2
min

Doctoresse Maison (partie 4)

Image de Robert Dorazi

Robert Dorazi

27 lectures

4

Pastiche de la série Dr House


Ainsi, on peut éliminer les facteurs génétiques et environnementaux puisqu'avant d'être arrêtées par les gendarmes, Frédérica et moi avions eu le temps de vérifier que l'appartement n'abritait aucun produit dangereux ou toxique, si ce n'est un paquet encore scellé de saucisses Berka venant du supermarché low cost du coin. Les saucisses ayant été incinérées avec le reste des déchets hospitaliers, elles ne représentent plus aucun danger.
Je raye donc deux causes parmi les trois inscrites sur mon tableau, tout en corrigeant une faute d'orthographe à "infectieux".
Reste donc justement le facteur infectieux. L'énigme est aux deux tiers résolue.
C'est ce moment que choisit Martine pour faire irruption dans mon bureau, son décolleté un peu trop ouvert. Elle regarde David avec un léger mépris, mais tout de même avec un léger sourire aussi, que je remarque immédiatement. Bizarre.
Elle ne me laisse pas le temps de réfléchir à ce comportement et annonce qu'elle a testé quasiment toutes les bactéries, les virus et les champignons qu'elle connaissait, y compris les trompettes de la mort. Aucun n'est la cause de la maladie qui frappe la petite fille.
Frédérica laisse échapper un soupir de tristesse. Ses yeux rougissent déjà.
David jette son stylo sur la table, et le décolleté de Martine baille toujours un peu trop.
C'est pourtant une bonne nouvelle, leurs dis-je.
David trouve le courage de demander comment cela pourrait nous aider.
Je leur explique que c'est très simple. Puisque ce n'est ni génétique, ni environnemental et pas non plus infectieux, c'est que c'est quelque chose de nouveau! Et quelque chose de nouveau, c'est toujours... quelque chose de nouveau.
Je sors du bureau, laissant mes étudiants réfléchir sur ces dernières paroles car ils sont là pour ça. Moi, j'ai faim.

La cafétéria est loin d'être le point fort de l'hôpital Pleindebureaux. Malgré toutes les tentatives du syndicat pour la faire rénover, ou au moins la faire fermer pour raison sanitaire, elle est toujours là, au même endroit, c'est à dire au sous-sol. La lumière ne pénètre que par une petite fenêtre rectangulaire percée dans le mur ouest. On peut dire que la lumière est tamisée.
Je prends un morceau de paté et des pommes de terre en salade recouvertes de persil. Enfin, j'espère que c'est du persil. Puis je vole le dessert parce ce que c'est bien le moins que l'hôpital puisse faire pour moi.
Wilsonne est déjà assise à sa table, toujours la même. Elle a fini par graver son nom dessus avec sa lime à ongles. Je m'assieds sans rien dire car je pense encore à ce que je viens de raconter aux trois jeunots. Je finirai bien par savoir ce que ça signifiait.
Wilsonne est ma meilleure amie. Elle a été mariée trois fois, a divorcé trois fois aussi. Parfois je me demande pourquoi elle bosse encore alors qu'elle pourrait vivre de ses pensions alimentaires. Mais elle soutient qu'aucun de ses trois ex ne paye puisqu'ils sont au chômage tous les trois, l'un aux Bahamas, le second aux iles Caïmans et le dernier au Belize. Wilsonne est un peu naïve. C'est pour ça que j'essaye de ne pas trop en profiter.
Je lui apprends que David a sûrement une liaison avec Martine et Frédérica en même temps! Qu'est-ce qu'elle dit de ça?
Elle ne dit rien puisqu'elle a la bouche pleine. Je la laisse terminer. Mais elle ne dit toujours rien.
Je lui répète ce que je viens de dire parce qu'est quand même énorme! Le petit David dans un ménage à trois avec Martine et Frédérica, c'est comme apprendre qu'E.T. l'extraterrestre était juste une marionnette en caoutchouc!
Wilsonne se souvient alors qu'elle a une langue et répond juste qu'elle ne rentrera pas dans mon petit jeu. J'avale deux menthols sous son regard désaprobateur. Pourtant elle sait que je n'ai pas le choix. Ces pastilles sont vitales pour mon boulot, elles me permettent d'oublier mon haleine tellement handicapante.




Retrouvez Hivernatien Minimus le jeune sorcier, chez lui en Antarctique, sur la banquise 46 !
https://www.amazon.fr/dp/B0799MTDQ9
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie
Marie · il y a
Moi, j'ai pris le costume de la coccinelle de Gotlib !
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Je file lire la suite... à toute...
·
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
ça me rappelle une certaine souris de dessin animé :)
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Tout l'esprit de la série effectivement.
·