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Le talent c'est aussi trouver un angle, un point de vue. Parfaitement réussi mon soutien total
·
Image de Johanna Dupré
Johanna Dupré · il y a
j'ai voté, j'ai adoré et tu as l'étoffe d'un grand mon nounours préféré et tu vois Alice elle avait une poupée aussi, et elle l'a rejointe dans son lit de caisse de bois... tu nous tiens en haleine vraiment je ne m'attendais pas à cela, je pensais qu'ils avaient vraiment adopté un enfant dans un orphelinat... bravo à toi, j'espère que ton texte sera recommandé... BRAVO
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
C'est poignant même si c'est cousu de fil blanc , enfin, noir plutôt. Je vote le ccoeur serré
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
J'ai terminé la lecture de ce très beau texte les yeux embués et le cœur serré !
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Une histoire poignante écrite d'une plume plutôt légère pourtant, car le regard est celui d'une enfant, ou presque, ce qui donne au récit une fraîcheur très agréable. Au plaisir Miraje !
·
Image de Armand
Armand · il y a
Au risque de paraître rabat joie, pour ma part j'ai d’emblée pressenti la fin. Mais pour autant, je me suis laissé porter par l'émotion qui traverse votre texte du début à la fin, et j'ai aimé.
Et si vous avez 4 minutes : "la frontière" est à lire...

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
MERCI.(avec une frontière que j'ai franchie hier ...).
·
Image de Eponine52
Eponine52 · il y a
5 votes ! Quel brio ! Jusqu'à la fin, je ne m'attendais pas du tout à ce que tu nous avais préparé ! Je me suis délectée de la richesse de ta plume envoûtante aussi CHAPEAU A RAS DE TERRE pour ce défi réussi très très haut la main ! bonne chance ! bisous et douce journée loin de ce monde déjanté et mercii pour la balade !
·
Image de Philippe Barbier
Image de Arlo
Arlo · il y a
Absolument très réussi. Mes voix.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une histoire poignante, racontée par une poupée. Quelle chute inattendue... toutes mes voix avec grand plaisir.
Image de Catherine Ackermann
Catherine Ackermann · il y a
Très bien écrit et je dirais surprenant,plutôt que triste :)
·
Image de Adèle
Adèle · il y a
Superbe et très touchant ! J'ai voté un max
·
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Coucou Miraje
je ne sais si tu te souviens de moi car 3 ans c'est long comme absence
Mais je n'ai pas arrêté d'écrire en fait - juste j'avais oublié le chemin de shortedition
Je viens évidemment de passer sur ton récit très touchant et tu as mes 5 voix, même si en compétition (je suis trop loin de toute façon)

·
Image de Mab
Mab · il y a
triste et touchante histoire . je vote .J'ai en lecture "Vinyles rencontre " qui tourne si doucement
·
Image de Nathalie Sereno
Nathalie Sereno · il y a
Très beau texte, très belle fin à laquelle je ne m'attendais pas. Bravo bonne chance !
·
Image de Nais
Nais · il y a
Superbe ! Vraiment bien écrit et très original . Bravo Miraje !
·
Image de Jacqueline Milhaud
Jacqueline Milhaud · il y a
Je l'ai relu et pleure éncore tellement c'est beau .je ne peux plus revoter ...mais je vous souhaite de gagner la finale !
·
Image de Villefranche
Villefranche · il y a
Magique! je me suis complètement laissé prendre par l'ambiance et surprendre par la chute.
Accessoirement, j'ai commis un TTC qui parle de brouillard. Comme je me refuse à faire du copié/ collé systématique, il dort dans les profondeurs du classement.
Si le coeur vous en dit: http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/cinquante-jours-de-brouillard
j'espère que la chute vous plaira.
Une belle journée à vous.

