1
min

Disparition

Image de Delphine Fayen

Delphine Fayen

3 lectures

0

Quand j'ai ouvert la porte, il était là , debout comme si de rien n'était. J'ai hurlé de colère, de peur, de désespoir....d'incompréhension.
Il n'a pas bougé, il a juste tendu les bras pour que je me blottisse. On est resté comme ça pendant une minute, une heure, une éternité.
La dernière fois que je l'avais vu c'était il y a cinq ans, cinq putain d'années !!!! C'était en février....il neigeait, il était sept heure trente du matin, un matin comme tant d'autres...il avait passé la porte, un baiser, un bonne journée à ce soir puis plus rien. Disparu, envolé, un John Doo. Au début j'ai cru à un accident, ronde des hôpitaux, un enlèvement, en attente de rançon...une disparation volontaire, une autre famille. Sa voiture était restée introuvable, son compte en banque inactif, son téléphone, oublié sur la table de nuit....
Alors quoi, que s'était-il passé durant ces cinq années?!!! Parce que pour moi tout avait changé....de future marié, j'étais passé à veuve.....dépression....j'avais quitté mon boulot de secrétaire puis je m'étais mis à écrire pour oublier; Premier roman, premier succès....non je n'en vis pas, je vivote....mais ça me va...je reprends le dessus, le gout à la vie, je suis forte. Alors quoi ?!!!! Il me regarde, on se toise....
"je ne pouvais pas faire autrement, je t'assure " Mais non, ça n'est pas une explication ça !!!!
"Tu veux dire que tu avais des tueurs à tes trousses, tu étais recherché ?" c'est la seule explication que je vais accepter !
Il a sourit, faiblement.....puis il a tourné les talons et passé la porte et est reparti....
J'ai couru pour le rattraper en hurlant" pourquoi tu es revenu si c'est pour disparaitre à nouveau?!!!! Juste pour me faire souffrir mais t'es un grand malade !!!! la prochaine fois, passe ton chemin, tu es mort tu entends ? mort et enterré !!!!"Tu n'existes plus pour moi....
Il est monté dans sa voiture, il a mis sa ceinture sans me regarder et il a démarré. Je suis resté là un moment puis j'ai regagné ma maison...je n'arrivais plus à penser. Sur l'étagère de l'entré une lettre était posée....Je ne savais pas si je voulais vraiment savoir....pourquoi il avait disparu et pourquoi il était revenu. non je ne voulais rien savoir, j'ai déchiré la lettre en pleurant mais c'était fini. Je reprenais le cours de ma vie, ma 2ème vie, celle qui commence vraiment aujourd'hui.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,