2
min

Dialogue interne

Image de AnneC

AnneC

63 lectures

54

Roissy, Terminal 3, escalator de Roissypole, 22h23

Fin des vacances d’été. Nul, je déteste ça. Encore plus que le dimanche. Autant dire que là, poser mon pied sur le sol français équivaut à le poser sur un clou. Il est 22h24 et il faut encore que je me tape encore 45 minutes de RER, chuis pas arrivée... Bon, au moins je reprends pas le boulot demain, encore quelques grass’mat’ en perspective.

Roissy, Terminal 3, quai de Roissypole, 22h26

J’ai chaud. Tiens, un mec qui m’a l’air mignon là-bas ! Qui regarde dans ma direction ? Non, je dois halluciner. J’ai chaud (j’enlève mon pull, parfaitement consciente de la séduction du geste. La navette arrive). Je ne suis pas naïve, évidemment que ça n’a servi à rien, cette parade du pull. Et puis bon, je ne veux pas faire comme d’habitude, chercher à provoquer le destin en essayant de m’assoir pas trop loin pour peut-être croiser son regard. De toute façon ça n’a jamais marché ! Et puis il faut bien que je me fasse à cette nouvelle résolution : fini la drague, se reconstruire, savoir qu’on existe indépendamment de l’Autre (enfin d’un mec, soyons honnête), bref... (Oh ! mais il a l’air de venir dans mon wagon !).

Roissy, quelque part entre le Terminal 3 et le Parking PX, 22h28

Allez, focus, on s’assoit on y pense plus (ça alors, il s’assied en face de moi ! Mais c’était pas son trajet, il a complètement dévié !). Je le regarde ou pas ? Il faut que je le regarde ! Mince, lui m’observe sans hésitation (prise en flag, montée d’adrénaline dans mon ventre) : « Excousez-moi, jé peux vous démander oun’ question ? Est-ce qué kerjghmaiughmaiiiouhf ? » (Rien compris). Oh My God1, qu’est-ce qu’il est beau ! J’en reviens pas qu’il me parle. Bon, souris amusée pour lui indiquer gentiment ton incompréhension (SOOO cute2, son air gêné) et réponds ! (« Do you speak English3 ? »). RRrroh, ses yeux s’illuminent, il a l’air soulagé : « Yes! Great! Sorry my French isn’t perfect yet. Do you know if this is the right direction to get to the RER to Paris4 ? ». Ok, on se détend, trop simple comme question pour être autre chose qu’une accroche pour me parler, non ?

Roissy, RER B, quelque part entre Aéroport CDG 1 et la Gare du Nord, 22h52

Bon, 25 minutes qu’on parle, je trouve ça dingue. Quand même, quelle est la probabilité de tomber dans une rame de RER, en retour de vacances, sur un étranger qui me plait, à qui je plais visiblement, qui ose m’aborder et trouve sans problème de quoi discuter pendant 1/2h ? La vérité, c’est que vu le courage qui caractérise les mecs de ma génération, on peut dire infiniment proche de zéro. Donc soyons honnête, même si ça parait cool, pas la peine de s’y accrocher ! (Gare du Nord à l’approche, le silence et l’insistance de son regard m’interpellent). « Look, I was wondering... Tomorrow is a holiday and we won’t work. Would you find me completely crazy if I suggested you to continue the evening outside the RER5 ? »

1 Oh mon Dieu
2 Tellement mignon
3 Vous parlez anglais ?
4 Oui ! Super ! Mon français n'est pas encore parfait. Je voulais savoir si c’était bien la direction du RER en pou Paris ?
5 Ecoute, je me demandais... Demain c'est férié, on ne travaille pas. Est-ce que tu me trouverais complètement fou si je te proposais de continuer la soirée en dehors du RER ?

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thème

Image de Très très courts
54

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
+ 5, un texte très plaisant à lire qui se déguste sous forme de petites tranches savoureuses et qui ne manque pas d'humour ni d'inventivité
Image de FredBreizh56
FredBreizh56 · il y a
La fougue de votre écriture hume bon la jeunesse, la nostalgie... + mes votes
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une histoire menée à un bon rythme et bien structuré, l'aventure est plaisante et le RER est présent, la ligne bien choisie pour y rencontrer un étranger. Un détail technique m'aurait aidée à mieux comprendre les chiffres après les phrases : pour renvoyer à des notes en bas de pages mettez-les plutôt entre parenthèses car je me suis demandé ce que les chiffres faisaient là jusqu'à ce que j'aperçoive les notes.
Exemple :
« Yes! Great! Sorry my French isn’t perfect yet. Do you know if this is the right direction to get to the RER to Paris ? » (4)
et je vous conseille aussi d'aller à la ligne pour les dialogues pour aérer le texte qui est un peu compact.
Mes votes et mes encouragements !

Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Une rencontre rapportée avec réalisme et humour. Un texte vif, bien structuré, très plaisant à lire. Mon vote
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Amusant et sympathique ! Bravo ! Mes votes ! Une invitation à lire et soutenir “ De l’Autre Côté de Notre Monde” qui est en lice pour la Matinale en Cavale, 5ème edition. Merci d’avance et bonne soirée!
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Châtelet-Les Halles 23h18. Son dialogue interne, on dirait un monologue. Mais j'aime bien la photo, de dos et de trois quart, ses cheveux tirés en arrière qui retombent. 23h22. Je dirais châtain auburn. Si un jour je la croise, je la reconnaîtrais ? So long. http://trois petits tours/et puis/savon ...
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
C'est frais, jeune et ça fait du bien. Bravo. Si le cœur vous en dit je vous invite à visiter mon 7h24.
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Marrant et sympa
Image de Arlo
Arlo · il y a
Excellent texte très réussi et agréable à lire. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invité à découvrir ses deux poèmes "sur un air de guitare" retenu pour le prix hiver catégorie poésie et "j'avais l'soleil au fond des yeux" de la matinale en cavale. Bonne chance à vous. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/javais-lsoleil-au-fond-des-yeux
Image de Maïté Russo
Maïté Russo · il y a
Très chouette