·
Image de Jacqueline Milhaud
Jacqueline Milhaud · il y a
C'est absolument magnifique ! Mes 5 voix .
·
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
Très beau texte, émouvant, une fin que je n'ai pas pressentie malgré les quelques indices savamment distillés reconnus après une relecture. Mon seul "reproche" et qui reste très personnel, certaines phrases un peu trop .... hum comment dire ? .... emphatiques ? Par ex. Ses yeux aussi bleus qu'un ciel sans nuage reflétaient tous les éclats du soleil de son cœur, et ses petites couettes blondes soulignaient entre parenthèses toute son espièglerie, lisible dans le livre ouvert de son regard malicieux". Pour moi là c'est un peu trop d'où mon vote presque maximum.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
MERCI ! Je peux comprendre ton ressenti, Tu remarqueras aussi que j'utilise des phrases courtes, y compris des phrases sans verbe, pour casser le rythme. Dans le cas présent, si tu les trouves trop longues, c'était juste un effet pour ralentir ce temps qui passe inexorablement. / Amicalement.
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Une belle émotion tout au long de ce texte magnifiquement écrit. Je n'ai pas vu venir la chute. Chapeau bas !
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
très beau texte, prenant, 5 voix
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Les poupées s'animent des rêves des petites filles.
Une histoire porcelaine, fragile et délicate.

·
Image de Louisa
Louisa · il y a
Partage, amitié tendresse pour finir les larmes aux yeux. Bravo
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
oh ....oh ...relire c'est tout ..et puis rien que bravo
·
Image de LaNif
LaNif · il y a
Bravo! +5
·
Image de J. H. Keurk
J. H. Keurk · il y a
Très tendre. Une fin inattendue. Beaucoup de douceur malgré la douleur.
·
Image de Gervita
Gervita · il y a
C est une jolie histoire très émouvante.

Je vous invite a découvrir Les farfadets.

·
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
Une belle histoire, délicate et pudique...
·
Image de Jackie Arnoult
Jackie Arnoult · il y a
Très très beau texte. Mon vote.
·
Image de Michel Allowin
Michel Allowin · il y a
Beau texte, original. avec une brume subtile.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...on ne se sépare pas de son Doudou enfant , qu'on garde serré sur son cœur , toutes mes voix Miraje ! Moi , j'ai mon "Ensuquée " , si vous aimez ...
·
Image de Marie Amina B
Marie Amina B · il y a
Texte magnifique, bien que très triste, mais la pudeur de cette histoire à travers les yeux de cette poupée que nous croyons humaine nous entraine mystérieusement vers la dernière demeure d'Alice avec une extrême pudeur.
Vous commencez l'année en beauté, Miraje, alors mes 5 votes et bonne année.

·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
On lit beaucoup, sur SE, quand on tente de jouer le jeu... Et parfois, on tombe, sans y être préparé, sur un ovni littéraire qui laisse une trace très longue à disparaître. Ce récit en est un, et je l'écris sincèrement. Un doudou, c'est l'ange gardien d'un enfant, c'est ce qui a de plus important après une maman. ça écoute tout, ça pardonne tout, c'est doux, c'est toujours là... Votre texte est d'une beauté rare !
·
Image de Vol-au-vent
Vol-au-vent · il y a
"Objets inanimés avez vous donc une âme qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?"Cet extrait de poème est ma façon de saluer votre très émouvante nouvelle.
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Le thème imposé est traité ici avec originalité, la brume étant plus la manifestation de sidération de cette famille qui va perdre son enfant.
C'est pudique, bien écrit, et l'héroïne est habilement décrite de façon à nous faire douter de sa personne. La fin donne des frissons. Bravo Miraje, voici mes voix.

·
Image de Soizig
Soizig · il y a
Touchant et tendre comme une poupée usée par l'amour et les confidences d'un(e) enfant. Mes 5 votes ! A bientôt...
·
Image de Cécile Boizard
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une narration habile qui nous saisit et ne nous lâche plus, par les yeux de ce personnage que nous découvrons peu à peu, après avoir été entraînés sur une fausse piste par des ambiguïtés voulues tout en respectant le thème de la Brume.
La fin avec sa révélation, est en même temps tragique et sereine, même si la tristesse l’emporte, et si j’ai eu le cœur serré.
Mes 5 voix !

