Image de Titou

Titou

160 lectures

15

Qualifié

On est dans une grande ville, le marché se termine. Les ménagères attardées bâclent leurs achats, belle-maman ne sera pas contente, le déjeuner dominical va commencer en retard. Les marchands remballent leurs affaires. Les jeunes lève tard se rabattent sur les derniers étals encore ouverts. Les camions du service de nettoyage arrivent, les employés branchent les lances à eau. Les maraîchers trient leur marchandise avant de la charger dans leurs remorques, ils jettent tous les légumes et les fruits trop avancés pour tenir le coup jusqu’au prochain marché. À côté de chaque étal s’élève peu à peu un tas de cagettes cassées, de salades flétries, de tomates molles, de poires tachées, rebuts d’une société dispendieuse centrée sur le présentable.

Ça y est, les plus téméraires commencent déjà à fouiller dans ces tas de déchets pour récupérer ce qui n’est pas trop abîmé, de quoi tirer deux ou trois repas gratis pour la semaine à venir. Les autres, plus timides ou plus honteux, attendent encore un peu de loin que les derniers clients payants s’éloignent pour rejoindre les pionniers de la récup'. Retraités aux maigres pensions, veuves n’ayant pour vivre que la réversion de leurs défunts, chômeurs en fin de droits, étudiants dont toute la bourse est engloutie dans le loyer dans leur chambre de bonne de 9 mètres carrés, toilettes sur le palier ; ils ont tous en commun les vêtements fatigués et le regard de ceux qui ont abdiqué, ceux dont l’orgueil n’est plus assez fort pour supporter le mépris des autres qui sont du bon côté de la barrière et qui les toisent du haut de leurs certitudes.

Et moi je suis là, impuissant face à leur détresse, impuissant face ce mépris général. J’ai la nausée.

PRIX

Image de Eté 2017
15

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Bravo pour ce beau texte . Belle plume .
Je vous invite à découvrir Au fait qui est en finale . Belle journée

·
Image de Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
Tres bien dit ! Pour apporter un peu de positif à ces instants du quotidien, il y a aussi ceux qui luttent contre le gâchis, qui récupèrent pour faire du renouveau avec les rébus de nos sociétés trop gâtées qui ont oubliées d'être économes. Ces courants de pensées se développent et se dire qu'il ne faut pas tout attendre de la société mais aussi penser à lui rendre ce qu'elle nous offre depuis longtemps, au point que nous n'avons plus ni reconnaissance ni conscience de nos chances, c'est pas mal. Il n'y a pas à avoir honte de vouloir vivre :-)
A mon tour, je vous invite à une rencontre avec mes personnages combatifs cherchant à sortir de l'anonymat. Votre avis serait le bienvenu, si vous avez 3mn à leur accorder :-)
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/jeanne-et-le-prete-plume

·
Image de Pierre Priet
Pierre Priet · il y a
Bravo! bien écrit! Mon vote évidement ! Je vous invite, si vous trouvez le temps a lire ma nouvelle " blizzard" en finale :)
·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Plus un , de la part de l'écureuil : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ecureuil-furtif
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
La société de consommation dans tous ses états. Avec les dérives inacceptables qu'elle entraîne. Daniel Black dit " i am not a dog". Votre texte est excellent. Le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son dernier poème " à l'air du temps"en lice prix été poésie. Bonne journée à vous .
·
Image de Titou
Titou · il y a
Merci à tous pour vos encouragements.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Etre touché, c'est déjà prêter de l'attention à ceux qui n'en reçoivent plus. Votre texte dit ce que votre coeur a ressenti. L'exclusion est une réalité grandissante. Mon texte SDF du campus rejoint votre regard sur la société.
·
Image de Jo.L
Jo.L · il y a
courant! merci
·
Image de Cookie
Cookie · il y a
Triste vérité ! Quand on voit le gâchis de certains, tandis que d'autres sont dans la misère, ça donne un sentiment de culpabilité. Bien écrit Titou. C'est exactement ça les fins de marché.
Je vous invite à faire connaissance avec mon poème en finale "insolite alliance" si ça vous dit.

·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Un texte touchant et très réaliste. Bravo Titou !
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Note de l'auteur : le lecteur peut choisir de lire ce texte en écoutant la chanson suivante : « Imanu Fuun » d'Ikue Asazaki. L’instant se prolongeait, le temps amorti prenait ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Je choisis le bus 4. 4 parce que ça ressemble à un A, à peu de choses près, et parce que le A, je le connais bien puisqu’il est mon initiale. Je choisis ...