4
min

Dis ma La Brume

Image de Sylvain Charlier

Sylvain Charlier

86 lectures

63

Assis dans ma véranda, une tasse de café à la main, je suis confortablement installé pour observer le lever du soleil; un spectacle que j’apprécie énormément et qui me donne la pêche pour toute la journée; j’aime démarrer mes journées de cette façon. Ce matin la brume ajoute un soupçon de suspens car on ne sait jamais comment elle va se lever; d’un coup comme le drap que l’on retire le jour d’une inauguration ou bien comme un fumigène qui se dissipe lentement. Maintenant le jour est bien présent et la brume ne s’est toujours pas levée, mon jardin reste invisible; encore quelques instants, quelques minutes probablement, pas plus. Oui ça y est elle se lève d’un coup ! Et... !?

Mon jardin est complètement méconnaissable; c’est un parc d’attraction en modèle réduit qui se tient devant moi. Je me lève, les yeux rivés sur les animations, bouche bée, j’avance en direction de la fête et m’arrête tout proche de la grande roue qui m’arrive aux genoux. Quelque chose d’étrange est en train de se dérouler. Pas trop le temps de réfléchir qu’un hamster habillé comme un ressortissant de la planète Mars s’approche; il dégaine un blaster me vise, tire et m’atteint en pleine poitrine. Mon regard se fixe droit devant à l’horizon; mon corps se raidit et se met au garde à vous; je suis figé; une grande douleur m’envahit de la tête au pied; des images défilent verticalement de haut en bas, puis se fixent; je me retrouve face au hamster les yeux dans les yeux. Mon corps se libère, je retrouve toute ma liberté de mouvement, le hamster me parle.
“- Salut. Je te souhaite la bienvenue au parc La Brume.
- Hé !? C’est un rêve ou bien ?
- En quelque sorte oui, on peut dire que c’est l’endroit rêvé pour tout ceux qui cherchent des réponses. Tiens voilà un pass 24 heures. Entre et amuse toi bien.”

Je suis du genre rationnel, très rationnel même. Mais cette fois l’entendement me dépasse. Me voici réduit à la taille d’un hamster dans un parc d’attractions dans mon jardin ! Je parle le langage des hamsters, enfin je le comprends car sous le coup de l’émotion je suis resté bouche bée; tiens je ne suis même pas impressionné par la pensée d’un hamster qui parle.
“- Dites Monsieur le hamster...
- Tu peux m’appeler Quenotte. Toi c’est John.
- Oui...
- Tout le monde te connait ici.
- Dites Quenotte, qu’est-ce qu’il m’arrive ?
- Cette réponse est à l’intérieur du parc elle aussi, c’est à toi de la trouver comme toutes les autres.
- La réponse ? Les réponses ? Je n’ai rien demandé. Je ne comprends rien.
- Tu sauras. Maintenant je ne répondrai plus à tes questions. Entre, à toi de jouer.”

A moi de jouer. Il en a de beau le gardien galactique miniature... enfin Monsieur Quenotte je voulais dire. Oh et puis je finirai bien par me réveiller, autant profiter de ce rêve; la journée est radieuse, il fait beau, j’entre. Au pied de la grande roue se tient un marchand de barbes à papa, un blaireau portant un tablier rose, arborant une toque blanche. Une grande guimauve en somme.
“ - Bonjour je voudrais une barbe à papa. Elles sont appétissantes et leur parfum de fraise m’envoute et m’invite à les désirer.”, en fouillant dans ma poche je trouve quelques pièces d’euros et de centimes d’euros, cela devrait suffire.
“- Bonjour John, avec plaisir, tiens la voici.
- Manifestement nous nous connaissons, combien vous dois-je ?
- Ici tout le monde te connais John, nous t’attendions tous; dans le parc tout est gratuit, garde ton argent.
- Vous m’attendiez ?
- Oui pour t’apporter les réponses aux questions que tu te poses; Quenotte t’en a déjà parlé non ?
- Oui...
- Je ne répondrais plus à tes questions; continues ton chemin et tu sauras; encore une chose John; cette barbe à papa est magique; une bouchée te donne le droit à une réponse à une question; prend ton temps à la savourer en choisissant des questions pertinentes.”

Une bouchée une réponse ? Et bien vu la taille ridicule de cette barbe à papa mon capital réponse est assez faible, 4 à 5 bouchées suffisent à l’engloutir; pas très généreux le blaireau. Allez jouons le jeu, j’avance. Le stand des auto-tamponneuses. J’adorais les conduire quand j’étais enfant. Et là je vois des souris qui se tamponnent les unes les autres; complètement absurde; on dirait qu’elles se sauvent dans toutes les directions alors que le chat arrive et les surprenne; trop drôle. En parlant de chats; ils sont eux aussi dans les voitures et percutent les souris. J’avance. Là un marchand de ballons; un ours brun avec un gros nez rouge et des gants blancs; je me lance à tester le pouvoir de ma barbe à papa.
“ - Bonjour
- Bonjour John, un ballon ?
- Volontiers.
- Tiens en voilà un en forme de coeur; qu’elle est ta question ?
-... comment sais tu que j’allais te poser une question ?
- Je le sais. Tu es ici pour cela non ? Cela te coûte ta première bouchée.
- Hé. Mais qui a croqué dans ma barbe à papa ? ce n’est pas moi qui la mange ? Non non ! Ne réponds pas ! Je vais me débrouiller.
- Bonne continuation John.”