·
Image de Chbani Zaki
Chbani Zaki · il y a
J'en ai les larmes aux yeux, tellement c'est bien écrit. Bravo.
·
Image de Hollower
Hollower · il y a
C'est magnifiquement écrit et raconté. Bravo!
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Et je suis restée à garder la chambre en attendant le +5
·
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
Magique et très triste... Mes 5 voix et une belle année 2018 en plus, pleine de tout ce que vous pourrez souhaiter...
·
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Je reste sans voix. Pour cette raison, je vous en donne une (mes dons sont limités étant nouvelle sur le site)
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
très beau et triste +5 Miraje
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
j'avais oublié de voter?
·
Image de Marie
Marie · il y a
Toi aussi tu as une Alice ? Bonne année, Miraje !
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Un texte magnifiquement écrit pour un sujet qui m’à ému aux larmes. La mort d’un enfant, c’est tellement triste alors si une poupée s’en mêle... :-( Bravo Miraje.
Excellente année 2018 remplie de santé, joie, bonheur, réussites personnelles et littéraires !

·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
C'est terrible... Bravo !!! Mes votes !!!
·
Image de Béatrice Gloda
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
très beau et triste +5 Miraje
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Un récit émouvant. Bravo Miraje!
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Joli écrit , vous avez mes voix et mes encouragements !
Si mon royaume embrumé vous intéresse pour continuer votre voyage, c'est par ici... (au cas où vous ne l'auriez pas lu)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un texte magnifique. Il m'aura fallu trois lecture pour m'en décrocher. Bravo.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Poupée de son, poupée de cire, amie pour le meilleur et le pire, poupée de cœur, poupée porte bonheur, berce doucement l’enfant blond qui s’endort aux accents d’une chanson.
Le temps a passé, l’enfant a grandi, de santé fragile, le fil ténu de vie un beau jour s’est rompu, l’enfant est partie dans les brumes éternelles, elle son amie pour la vie l’accompagne jusqu’à sa dernière demeure et y demeurera pour l’éternité. Ainsi soit-il, ainsi soit-elle !
Un récit terrible, terriblement émouvant et pourquoi Miraje fait-il pleurer les braves gens ! :-(
L’auteur a tous les droits, de vie, de mort sur ses personnages et moi et moi et moi une terrible envie de faire ressusciter l’enfant. Aussitôt dit, aussitôt fait !
♬ Vous permettez monsieur que j’emprunte votre page, je promets d’être sage ♬, juste histoire de changer la fin écrite au bas du parchemin. Merci, à la bonne heure !, je n’en attendais pas moins de vous. :-) Alice a été opérée, a bien supporté le greffon, est revenue à la maison, a retrouvé sa poupée chérie, la vie et le sourire et cette brume aujourd’hui n’est plus qu’un lointain souvenir. Et tout est bien qui finit bien. Ce n’était qu’un mauvais rêve, une fiction imaginaire.

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
MERCI ! Voilà ton autre histoire qu'elle est belle ... !
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
La plous belle pour aller danser !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un superbe texte dégageant beaucoup d'émotion avec une chute surprenante. Bravo, Alain. Vous avez mes cinq votes.
Une petite visite à Mumba ? : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
MERCI Jean. Mais allons ..., il y a longtemps que j'ai tendu la main à ce "Mumba" ☺☺☺!
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Désolé, Alain. Ton pseudo n'est ni dans les votants, ni dans les commentaires !
·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
Quelle triste histoire!
·
Image de Yann Olivier
Image de Manu
Manu · il y a
Un très beau texte, le point de vue est pertinent et vous formulez des descriptions très touchantes le long de ce texte pudique, qui se laisse volontiers lire une seconde fois, pour mieux en apprécier la richesse et la tendresse. Je vous donne mes voix et le lien de ma nouvelle, si le coeur vous en dit : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ce-pays-aux-etoiles-immortelles
·
Image de Flore
Flore · il y a
Quand la brume emmène une petite fille dans le pays de l'au-delà, sa poupée reste inconsolable, même si ses yeux de verre ne versent pas de larmes.
La brume, dans un registre où l'objet transitionnel est mis en souffrance, enveloppe cette image d'une ambiance surréaliste, inverse aux clichés habituels..."Objets avez-vous donc une âme..." C'est très beau.

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

L'impact des gouttes sur le métal me ramène à la réalité. Il pleut. Je déteste en vrac la pluie, les gens, le tri sélectif, et diverses autres petites choses sans importance, mais ...