Divagation de l'esprit

il y a
1 min
13
lectures
0

Amoureuse des mots  [+]

J’avance et me perds, je songe et me noie dans d’obscures pensées, je divague sur le sinueux chemin sous mes yeux, sous mes pas fragiles et incertains. Que me reste-t-il à faire, à vivre, à aimer ? À quoi bon la vie, à quoi bon poursuivre mes jours ? Se pourrait-il que quelque chose de beau m’attende bientôt ? Comment le savoir ? Dois-je attendre encore, espérer toujours, que ce miracle se produise ? Je n’irais pas très loin, dans cette pesante attente, je n’irais pas loin dans mon existence, je le sens, je le sais, il n’y que cela que je parviens à voir clairement, il n’y a que ma mort prochaine, et rien d’autres.
Que m’arrive-t-il ? Pourquoi tant de questions soudainement se bousculent dans mon esprit ramolli ?
Le temps est lourd et pesant, la chaleur, qui ne cesse, rend mon être si faible, si fragile, c'est elle qui me tue, lentement, mais elle me tue, je le sens, se disait Louise, allongée sur le sol brûlant de sa chambre éblouie.


Juliette Herpin
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Une belle personne

Mary Benoist

Comme souvent, le train de 6h45 avait du retard. Aurore gravit les hautes marches du wagon et alla s'asseoir sur le strapontin du fond, celui qui tournait le dos à l'ensemble des voyageurs. C'était... [+]