J’arrive devant le Grand Huit; les wagons sont à quai, j’imagine qu’ils m’attendent. Le manège est décoré sur le thème du ski, des couleurs flashies envahissent les wagons et les abords du parcours; le wagon de tête est rouge feu avec des flammes jaunes qui recouvrent l’ensemble des wagons, deux grands yeux verts avec des sourcils magenta... Un dragon ? Je m’approche de la caisse du manège et découvre que le patron est un lézard; y-aurait-il un rapport avec ce pseudo dragon sur les wagons ? Hmm ?
“- Oui John, c’est le portrait idéalisé de mon grand-père; cela te coûte la deuxième bouchée.
- Tu lis dans mes pensées ?
- Ici tout le monde sait lire dans les pensées, surtout les tiennes. Troisième bouchée.
- Okay attends. Ne t’emballe pas. Je réfléchis. J’hésite.
- Tout le monde connait ton hésitation.
- Hmmm ? Alors voilà ma question, Quelle est donc cette question que je me pose et à laquelle j’attends une réponse ?
- Celle-ci tu dois la trouver par toi même, en échange je te donne le moyen de la trouver de façon certaine; installe toi dans le wagon de tête, donne ton coeur à l’ouvreuse et laisse toi aller. Quatrième bouchée.
- c’est pas juste tu n’as pas répondu à ma question ! La triche fait-elle partie de vos valeurs ?
- Non. Cinquième et dernière bouchée. Je ne répondrais plus à tes question. Suis mon conseil John.”

Je donne mon coeur à l’ouvreuse; son aspect est humain; et ressemble comme deux gouttes d’eau à Nancy !
“- Nancy c’est toi ?
- je ne peux pas répondre à tes questions John.”
Elle s’installe à côté de moi; je reconnais son parfum; le manège part; nous voici côte à côte, tout au long du parcours nous crions ensemble, rions ensemble; c’est un moment unique; je n’aurais jamais osé l’embarquer dans une telle aventure.

Houlà ! Un écureuil secoue une grosse cloche ! Le silence se fait dans le parc. Il se tient à l’arrivée de notre manège; à le voir on a l’impression qu’il annonce l’arrivée d’un train spécial, d’un rapide ou d’un express ?
“ - Comment ça express ? Expresso je dis ! tu veux que je te resserve un expresso ?”
Cette fois c’est moi qui suis un peu dans le brouillard, je me réveille avec de petits yeux bruns sur fond rouge; c’est joli vous me direz; il est tard la nuit est déjà bien présente, je me suis endormi à la terrasse d’un bar une fois de plus; j’aime m’y assoir le soir et prendre un dernier café avant de rentrer à la maison; je flanne, j’observe les passants, j’imagine et réinvente le monde autours de moi. J’en profite pour noter des idées de scénarios. Je paye mon café en déposant quelques pièces dans la soucoupe; je récupère mon stylo, je referme mon carnet de notes; un post-it est collé dessus: “Acheter des fleurs, les offrir à Nancy et lui dire que tu l’aimes.” signé Quenotte.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
63

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Skimo
Skimo · il y a
Des réminiscences d'histoires enfantines au service de l'amour. Je vote
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition avec une brume brumeuse ... :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Soseki
Soseki · il y a
je vous découvre avec ce texte .....quelle histoire un peu à la Lewis Caroll ! bien aimé !
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Sylvain Charlier
Sylvain Charlier · il y a
Merci Richard
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une découverte bien fascinante et inattendue ! Mes votes ! Je vous invite à partir en “Croisière” si vous ne craignez pas la brume en mer ! Merci d’avance et bonne année !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Quelle excellente surprise ! Je ne vous connaissais pas, et je découvre votre écriture dans ce conte surréaliste où les animaux parlent et vous jouent des tours pendables dès qu’ils émergent de la brume. Vous avez le don d'émerveiller et ce n’est pas si fréquent. Histoire à dormir debout peut-être, mais à se réveiller plus joyeux ! Mes votes et bonne chance à votre texte !
·
Image de Sylvain Charlier
Sylvain Charlier · il y a
Grand merci Fred
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Un récit fantaisiste qui me plaît !
Apprécierez-vous "Un scoop" écrit pour ce Prix ?

·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Charmant écrit, vous avez mes voix !
A présent, si vous voulez lire mon royaume embrumé, c'est par ici...
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de QRS
QRS · il y a
Absurde et efficace à souhait, j'aime beaucoup !
·