1
min

Docteur je ne suis pas malade

Image de Wilson Amedome

Wilson Amedome

0 lecture

0

Le Dr Andrew Loudousse était épuisé par tous ses rendez-vous de la mâtiné et du début de l'après-midi. Quand il sonna 18h il soupira <>. En effet son assistant lui annonça que le monsieur qui venait de rentrer était le dernier inscrit sur sa liste. Le Dr Andrew se hâta d'en finir. Il entra tournant le poignet de la porte donnant à la salle d'examination, d'un geste automatique. D'un pas vif, il s'avança. Déjà la lumière aveuglante de la petite cellule lui fit distinguer une silhouette difforme de ce qui lui sembla un homme. Il referma la porte puis dit:<>. Il était assis dans le fauteuil et regardait avec une expression de vide la photo encadrée de la famille Loudousse. C'était un homme chauve et de courte taille, Son visage qu'aperçu le docteur en étant à l'approche de son bureau était aigri, abattu par des année d'expérience : il avait à première vu la cinquantaine. Ses doigts raccourcis posés à l'extrémité du siège tremblaient. Il murmurait angoissé, des sons à peine perceptibles. Que pouvait bien t-il avoir comme mal? A l'introduction du Dr il ne réagi pas. Quand ce dernier l'approcha pour le touché du doigt il reconnu la particularité de ses vêtements. Juste de marque. Un bourgeois sans doute ainsi que sa bague ornée de cristaux et son foulard en soie. Ses yeux vifs étaient ceux d'un homme prévenu; aussi avait-il la dégaine des impitoyables industriels.
<> tenta de nouveau le docteur cette fois ci en touchant de l'épaule l'intéressé.
Alors qu'il s'attendait à un sursaut d'étonnement, rien. Il commença lui même à paniqué croyant le pauvre monsieur atteint de démence. Presque qu'après que cette pensée le traversa, le patient arrêta enfin son murmure puis d'une voix calme et relâchée dit enfin
<>.
Intrigué le Docteur Loudousse le saisi:
_ <>
_<> répondit-il.
_<< Comment cela? Êtes vous entrain de plaisanter?>>
_<>
Le docteur Andrew qui ne comprenait de moins en moins rien alla s'asseoir dans son fauteuil pour mieux appréhender la chose. Dans un soupir:
_<>
_<>
_<>
_<< A la suite de mon récit docteur vous ne saurez plus s'il fait jour ou nuit!
Docteur je suis riche! Ou du moins je l'étais. Je me nomme Armand Dols. Mes maux commencèrent ce matin. Je me levai comme à mon habitude à 7h pris mon petit déjeuner avec ma charmante femme Eunice et ma fille, servis par les mains expertes de notre bonne. J'allais ensuite traverser ma cour pour aller dans la mini villa construite dans le jardin pour ma mère. La pauvre était à présent au delà de la vieillesse, ne réagissant que peu et que par des hochements lentes de tête. Je la mis ainsi à l'abri de la dynamique de ma fille et de ces animaux; deux chiens,un chat et un lapin. Elle reçoit donc des soins particuliers. Ce matin à mon approche j'avais un mauvais pressentiment. Je rentrait, je ne vis personne avec ma mère assise dans sa chaise à bascule aussi réactive qu'un arbre. J'appelai sa servante qui était au grenier. Avait-elle mangé? On me dit que non. Cela n'était guère une première. Mais il était 8h passé et le docteur ne venait pas, il ne donnait point de nouvelles . Elle en a un rien que pour elle voyez vous. Ce dernier vient tous les matins lui faire prendre ses médicaments et nous informe sur sa durée de vie restante lui faisant toutes sortes de test... Il est donc impératif qu'il se pointe tous les jours. Je me saisi des médicaments moi même et mapprêtais à lui faire prendre. À peine je la touchai qu'elle s'écroula face contre terre. Trop tard la vielle était morte.>>
_<>
_<>
_<> pouffa le Dr Andrew
_<> demanda Armand
_<>
Flashback du Docteur: la veille
Déjà 19h! J'étais en retard ! Je devais passez montrer le dossier d'un patient à un de mes collègues ,avoir son avis sur des symptômes peu commun. Il devait m'attendre depuis près d'une heure maintenant. Je sautai dans ma voiture donc, le dossier en main. J'arrivai dans la minute au lieu de rendez-vous. Lewis était là la mine serrée.
_<>
_<>
_<>
_<>
Nous rentrions donc dans ce bar. J'oubliai que le pauvre ne tenait pas l'alcool ! Tout juste après 5 verres il s'écroula. C'est parti pour de longues heures de sommeil...
Fin du flashback
_<>
_<>
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,