Doctoresse Maison (partie 5)

il y a
2 min
32
lectures
4
Pastiche de la série Dr House


Wilsonne me répond qu'elles me servent surtout à me cacher derrière mon petit doigt, et qu'il arrivera un moment où ces pastilles me feront beaucoup plus de mal que de bien.
J'écoute attentivement chaque mot que mon amie prononce, non pas parce que ça m'intéresse puisque ce n'est pas le cas, mais pour être certaine de ne pas manquer le passage qui fera tilt dans ma tête et me donnera la solution au problème médical qui me préoccupe en ce moment.
Pourtant rien ne se passe encore
Wilsonne continue en disant que ce n'est pas la menthe verte ou rouge qui fait de moi ce que je suis, mais le contraire.
Ah! Non, toujours rien. Pourtant c'était bien trouvé.
Comme je perds mon temps, je lui demande comment était son homard sauce thermidor.
Elle répond que le homard était tout le contraire de moi. Dur à l'extérieur et mou à l'intérieur, ajoutant avant de me planter là, que je peux terminer sa part en espérant que ça me filera la rougeole.
Je m'en moque bien parce que je suis vaccinée contre la rougeole et contre au moins dix autres maladies infectieuses. Et puis je déteste le homard. Par contre Wilsonne aurait pu me laisser un peu de caviar.
Quelqu'un me "bip". C'est Frédérica. Il y a du nouveau, la petite fille a vomi et se plaint d'avoir bobo au bidon. C'est le problème avec les enfants, il faut savoir déchiffrer leur langage. Heureusement, David a encore des souvenirs de sa maternelle. Il comprend très vite que Géraldine se plaint en fait de douleurs abdominales. C'est plus clair, c'est certain.
Les symptomes qui couvrent maintenant le tableau de mon bureau n'ont aucun sens. On dirait un puzzle arrangé par un aveugle. Il y a du noir et du rouge. Beaucoup trop de rouge.
Allez! Dites quelque chose, n'importe quoi!
Je bouscule mes employés qui sont restés muets, défaits.
David suggère qu'on a peut-être raté un indice lors de notre virée chez les Hugo.
C'est possible, mais on n'a plus le temps d'y retourner. Et je serais étonnée d'apprendre que les gendarmes ont fait des progrès en médecine en seulement deux jours. Non, on a raté quelque chose, oui, mais on l'a raté ici.
C'est ce moment que choisit Culdit pour faire irruption dans mon bureau sans crier gare, ou aéroport d'ailleurs.
Il se dirige droit vers la fenêtre qui donne sur le parking et me signale que le nouveau chirurgien orthopédique rentre chez lui.
Mes trois collaborateurs ne comprennent pas vraiment le problème, mais Culdit et moi, oui. Nous savons tous les deux que parfois, sur sa Kawasaki, le chirurgien fait une jolie cascade avant de partir. Pas question de rater ce moment!
On a bien fait de regarder. Le voilà sur son engin tout rouge, il fait rugir le moteur et se lève sur la roue arrière comme sur un cheval fougueux. Mais cette fois-ci, une petite plaque de glace fait son boulot. Le chirurgien se vautre juste devant l'ambulance qui arrivait. Il est emporté directement aux urgences. J'espère pour lui qu'il n'a rien aux pieds...
Culdit laisse échapper un juron et me passe un billet de deux euros cinquante, prix du pari que je viens de gagner. Je continue de fixer la moto rouge, toute rouge et encore chaude qui a vomi son carburant sur le bitume...
Ca y est, j'ai trouvé!
Je sors du bureau et tout le monde me suit, sachant très bien ce qui va se passer.
Ma petite troupe déboule dans la chambre de la jeune patiente. Ses parents sont à son chevet, effrayés, ne sachant plus vers qui se tourner.
Vous avez menti! dis-je sans ménagement.
Le mari, enfin j'imagine que c'est le mari à cause de sa barbe de trois jours, répond qu'après plus de vingt ans de vie commune c'est vrai qu'il ment à son épouse de temps en temps, mais que c'est normal dans un couple.




Retrouvez Hivernatien Minimus le jeune sorcier, chez lui en Antarctique, sur la banquise 46 !
https://www.amazon.fr/dp/B0799MTDQ9
4

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Je file lire la suite... à toute...
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Ah non !! Qu'est-ce qu'elle a cette petite ?
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Réponse demain dans le sixième et dernier épisode :)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La pelle

Legib

L’envie me prend ce dix-huit juin de planter un arbre dans mon jardin. Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand on n’a pas l’outil indispensable pour creuser un trou : une pelle... [+]